RUGBY. Préparez-vous pour les gros raffuts et les appuis déroutants de Kaminieli Rasaku en Top 14 !
Top 14. Kaminieli Rasaku a signé pour deux ans avec Bayonne.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

En Top 14, l'Aviron bayonnais pourra compter sur le Fidjien Kaminieli Rasaku, tout juste auréolé d'un titre de champion du monde de rugby à 7.

VIDÉO. Le MHR enfonce l’UBB, Clermont et Castres assurent… Tous les résumés de la 2ème journée de Top 14VIDÉO. Le MHR enfonce l’UBB, Clermont et Castres assurent… Tous les résumés de la 2ème journée de Top 14On a beaucoup parlé du recrutement tricolore de Toulouse ou encore celui très qualitatif de la Rochelle. Mais les recruteurs toulousains et rochelais ne sont pas les seuls à avoir travaillé ces derniers mois. Du côté de Bayonne, on a également fait ses devoirs. Si bien que cette semaine, c'est un champion du monde qui a débarqué à Jean-Dauger. Son nom, Kaminieli Rasaku (1,75 m, 85 kg). Vous n'avez pas manqué un train, les Fidji n'ont pas remporté la Coupe du monde à XV. Dimanche, Rasaku et ses compatriotes ont battu la Nouvelle-Zélande en finale du mondial de rugby à 7. Et après 17 ans de disette dans cette compétition (titre en 1997 et 2005, NDLR.), ils ont ramené la coupe à la maison. Déjà double champion olympique à Rio en 2016 puis à Tokyo en 2021, les Fidji s'imposent comme la référence dans cette discipline. Et ses membres sont de véritables stars, à commencer par Kaminieli Rasaku.

Il n'aura eu besoin que d'une saison pour s'imposer comme l'un des meilleurs joueurs de rugby à 7 de la planète. "C'est l'homme du moment, ce mec est fantastique. Ce fut une année incroyable pour lui. C'est une grosse perte mais nous souhaitons tout le meilleur. Il nous a rendu fiers cette année", a commenté le coach des Fiji 7s, Ben Gollings, à son sujet via  fbcnews. Rasaku a réalisé une saison impressionnante, aidant les Fidji à remporter une médaille d'argent aux Jeux du Commonwealth, il a été élu meilleur joueur de l'étape à Vancouver en avril puis a encore brillé à Los Angeles le mois dernier avec six plaquages, sept franchissements, cinq offloads et 24 courses. Il totalise 29 essais en 50 sélections. Ce week-end au Cap en Afrique du Sud, ses performances, dont quatre essais, ne sont une nouvelle fois pas passées inaperçue : des courses puissances, des franchissements, des passes décisives, il a logiquement été élu meilleur joueur de la compétition.

C'est donc remonté comme jamais et fort de son titre mondial qu'il débarque à Bayonne où il remplace un autre Fidjien, l'ailier Joe Ravouvou, non conservé et parti à Oyonnax. Saura-t-il transférer son talent du seven au XV ? C'est une question légitime. Sachez que la recrue bayonnaise a déjà évolué à quinze, et ce n'est pas si vieux puisque c'était en 2019 lors du Mondial junior. Il est peut-être un peu rouillé mais les automatismes vont sans doute vite revenir. Lorsqu'il aura acquis des repères avec ses nouveaux coéquipiers, il pourrait être l'une des attractions de cette saison.
À l'image d'un Gabin Villière avec Toulon, il ne devrait pas rechigner à dézoner pour demander des ballons et apporter le danger dans la défense adverse. Sa qualité de passe après-contact et surtout son raffut puissant seront à n'en pas douter un plus pour l'attaque basque. Sous réserve qu'il n'en fasse pas trop. À l'Aviron bayonnais d'exploiter ses talents de la bonne manière afin d'en tirer la quintessence en vue du maintien et plus si affinité. Samedi, l'Aviron bayonnais a réussi sa première en Top 14 à domicile en dominant le Racing 92. Une victoire précieuse pour le promu qui pourra désormais s'appuyer sur son champion du monde pour empocher de nouveaux succès.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il est admirable de voir comment l'équipe de Fidji à 7 arrive à renouveler ses joueurs tout en restant une référence. Mis à part Tuwai, Nacuqu et dans une moindre mesure Mocenacagi ou Vakunarabili arrivé plus récemment, beaucoup de leurs meilleurs joueurs de ces dernières années sont passés au rugby à 15 - Sau, Tuimaba, Nasoko, Derenalagi, Botitu, Wainiqolo et maintenant Rasaku - et sans ces joueurs ils continuent à gagner. Après certains reviennent comme Kunatani mais chapeau pour le rugby fidjien !

Tout ce bruit pour des gros raffuts ?

@Amis à Laporte

C'est qu'il a le bras long, ça fait jaser.

Derniers articles

Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News
News
Vidéos
News
News