RUGBY. Top 14. Gestion des égos et des organismes, Poitrenaud détaille le coaching du Stade Toulousain
Clément Poitrenaud a commenté le coaching du Stade Toulousain face à l'UBB en Top 14.
Clément Poitrenaud est revenu sur le coaching du Stade Toulousain face à l'UBB après les déclarations de l'arrière de l'équipe de France Thomas Ramos.

TOP 14. À l'arrière de Toulouse, les premiers signes d'agacement de Thomas RamosTOP 14. À l'arrière de Toulouse, les premiers signes d'agacement de Thomas RamosCe dimanche, Toulouse reçoit Toulon en clôture de la deuxième journée de Top 14. Il s'agira du premier match à domicile des Toulousains, vainqueurs des Bordelais sur leur pelouse il y a une semaine. On imagine qu'Ugo Mola va aligner ses cadres comme il avait pu le faire en terres girondines. Ce qui également à prévoir, c'est que le staff opère des changements assez tôt dans le match comme il a pu le faire contre l'UBB. Une stratégie qui s'est avérée payante puisque Jaminet a été précieux face aux perches en sortie de banc. Mais qui n'a pas nécessairement plu à tout le monde. Remplacé par l'ancien catalan, Thomas Ramos a estimé que jouer 50 minutes à l'arrière n'était pas intéressant. Il est vrai que l'activité d'un numéro 15 n'est pas comparable à celle d'un joueur de première ligne. "Cela fait partie du jeu, on verra de quoi sont faits les prochains matches." En conférence de presse ce vendredi, Clément Poitrenaud est revenu sur ce coaching. Il a rappelé que le Stade avait fait un banc à cinq avants et trois 3/4, ce qui n'est pas son habitude. On voit plus souvent une feuille de match avec six avants et deux 3/4. On pouvait donc s'attendre à voir des changements. Mais aussi tôt dans la rencontre ? "On a pris en compte notre préparation et notre unique match amical. On savait qu'on ne serait pas forcément optimisés en termes de rythme." Aussi, l'encadrement savait qu'il faudrait gérer la forme physique de ses ouailles. La physionomie de la partie, et notamment la première période, où les Toulousains étaient menés 22 à 09, a cependant contraint le staff à faire des choix pour insuffler plus d'énergie dans le second acte et mettre la main sur la partie. Ce qui a été le cas. "Le travail collectif a payé. L'ensemble des 23 joueurs a fait le job." TOP 14. TOULOUSE. Le RCT, l'occasion idéale de lancer dans le grand bain Théo, l'autre Ntamack ?TOP 14. TOULOUSE. Le RCT, l'occasion idéale de lancer dans le grand bain Théo, l'autre Ntamack ?On le sait, le Stade Toulousain a effectué un très gros recrutement cet été avec principalement des joueurs capables de porter le maillot de l'équipe de France. Face à l'UBB, pas moins de 20 Tricolores étaient sur le pré. Ce ne sera pas toujours le cas, notamment lors des matchs internationaux. La gestion humaine va être primordiale. Aussi pour ménager les corps mais aussi les égos. Poitrenaud voit cette richesse au sein du groupe comme un plus. "C'est une opportunité pour mettre à la fois de l'émulation dans le groupe, ce qui nous a manqué la saison dernière. Et de gérer au mieux les organismes des uns et des autres pour éviter d'avoir des joueurs qui arrivent en phase finale avec 30 matchs dans les jambes et plus rien dans le fût." Clément Poitrenaud a indiqué que ce type de coaching plus précoce aurait sans doute encore lieu dans la saison. Voilà Thomas Ramos et les autres 3/4 toulousains prévenus.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ramos a été assez maladroit dans cette déclaration, même si d'un côté il a raison. Ce sont des choses qui se gèrent en interne.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News