RUGBY. Les problèmes de riches du Stade Toulousain : comment composer une équipe avec autant de talents ?
L'entraîneur du Stade Toulousain, Ugo Mola, doit constamment faire des choix difficiles pour composer son équipe. Crédit image : Screenshot France 2
Pour Ugo Mola, la gestion des talents au Stade Toulousain est un exercice délicat. Chaque sélection d'équipe est un puzzle stratégique, influencé par la performance et l'état de forme des joueurs.

Au Stade Toulousain, l'abondance de talents est à la fois une bénédiction et un défi pour Ugo Mola. A l'orée de la demi-finale face au Stade Rochelais, le technicien a l'embarras du choix malgré les absences. Si bien que choisir la composition d'équipe devient un véritable casse-tête, comme l'explique le manager avant chaque grande échéance. "Ce n'est jamais agréable de sortir quelqu'un. Mais le choix est toujours fait en fonction de la performance et pour le bien de l'équipe", confiait le technicien avant la finale face au Leinster.

RUGBY. TOP 14. Toulouse vs La Rochelle, un duel incontournable, une rivalité à sens uniqueRUGBY. TOP 14. Toulouse vs La Rochelle, un duel incontournable, une rivalité à sens uniqueChaque décision est motivée par la performance individuelle et l'impact collectif, jamais contre un joueur. Avant de défier des Maritimes remontés comme des coucous, le staff se doit d'aligner la meilleure composition pour l'emporter. La notion d'équipe-type est jugée trop réductrice par Mola. "Amener tes mecs à ce qu'ils soient sûrs de jouer, c'est aussi faire baisser leur niveau d'énergie et d'engagement", souligne-t-il via L'Equipe ce jeudi.

Le cas de Peato Mauvaka illustre aussi cette stratégie. "Je sais qu’il n’y a plus de statut. C’est celui qui est le plus en forme", déclare le talonneur à La Dépêche. "Avant, quand il y avait des gros matchs, c’était souvent Julien. Quand c’était une équipe qui jouait au rugby, c’était moi, une qui cognait plus, c’était Julien." Que ce soit en attaque ou en défense, Mauvaka s'adapte aux exigences du moment, incarnant l'esprit de compétition et de mérite prôné par Mola. "Ugo m’a fait comprendre que Toulouse, ce n’est pas l’équipe de France et que celui qui joue, c’est celui qui le mérite."

Vos matchs de rugby Toulouse/La Rochelle et Paris/Bordeaux à quelle heure et sur quelle chaîne ?Vos matchs de rugby Toulouse/La Rochelle et Paris/Bordeaux à quelle heure et sur quelle chaîne ?Néanmoins, il y a quand même des joueurs incontournables comme Antoine Dupont. Le retour de Romain Ntamack après huit mois d'absence en phase finale de Coupe d'Europe illustre aussi cette philosophie, rappelle nos confrères. Cependant, les décisions de Mola sont aussi influencées par les entraînements. "Il n'y a pas de règle, je ne m'interdis rien", déclare-t-il. 

L'intégration de joueurs comme Dorian Aldegheri en 2021 et Pierre-Louis Barassi en finale 2023 après des absences prolongées montre la confiance accordée à l'état de forme et aux performances à l'entraînement. La stratégie et le coaching entrent aussi en ligne de compte. Un match ne se gagne pas seulement à 15 mais à 23. Et les finisseurs prouvent de plus en plus leur valeur dans le rugby moderne.

La gestion du banc de touche est ainsi devenue cruciale. L'apport des remplaçants, capables de maintenir l'intensité et de répondre aux temps faibles, est essentiel. Depuis 2019, le Stade Toulousain travaille sur cet aspect stratégique, inspiré par les échanges avec Claude Onesta, ancien sélectionneur de l'équipe de France de handball.

Quant à l'intuition de dernière minute, bien que présente, reste encadrée par des paramètres rigoureux : confiance, performance et impact sur l'équipe adverse. Cette approche pragmatique et collégiale assure que chaque joueur sélectionné est à son meilleur niveau pour l'équipe. En conclusion, la richesse de talents au Stade Toulousain impose une gestion fine et réactive. Ugo Mola, avec sa vision axée sur la performance et l'adaptabilité, réussit à faire de cette diversité un atout majeur. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • frakc
    21858 points
  • il y a 1 mois

"Ugo m’a fait comprendre que Toulouse, ce n’est pas l’équipe de France et que celui qui joue, c’est celui qui le mérite."

Et les faits le prouvent!
Chez Hugo ce n'est pas comme chez Fabien où il faut être de l'UBB pour se faire une place de titulaire.
Parlez-en à Germain!
#jemefaisdesamis #lamidetous

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos