RUGBY. Et si ce LOU-UBB n'avait été qu'une question de coaching gagnant (ou perdant) ?
Xavier Garbajosa et ses hommes ne se sont pas qualifiés pour les demi-finales du Top 14. Crédit photo : screenshot (LOU Rugby)
Entre polémiques, exploits personnels et déclarations chocs, ce barrage de Top 14 entre le LOU et Bordeaux a été explosif. Néanmoins, le véritable tournant du match ne serait-il pas le coaching ?

La sortie prématurée de Couilloud

Auteur d'une première mi-temps d'exception, Batptiste Couilloud a clairement survolé les débats. Précis dans son jeu d'occupations, audacieux sur quelques combinaisons tentées, mais surtout dynamiteur autour des rucks, le numéro 9 du LOU a montré toute sa palette technique. À l'initiative du premier essai de Lyon, par l'intermédiaire d'Ethan Dumorthier, le demi de mêlée a trouvé un trou entre des joueurs de l'UBB, avant de servir son ailier sur un plateau. Cependant, seulement quelques minutes après la reprise de la deuxième mi-temps, Xavier Garbajosa décida de sortir Couilloud, qui était sans nul doute son meilleur joueur sur la pelouse, afin de le remplacer par Jonathan Pelissié. Une décision lourde de conséquences, car les locaux ont encaissé un 17 à 3 jusqu'à l'essai de Maraku en deuxième période. À sa sortie, le numéro 9 du LOU n'a pas manqué de laisser paraitre sa déception. 

Des changements stratégiques à Bordeaux 

Malmenés en conquête en première mi-temps, et notamment en mêlée fermée, les Bordelais avait encaissé bons nombres de pénalités dans ce secteur de jeu. De ce fait, le tandem Laïrle-Charrier a décidé de changer la totalité de sa première ligne, à la 45e minute ! Ce choix risqué, s'est avéré payant, et les Bordelais ont pu récolter une pénalité importante, amenant à une révolte girondine. Les internationaux Kaulashvili et Falatea ont amené du sang frais, tandis qu'Oghre a été à l'origine d'une passe décisive de plus de 10 mètres, sur l'essai de Diaby. De son côté, Xavier Grabajosa n'a changé Demba Bamba, qui avait quelques soucis en mêlée fermée, que 20 minutes plus tard, malgré son dynamisme dans le jeu. Nul doute que la stratégie du staff de Bordeaux a porté ses fruits, comme pour la rentrée de Caleb Timu à la 58e minute, qui a apporté toute sa puissance. 

RUGBY. Polémique autour de l'arbitrage entre le LOU et l'UBB, les décisions étaient-elles erronées ?RUGBY. Polémique autour de l'arbitrage entre le LOU et l'UBB, les décisions étaient-elles erronées ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je continue de penser que les deux pénalités de 40+ mètres en 1ère mi-temps auraient dû aller en touche alors que le LOU concasse Bordeaux devant

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News