RUGBY - La ligne de 3/4 du Racing 92 est-elle la plus dangereuse du Top 14 ?
Thomas, Fickou, Vakatawa... une ligne de 3/4 vreuuuuument...

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
Alignés pour la première fois tous ensemble face à Clermont, les arrières du Racing ont montré leur potentiel infini, et leur statut de "Galactiques".

Il existe, quelque part dans les Hauts-de-Seine, un effectif XXL à tel point que 90% des clubs du Vieux continent n’auraient aucune honte à lui envier un ou deux éléments. Qu’il soit le 5ème budget du Top 14 ou pas, le Racing 92 possède probablement l’effectif le plus pléthorique du championnat. Bien sûr, on ne balaye pas d’un revers de mains la profondeur de banc du Stade Toulousain, ni l’exubérant foncier Montpelliérain et ses 10 stars au m², mais qui, en France, est aujourd’hui capable d’aligner une ligne de 3/4 à 340 sélections ? Tout en conservant bien au chaud sur son banc des cadors comme François Trinh-Duc (34 ans, 66 capes) et Simon Zebo (31 ans, 35 sélections) ou les prodiges argentins Emiliano Boffelli (26 ans) et français Donovan Taofifenua (21 piges), histoire d’agrémenter un peu le tout. Poser la question, c’est déjà y répondre.

Le Racing 92 humilie Clermont et Laurent Travers chambre Russell [VIDÉO]Le Racing 92 humilie Clermont et Laurent Travers chambre Russell [VIDÉO]

Car au-delà du CV, le club francilien possédant également des garçons dont le talent mériterait plus de reconnaissance à l’échelon supérieur (Chavancy, Iribaren…), c’est le potentiel offensif immense de sa ligne arrière qui a été mis en lumière par le match face à Clermont. Malgré une équipe alignée loin d’être ridicule et des individualités de calibre international là aussi comme Penaud ou Matsushima, l’ASM a pris l’eau sur la pelouse synthétique de l’Arena, balayée - entre autres - par des 3/4 du Racing aussi chauds qu’un premier samedi du mois.

Alignés pour la première fois tous ensemble cette saison, Imhoff, Fickou, Vakatawa, Thomas et Beale ont martyrisé la défense auvergnate, inscrivant 5 des 6 essais du Racing dont 2 en première main. L’ancien parisien aux 63 sélections a ainsi marqué la prise d’une nouvelle dimension de l’attaque ciel et blanche avec son arrivée, son association avec Virimi Vakatawa au centre semblant déjà avoir retrouvé les automatismes établis en équipe de France. Kurtley Beale, lui, s’est distingué par un doublé plein d’intelligence puisque coup sur coup parfaitement positionné en soutien intérieur de Teddy Thomas, ou encore par sa course tranchante sur la réalisation de Gael Fickou. Enfin, au milieu des autres larrons de la ligne de Lolo Travers, mention spéciale à Teddy Thomas, tout bonnement insaisissable samedi dernier. Face à Clermont, l’ailier de 27 ans a, en plus d’avoir délivré 2 offrandes à Beale, donc, également fait passer Matsushima pour un bleu afin d’inscrire son 9ème essai en 9 matchs cette saison, avant d’être décisif sur celui de Le Guen.

VIDEO. Top 14. Intenable, Teddy Thomas (Racing 92) ridiculise la défense de ClermontVIDEO. Top 14. Intenable, Teddy Thomas (Racing 92) ridiculise la défense de Clermont

« On a voulu imposer du jeu, mettre du rythme, et ça a plutôt bien marché », corroborait « Ficks » au micro de Canal Plus après la rencontre. C’est le moins que l’on puisse dire, oui ! D’ailleurs, avec la paire de centres des Bleus, 2 des trentenaires les plus virevoltants de notre championnat (Imhoff et Beale), le meilleur finisseur de l’Hexagone depuis 4 saisons (Thomas, ratio de 0,76/match) et ce qui s’apparente comme l’ouvreur le plus créatif de la planète, vient l’heure de se demander si la ligne du Racing n’est pas la plus dangereuse de l'Hexagone, voire plus ? Comble du comble, Finn Russell, absent des terrains pendant un mois pour suspension puis franchement médiocre lors de son retour face au Stade Français, a retrouvé de sa superbe en même temps que les autres. Au milieu des 45 pions inscrits, celui qui pourrait être le futur meneur de jeu des Lions Britanniques a pris son pied, jouant avec justesse tout en nous gratifiant de coups dont il a le secret comme sur le rasant depuis ses 22 mètres qui élimina toute la défense des Jaunards, avant de trouver les bras de « TT » puis Beale, qui marquait 80 mètres plus loin. « Derrière c’était un peu les Galactiques, souriait Teddy Iribaren à la fin de la partie. Quand on met notre jeu en place, on peut être imbattables. » Ce n’est pas l’ASM Clermont Auvergne qui dira le contraire…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avec cette liste de noms, le job du coach s'en trouve grandement simplifié.
Il consiste essentiellement à veiller à ce que les choses se passent bien hors-terrain, entretenir une bonne condition physique et surtout se débrouiller en coulisse pour que les mecs soient présents au moment des échéances finales. Pour le reste, il s'agit de laisser faire (pas le plus simple pour certains coachs parfois enclins à vouloir compliquer un truc qui marche naturellement ).
Ce sont des Ferrari...Après, les Ferrari, ça tombe plus souvent en panne que les autres tutures...

