RUGBY. TOP 14. Plaintes, enquête et réactions en chaîne après les incidents entre supporters à Pau
À Pau, le rugby a perdu son esprit de camaraderie. Crédit image : Screenshot X @AudreyLaff0rgue
Violences en tribunes lors du match de Top 14 entre la Section Paloise et l'USAP. Provocations et affrontements ont marqué la rencontre, laissant un jeune supporter blessé. Les clubs réagissent vivement.

Le week-end dernier, le match de Top 14 entre la Section Paloise et l'USAP a été marqué par des incidents regrettables en tribunes. Une vingtaine de supporters palois et perpignanais auraient échangé des provocations avant que quelques coups ne soient portés en pesage à l'issue de la rencontre. La scène, bien que brève, a laissé des séquelles, notamment pour un jeune supporter catalan blessé au visage en tentant de séparer les belligérants. Face à ces événements, les réactions ne se sont pas fait attendre des deux côtés.

RUGBY. Top 14. Échauffourées à Pau : Des supporters de l'USAP encore sous le Feu des critiquesRUGBY. Top 14. Échauffourées à Pau : Des supporters de l'USAP encore sous le Feu des critiques

François Rivière, président de l'USAP, a rapidement pris position en dénonçant l'attitude de certains de ses supporters tout en défendant fermement l'ensemble du public catalan. Dans un mail adressé à la Ligue et relayé par France Bleu Roussillon, il critique la description des incidents faite par Bernard Pontneau, président de la Section Paloise, et annonce la décision de l'USAP de porter également plainte pour garantir une enquête équitable.

Rivière a insisté sur le fait que les supporters catalans auraient été victimes de provocations tout au long du match. "Même si cela ne justifie en rien des éventuels débordements de supporters de l'USAP que je condamne fermement, de nombreuses personnes indiquent au contraire que les supporters de l’Usap ont en fait essuyé provocations et bravades tout le long du match de la part des supporters palois", a-t-il déclaré. Pour lui, il est impératif de traiter cette affaire avec impartialité et rigueur.

Le président catalan a par ailleurs annoncé des mesures strictes pour maintenir l'ordre au sein de son club. Il prévoit de rencontrer les groupes de supporters cette semaine pour réactiver un règlement de bonne conduite, signé par chaque abonné. Rivière a été clair : toute personne ne respectant pas ces règles sera exclue immédiatement des prochaines rencontres, tant à domicile qu'à l'extérieur. "Je suis sensible au devoir de loyauté, de bonne conduite, et d’exemplarité que doit assurer tout club responsable", a-t-il souligné.

Il faudra aussi parler de l'organisation. Vous savez, il y a beaucoup de jalousie auprès des autres clubs du fait que nous ayons le plus gros public de France et celui qui se déplace le plus. Ils étaient encore 1500 à Pau samedi, ce qui est considérable. Il faut donc savoir gérer les provocations et je crains, du fait des mélanges avec les supporters palois, que toutes les dispositions n'aient pas été prises en amont pour calmer les choses. (François Rivière pour Actu Rugby)

De leur côté, Pierre Lahore et la Section Paloise ont décidé de porter plainte suite à ces débordements. Déterminés à ne pas laisser ces incidents impunis, ils ont exprimé leur indignation face au comportement des supporters perpignanais. "On ne doit pas laisser passer ça", a affirmé Lahore, indiquant la ferme volonté du club de poursuivre les responsables des violences. "Ils ont arraché des câbles destinés à la scénographie et aux animations lumineuses de la cérémonie des partants", explique-t-on côté palois via la République des Pyrénées.

En réponse aux déclarations de Rivière, la Section Paloise maintient sa version des faits et souhaite que justice soit rendue. Une enquête approfondie est attendue pour établir la vérité et prendre les mesures nécessaires afin d'éviter que de tels incidents ne se reproduisent à l'avenir.

Ceux qui sont nuisibles au club doivent rester chez eux. Car à ce rythme, nous aurons un huis clos. (Vincent Panabieres, président des Els Trabucayres amb l’Usa pour le Midi Olympique)

 

Ces événements ont soulevé une vague de réactions au sein des supporters des deux camps, chacun défendant ses couleurs avec passion. L'USAP et la Section Paloise espèrent que les sanctions et mesures annoncées permettront de ramener le calme et le respect dans les tribunes, essentiels à l'esprit du rugby. Notez que la LNR a été saisie.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • NeST
    13075 points
  • il y a 5 jours

Je veux bien croire que les Palois ne sont pas blancs comme neige, mais curieusement c'est souvent l'USAP qui attise les comportements agressifs.

Cher M. Rivière, il faudrait peut-être chercher une relation de cause à effet. J'ai déjà assisté à des matchs dans le "camp d'en face" et même si ça chambre parfois, c'est toujours amical, du moment qu'on manie un peu le second degré.

Surtout que Pau n'a pas une réputation de public à problème. Le béarnais est très sympathique, même au triangle en soirée avancée.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News