RUGBY. TOP 14. Raisuqe, le fantasque ailier renait de ses cendres sur l'aile de la troisième ligne du CO
Le Castrais Raisuqe retrouve des couleurs depuis son replacement en 3e ligne.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Josaia Raisuqe, l’ancien ailier neversois, semble être comme un poisson dans l’eau depuis son replacement sur l’aile de la 3e ligne castraise.

Sans faire de bruit, le Castres Olympique s’installe bien confortablement dans les 6 premiers du classement. Avec sa dernière victoire face au Stade Français, le CO a enregistré un 4 succès de rang en TOP 14. Josaia Raisque, très en vu face au club francilien, est à l’image de son club, il monte en puissance. Après avoir commencé sa carrière en pro du côté du Stade Français. L’ailier fidjien pose ses valises à l’USON en 2017. Joueur rapide et solide, il terrorisera les défenses de PRO D2 durant ses 4 années et jaune et bleu. Lors de l’exercice 2018-2019, il finira meilleur marqueur de l’antichambre du TOP 14 avec 15 réalisations au compteur. Connu pour ses exploits sportifs, le Fidjien s’est aussi fait remarquer par quelques pétages de plomb. Il avait d’ailleurs commencé sa carrière en France par un licenciement dans la capitale après une affaire d’agression sexuelle en compagnie de Waisea.Coupe d'Europe. Waisea vs Radradra : ⚠ Alerte ! Duel de magiciens en vueCoupe d'Europe. Waisea vs Radradra : ⚠ Alerte ! Duel de magiciens en vueAvec pas moins de 5 cartons rouges et 10 cartons jaunes depuis le début de sa carrière, l’ancien ailier collectionne les semaines de suspension. On se souvient tous d’ailleurs de l’action qui a marqué la PRO D2 voire la planète rugby la saison passée. Après le coup de sifflet final qui actait la victoire de Nevers sur la pelouse de Béziers. Raisuqe avait complétement craqué et soulevé l’arbitre, tel un trophée, pour célébrer la victoire. Une sortie de route qui avait couté 5 semaines de suspension à l’intéressé. Moins en vue lors de ses dernières saisons en terres bourguignonnes. Pierre-Henri Broncan, lui, a senti le bon coup et comptait bien faire ressortir le joueur fantastique qui avait éblouie le public de PRO D2. Arrivé à l’intersaison dans le Tarn, le Fidjien semble s’être parfaitement acclimaté à l’environnement, mais pas à son poste habituel.

Pro D2 - Josaia Raisuqe (Nevers) n'échappe à la suspension pour avoir manqué de respect à l'arbitrePro D2 - Josaia Raisuqe (Nevers) n'échappe à la suspension pour avoir manqué de respect à l'arbitre

À l’aile, la vie n’est pas toujours belle

Arrivé en tant qu’ailier à l’intersaison, l'Îlien ne sera pas resté longtemps sur le côté de l’attaque castraise. En effet, depuis 6 rencontres, l’ancien Neversois a quitté son aile pour venir se réchauffer dans le pack castrais. Replacé en troisième ligne par son entraineur Pierre-Henri Broncan, Raisuqe parais renaître de ses cendres. Placé à son poste habituel en début de saison, l’intéressé paraissait ne pas être à l’aise comme par le passé. Le funambule fidjien était en réalité en difficulté avec une nouvelle règle de World Rugby avait confié son entraineur via RMC : « Je pense qu’il a été martyrisé cet été par la règle 50/22 en amical contre Montauban. Contrairement à ce qu’il faisait à Nevers, il ne se déplaçait plus. Il ne bougeait pas de son aile et ne touchait plus de ballon ! En plus il arrivait dans un nouveau club et n’était pas en confiance. » Le manager castrais est même allé jusqu’à appeler son ancien entraineur à Nevers, Xavier Pameja, pour comprendre le changement de comportement de son ailier. Ajoutez à cela une pénurie de troisième ligne dans l’effectif castrais avec les absences de Babillot, Onambele et Delaporte. Cela a donc poussé Pierre-Henri Broncan à replacer l’international à 7 sur le côté de la troisième ligne. Une idée qui pour l’instant, est une réelle réussite.

Un replacement gagnant

Pour la première fois de sa carrière, à l’occasion de la 11e journée de TOP 14, Josaia Raisuqe entre en jeu en 3e ligne à la place de Kevin Kornath pour les 13 dernières minutes du match. Depuis le joueur n’a été laissé au repos uniquement face au Munster pour la deuxième journée européenne. C’est contre les Harlequins que le fidjien s’est révélé en 3e ligne. L’ancien ailier a été l’auteur d’une énorme performance et s’est même offert un essai pour sa première titularisation à son nouveau poste.

 

La semaine dernière, lors de la réception du Stade Français, le Fidjien a été monstrueux face à son ancien club. Le troisième ligne a distribué des tampons et a récupéré de précieux ballons tout au long de la partie, il nous a également offert une magnifique course de plus de 80m. Une prestation plus qu’aboutie comme le confie son entraineur : « Il a fait 80 minutes de très haut niveau samedi. Et pour un joueur très indiscipliné, il est passé de soulever des arbitres à ne pas prendre de pénalités. Je suis très heureux de son recrutement. En plus, c’est un super garçon à entraîner, qui avait une très mauvaise image dans le rugby français, mais qui est en train de se faire un nom et une place dans le Top 14, alors que la France rigolait de lui la saison dernière, sur un geste qui était toutefois de bonne humeur, de joie. Mais aujourd’hui, c’est l’image de notre club, c’est un mélange de jeune, d’anciens, qui ne lâchent pas. Et on a besoin de joueurs atypiques comme lui. »Un changement de poste qui n’aurait été possible sans l’accord et l’enthousiasme de l’intéressé : « J’ai discuté avec lui et lui ai proposé de monter en troisième ligne. Il était ravi et je l’ai senti libéré. Il s’est dit : « Je vais aller où je veux. » Il s’est engagé à fond pour réussir. C’est un vrai professionnel », confiait son entraineur. À l’instar de ses homologues Dakuwaqa ou bien Kunatani, Raisuqe a encore démontré que les joueurs fidjiens étaient de réels athlètes capables d’être de véritables couteaux suisses dans un effectif.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La polyvalence ! Mais, à quand un pilier qui passe à l'aile comme Amédée Domenech ?

@Jacques-Tati-en-EDF

Bon, ça fait plaisir, suis plus le seul ici à m'en souvenir.

@lelinzhou

A vrai dire, j'ai pas connu , mais je le sais ... C'était, disons, dans un passé proche pour moi ! C'est quand même un truc assez incroyable aussi, difficile à imaginer de nos jours. Idem quand on sait que Patou jouait au centre avant de monter en pilard.

  • breiz93
    72534 points
  • il y a 1 semaine

Content pour lui qu'il se sente bien, mais il aurait peut-être pu rater son match contre le SF...

@breiz93

Au SF, vous avez l'inverse , un 8 qui peut jouer à l'aile ... C'est ça la polyvalence !

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
Transferts
News
News
Transferts
News
News