@Luern63 @Team Viscères
Super merci

On en reparlera quand il faudra porter quelque chose de lourd...

@Gonze à l`eau t`es fada !

lourd comme un bouclier?

@Pat97425

Par exemple, on en reparlera à ce moment là...

Notre ami zélateur omet juste de parler des errances défensives de l'ASM !.. Matsushima a été à la rue toute la partie, et il ne fut pas le seul... Reste que oui, Russel, Thomas, Vakatawa, Fickou, Taofifenua, ça envoie... Thomas n'arrête pas de fermer des bouches et Russell régale avec son physique de boy next door, bras ballants et bedaine en avant... Je serais plus calme avec Imhoff et Beale... Une chose : on a quand même l'impression que les 3/4 altoséquanais sont coupés de leurs avants... Ça accélère par séquences, Iribaren ou Russell ou les deux à l'étincelle et ça part comme une traînée de poudre... Ça fait un peu penser à l'Angleterre d'une autre époque...

  • Luern63
    4651 points
  • il y a 1 mois

Faudra voir face à une défense qui ne jouera pas à touché !!
On pourrait aussi poser la question est ce que la défense de l'ASM est la plus poreuse du top 14 ?
Plus sérieusement sur le papier c'est ce qui se fait de mieux après il faut voir l'implication de chacun au fils des matchs sachant qu'il n'y a pas non plus un fossé entre l'attaque du Racing celle de Toulouse et même celle de l'ASM sans parler de La Rochelle ou Toulon

Cette ligne de 3/4 est vraiment impressionnante, même si je pense que sur leur niveau actuel, Tao y a plus sa place qu'Imhoff.
Et quand on sait qu'ils ont dans leur groupe Dupichot ou Klemenzcak...
Iribaren ou Machenaud sont des 9 qui complètent bien la ligne de 3/4, car ils sont très complémentaires de Russel, par leur côté posé et gestionnaire.
Après devant, même si c'est très fort, je trouve les Avants rochelais et Toulousains meilleurs, et plus joueurs de ballon.

  • tropico
    20681 points
  • il y a 1 mois
@Timmaman

Tao pas le meme style que Imhoff.
Tao c est un ailier qui joue de maniere intuitive, qui joue qui tente.
Imohff il est plutot dans l analyse de jeu, il visualise avant de prendre des décisions reflechies

Quand tu te tapes une ligne de trois quart pareille c'est sûr que ta chance c'est que tes gros martyrisent leurs vis à vis . Le problème c'est que devant le Racing c'est quand même très solide .... Mes favoris pour le titre

Et le salary cape comment est-ce possible ?

Et le salary cap ???? Comment est-ce possible

  • Luern63
    4651 points
  • il y a 1 mois
@Bille2clown

Déjà tu peux promettre une prime en cas de victoire dans une compétition jusqu'à 500000 euros c'est hors salary cap.
Les sommes versées aux agents sont hors salary cap (rien n'empêche les agents de s'arranger avec les joueurs ensuite)
De plus chaque club obtient l'autorisation de dépasser le salary cap de 200000 euros par joueur sélectionné en EDF dans le cas du Racing ça fait une belle somme ( 5 joueurs c'est déjà 1 million)

@Luern63

Pour la prime de victoire hors salary cap, c'est 500 000 euros par club. Donc sur un effectif pléthorique de gros club ce n'est finalement pas grand chose par joueur, et c'est tant mieux.

Là où les gros clubs font le plus de marge c'est sur la mesure "joueur équipe de France" où cela monte très vite, autour de 2 millions en plus (ce qui fait pas loin de 20% de capacité salariale en plus, c'est énorme).
Enfin en mesure légale, j'ai toute confiance sur la créativité de nos clubs et agents pour trouver de belles marges dans l'ombre.

