RUGBY. Le XV de France dans les pas des Bleus de 1998 ? ''Il faut transformer la pression en opportunité''
Le XV de France va bientôt vivre une coupe du monde à domicile. Crédit photo : FFR @JULIEN.POUPART
Le XV de France va bientôt vivre une coupe du monde à domicile. Les Bleus de Fabien Galthié seront-ils prêts à affronter l'énorme pression de l'événement ?

Dans moins de trois mois maintenant, le rugby sera à l'honneur en France avec la Coupe du monde 2023. Les Bleus de Fabien Galthié seront au centre de toutes les attentions. Une pression colossale pèse sur leurs épaules. Notamment après le Grand Chelem décroché en 2022 et la formidable série de victoires décrochées entre 2021 et 2023. Vivre une coupe du monde à domicile, d'autres Bleus ont connu ça avant Antoine Dupont et ses coéquipiers. En effet, la France a déjà accueilli le Mondial de rugby en 2007, mais aussi celui de football presque dix ans plus tôt. Et personne n'a oublié la ferveur autour des joueurs d'Aimé Jacquet tout au long de la compétition. Et ce, jusqu'au premier titre mondial remporté par la France aux dépens du Brésil lors d'une finale de rêve. "Ce n'est pas forcément l'équipe la plus flamboyante, [...] mais c'est celle qui dégage le plus de sérénité", écrivait le Point en 2014. Le journal ajoutant que "les joueurs [avaient] été au rendez-vous dès l'entame du tournoi et [avaient eu] une gestion mentale de l'événement qui est exemplaire." Et c'est justement là où les Tricolores seront attendus en septembre prochain.VIDEO. Pourquoi la préparation mentale est une arme pour le XV de France ?VIDEO. Pourquoi la préparation mentale est une arme pour le XV de France ?Leur adversaire le plus coriace pourrait en effet bien être leur reflet dans le miroir. Raphaël Ibanez, manager du XV de France, est conscient de l'attente qui pèse sur les épaules de ses joueurs. Il considère cependant cette Coupe du monde à domicile comme une grande fête du rugby, une opportunité unique de rassembler tous les amoureux du XV de France. Il met en avant l'importance de transformer cette pression en un catalyseur pour transcender les joueurs et leur donner une motivation supplémentaire. La communication avec les fans sera également cruciale afin de partager cette aventure exceptionnelle avec eux. Fabien Galthié, sélectionneur des Bleus, renchérit et met en avant la continuité de la mission du XV de France depuis sa prise de fonction via RMC : "Depuis quatre ans, le sens de notre mission est le même. Rassembler, partager, fédérer. On partage, on écoute, on vibre avec nos supporters, nos familles, nos joueurs, nos staffs." Galthié ajoute qu'il reste du temps pour progresser et s'améliorer avant la compétition grâce à une longue préparation de sept semaines. Mais il insiste aussi sur l'amour du jeu qui anime son équipe. Jouer, c'est ce qu'ils aiment par-dessus tout. Et c'est ce qui les guidera tout au long de cette aventure qui restera à jamais gravée dans leur mémoire.6 Nations. 15 de France. ''Le maillot, on ne me le donne pas, il n’est pas cadeau'', lance Romain Ntamack6 Nations. 15 de France. ''Le maillot, on ne me le donne pas, il n’est pas cadeau'', lance Romain NtamackLa pression peut-elle faire déjouer le XV de France lors de cette Coupe du monde à domicile ? Elle peut parfois être un fardeau difficile à porter. Notamment en raison de l'attente des supporters français qui est immense. Outre l'entraînement physique, la préparation mentale sera très certainement l'une des clés pour les protégés de Galthié. On sait que les Bleus ont accès à des coachs dans ce domaine pour parler et évoquer les sujets qui les préoccupent. L'exemple de l'équipe de France de football en 1998 montre aussi qu'il est possible de transformer cette pression en énergie positive. Les Bleus avaient su puiser dans cette ferveur populaire pour réaliser un parcours exceptionnel et remporter la Coupe du monde. Les rugbymen français peuvent s'inspirer de cette épopée et utiliser cette pression pour se surpasser. De plus, le fait que le XV de France soit considéré comme l'un des favoris pour le titre mondial peut également jouer en leur faveur. Ils ont déjà prouvé leur valeur lors de récentes compétitions et ont su s'imposer face à des adversaires redoutables comme les All Blacks, les Springboks et les Wallabies. En allant notamment chercher des victoires mémorables en fin de rencontre. Cette confiance acquise au fil des matchs peut être un atout majeur pour faire face à la pression qui les entoure.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • resp
    12590 points
  • il y a 1 an

2 écueils à bien préparer. Le match d'ouverture contre la NZ et le quart contre l'Irlande ou l'AFS. Notre atout, c'est Antoine DUPONT qui est un meneur d'hommes. On peut réussir ce tournoi.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News