RUGBY. ''On se demande qui peut battre le Stade Toulousain à l'heure actuelle'', Guy Noves encense la bande à Dupont
Guy Novès s'est exprimé au sujet de la forme impressionnant du Stade Toulousain. Crédit photo (Canal +)
Entraîneur emblématique du Stade Toulousain, Guy Novès assiste en spectateur aux exploits de son ancienne équipe. Ce dernier n'a pas manqué de saluer ses performances.

"Il y a du talent partout"

Aux commandes du Stade Toulousain durant 24 saisons, Guy Novès est certainement ce qui se fait de mieux en termes de manager sportif dans le rugby français. Avec Toulouse, ce dernier a tout connu, et a traversé les saisons. 

Bien que son épisode avec le XV de France l'ait fait sortir du paysage rugbystique par la petite porte, personne n'oublie ses exploits avec Toulouse, ses 1000 matchs, ses plus de 500 victoires, et sa longévité infaillible. 

Avec les rouge et noir, ce dernier a remporté quatre Coupes d'Europe, et a soulevé 10 fois le Bouclier de Brennus. Mais comment impressionner celui qui a tout vu et tout gagné ? Eh bien la version 2024 de Toulouse y arrive. 

Interrogé au sujet de l'actuelle meilleure équipe d'Europe, Guy Novès a eu des mots doux au moment de comparer les générations qu'il a eues entre ses mains, et celle-ci : 

"La différence entre les générations se situe au niveau du nombre de joueurs cumulés qui peuvent prétendre jouer en équipe première. Avant, ils étaient une trentaine. Aujourd'hui, ils sont plus de quarante ! Mais c'est difficile de comparer. Par exemple, la génération Michalak, ils ont commencé à jouer à 18 ans, pas à 21 ans comme la dernière, ce qui est pourtant déjà fabuleux."

"Quand vous avez Dupont, Ntamack, Baille, Marchand.... En deuxième-ligne, vous avez Meafou, Flament, Arnold. À mon époque, si mes deux titulaires n'étaient pas là, c'était moins bon. Là, ce n'est pas le cas. La preuve encore avec un Thomas Ramos remplaçant. C'est impressionnant." (L'Équipe)

Ce dernier souligne également l'intelligence dans le recrutement, et la justesse du staff, qui n'est jamais simple avec tant de grands joueurs et d'égo à gérer dans un vestiaire : "Il y a du talent partout. Mais il y a aussi une intelligence dans le recrutement en allant chercher des étrangers de très haut niveau comme Willis, Arnold, Meafou et d'autres. Sans oublier également un travail de formation exceptionnel. Lorsque j'accompagne mes deux petits-fils de 6 et 7 ans à l'entraînement et que je regarde les gamins jouer, je comprends pourquoi ils sont bons à 17 ans. Il faut enfin souligner l'apport de ce staff de grande qualité."

La meilleure génération ?

Sans trop avoir la culture de l'instant, il faut reconnaître que cette version 2024 du Stade Toulousain fait partie des toutes meilleures de l'histoire du club. Évidemment, l'équipe de 1995 avec les Califano, Deylaud, Carbonneau, Ntamack ou encore Castaignède reste gravée dans le marbre. 

Néanmoins, Novès reconnaît les talents actuels : "On se demande qui peut battre le Stade Toulousain à l'heure actuelle. Cette génération est capable de gagner quatre Brennus consécutifs, comme la génération du Stade Toulousain entre 1994 et 1997, ou même trois Coupes d'Europe, comme Toulon entre 2013 et 2015. Plus vous gagnez, plus vous avez envie de gagner. Et surtout, quand vous gagnez au Stade Toulousain, vous n'avez plus envie d'en partir." (L'Équipe)

RUGBY. Joueur le plus utilisé de Pro D2, le capitaine courage de Grenoble peut-il rentrer dans l'histoire ?RUGBY. Joueur le plus utilisé de Pro D2, le capitaine courage de Grenoble peut-il rentrer dans l'histoire ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    71738 points
  • il y a 2 semaines

D' accord avec le Gitan, qui aurait pu être champion d' Europe à part les 2 finalistes??? Donc, qui peut empêcher le Stade d' aller chercher un autre Brennus?

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News