  • Luern63
    4651 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

L'effectif des clubs est, il me semble de 35 contrats pros après il y a les jokers EDF qui permettent d'étoffer l'effectif mais pas au delà de 3 joueurs il me semble pour les plus gros fournisseurs de l'EDF.
500000 euros divisé par 35 joueurs ça fait pratiquement 15000 euros c'est presque mon salaire annuel !!! C'est déjà un beau pourboire .
Ensuite il y a les espoirs qui viennent gonfler les effectifs à un cout bien moindre la plupart du temps et dont je ne sais pas si les primes ou salaires sont comptabilisés dans le salary cap.

@Luern63

Il ne faut pas comparer à nos salaires à moins d'avoir envie de déprimer mais aux leurs, on sait très bien qu'on ne vit pas sur les mêmes échelles qu'eux. Une ristourne de 15 000 euros par joueurs sur le salary cap ce n'est rien sur des salaires qui dépassent les 500 000.
Au final sur un salary cap à 11,3 millions les clubs peuvent déborder légalement "uniquement" de 500 000 euros avec les primes de victoires, on parle de moins de 5% du total. On est très loin des pratiques du temps où la prime de victoire n'était pas encadrée et où Boudjellal déclarait que cela représentait entre 10 et 50% des salaires des joueurs. Ce n'est absolument plus un levier décisif pour les clubs en comparaison des sélectionnés qui te permettent très facilement de faire mieux, encore plus avec les listes élargies d'aujourd'hui.

Sinon le salary cap s'applique aux joueurs pros, au staff de l'équipe pro et aux joueurs espoirs. Donc oui les salaires et primes des espoirs sont comptés dedans, mais ce sont des montants faibles à côté des contrats pros (et les espoirs à fort potentiels basculent aujourd'hui très vite sur du contrat pro pour les verrouiller).

  • Luern63
    4651 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

OK merci pour les précisions concernant les espoirs mais est ce valable pour tous les espoirs ou seulement ceux qui ont un contrat espoir ?
Quand je vois le nombre d'espoirs à l'ASM du coup le salary cap semble bien léger. L'effectif espoir est d'environ 40 joueurs sans compter les crabos qui montent de temps en temps.
Une trentaine sont conventionnés et une bonne quinzaine s'entrainent ponctuellement ou en permanence avec les pros.
Bien entendu les salaires ne sont pas comparables avec les salaires des pros mais j'ai du mal à croire que des Ezeala, Vili, Bibi Biziwu, Beria, Lanen, Tiberghien jouent depuis 2 ou 3 saisons pour un salaire d'employé d'usine.
Et on a des gars très prometteurs internationaux chez les jeunes et qui ont des contrats mais qui n'ont jamais figurés sur une feuille de match en top 14 et qui à mon avis ne sont pas là uniquement par amour du maillot .
C'est assez flou pour moi ces histoire de statuts et de salary cap et les textes sont assez confus du moins pour mon petit cerveau.

@Luern63

Seulement les contrats espoirs. Et tu as raison de ne pas t'inquiéter pour eux, les salaires sont déjà très confortables sous contrat espoir : le minimum légal d'un contrat espoir en Top14 est de 26k, et les gros espoirs très en vue doivent probablement pouvoir viser le double sans forcer.
Mais cela reste léger en comparaison des pros dont le salaire annuel moyen en Top 14 est autour de 250 000 euros.

  • Erèbe
    2884 points
  • il y a 1 mois

en terme d'individualité peut-être, mais en terme de synergie je trouve les 3/4 Toulousains (voir Bordelais) au dessus.

@Erèbe

Si l'on compte uniquement les 3/4 et uniquement en commençant en 10, alors je les mets devant les Toulousains (rien que Machenaud suffit à faire basculer dans l'autre sens).
Ce qui fait la différence pour moi, c'est la façon dont les arrières et les avants évoluent en synergie totale au Stade. C'est rare de voir un mouvement d'envergure des 3/4 toulousains sans y voir aucun avant.

@Erèbe

Pour l'instant... Vaka et Thomas se trouvent les yeux fermés depuis longtemps, Fickou et Vaka se connaissent un peu, Iribarren et Russel, ça marche déjà, Beale, pfff... tu le mets où tu veux avec qui tu veux, il fera le bon geste, c'est un génie. Reste à connecter Russel et Fickou, et vu le talent de l'ouvreur, ça va pas traîner.

  • O'Livey
    5027 points
  • il y a 1 mois
@Erèbe

En synergie, je les trouve pas dégueu du tout. Vakatawa/TT se trouvent très bien, idem pour Russel/Vakatawa. Et Fickou/Vakatawa, je vois mal comment ça pourrait ne pas marcher. Ce sont pas juste des très bons joueurs, ils jouent aussi très bien ensemble. Effectivement, Toulouse a peut-être la meilleure synergie de France chez les 3/4, mais en même temps ils ont probablement la meilleure d'Europe. Et le Racing ne serait peut-être "que" 2e. A noter que pour ce qui est de la synergie, j'ai aussi envie de citer La Rochelle, quoique c'est pas tout à fait la même. Pour eux, c'est pas juste une synergie entre 3/4, c'est plus pour les gros qui aiment beaucoup jouer au contact entre eux.

Oui clairement. Surtout en tenant compte du fait que Russel est joueur au talent rare : il est parfois capable de gestes qui garantissent à 100% que le ballon finira dans l'en-but, il faut juste attendre la fin de la trajectoire du ballon pour savoir quel en-but ce sera.

@Team Viscères

Bientôt un drop contre son camp?

@Team Viscères

c'est un joueur "qui sent les coups" comme tout le monde s'accorde à dire,
reste à avoir si ce sont les coups à prendre ou à donner,
...ou à boire apparemment

  • frakc
    2399 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Je sais bien que c'est très à la mode chez les excellents commentateurs type yachvili de répéter sans cesse que Russel "est capable du meilleur comme du pire" et de le basher pour son attitude "nonchalante" mais il n'en reste pas moins que c'est l'un des meilleurs ouvreurs au monde, un joueur avec une vista et un talent unique et que les ballons finissent bien plus dans l'en but adverse que dans le sien...

@frakc

C'est aussi un oivreur capable de tenter une enorme sautee dans ses 22 et de couter un essai sur interception comme ca

@Team Viscères

🤣 tu sais ménager ton petit effet toi. Chacun ses goûts en matière d'ouvreur. Je préfère un Russel qui me fait lever plusieurs fois par match, qu'un Farrell, qui joue juste mais ennuyeux. Point de vue de spectateur, pas de supporter... Les mecs doivent se régaler à côté de Russel. Sur le terrain comme à la tireuse.

@W. Vraifana

Sinon c'est bien de prendre les choses avec de l'humour 😉

@W. Vraifana

J'adore Russell, parce qu'il apporte une touche "amateur" dans un sport pro de plus en plus carré : le mec joue pour le plaisir et à l'instinct, va boire des bières même en plein rassemblement international, n'a pas un physique de robocop, peut rigoler avec ses coéquipiers ou adversaires à la fin du match peu importe le score. Je pourrais presque croire que c'est moi quand j'étais joueur si on oublie que je jouais 72 divisions plus bas et mon absence totale de talent.

S'il jouait au Stade et en équipe de France il me rendrait probablement dingue à force de souffler le chaud et le froid, mais là au Racing et en Écosse je peux juste profiter de ses bons côtés et rigoler des mauvais... c'est parfait.

  • frakc
    2399 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Si on n'avait pas NTK moi j'aurais bien aimé l'avoir au stade...

@frakc

Je n'aurais pas été contre, mais il nous aurait quand même rendu chèvre. Et vu l'exigence du public toulousain il aurait morflé par moments.
Michalak avait ce côté inconstant et cet amour de la prise de risque, pourtant même en étant un enfant du Stade il a dérouillé à certains moments en étant accusé d'être pas assez bosseur ou de jouer en dilettante.

  • frakc
    2399 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Tu as très certainement raison. Après je me dis que peut-être, avec un dupont en fer de lance et qui a aussi beaucoup amélioré sa gestion depuis son arrivée à toulouse (c'est normal aussi, l'expérience), avec un haki à côté pour ratrapper les bévues, ça pourrait faire des étincelles... Parce que pour "jouer dans le désordre" c'est une perle. Mais bon, c'est fondamental que le stade garde les joueurs qu'il fait émerger, on ne peut qu'être pour, ça n'aurait aucun sens que de faire venir russel quand on a l'un des ouvreurs du 15 de france qui est formé à la maison.

@frakc

Je pense même que Russell aurait été encore plus à l'aise au Stade qu'au Racing, le désordre fait vraiment partie de notre ADN. Mais pour le club je pense que Ntamack est un meilleur choix, on a besoin de régulateurs comme lui et Akhi pour justement laisser les autres s'exprimer. C'est moins fort offensivement (Russel est pour moi Top3 offensif avec Barrett et Jalibert) mais plus équilibré, or c'est ce qu'il nous faut si on veut retrouver régulièrement les sommets.

Et comme tu le dis on a un 10 français et de la maison, c'est impossible de ne pas lui donner tout l'espace pour qu'il s'épanouisse.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News