RUGBY. Equipe de France. Galthié doit-il faire souffler Antoine Dupont ? Sa réponse limpide et logique
Antoine Dupont doit mener l'équipe de France vers la victoire face à l'Ecosse dans le 6 Nations.
Le sélectionneur de l'équipe de France Fabien Galthié a apporté une réponse claire sur le fait de faire jouer Antoine Dupont de la première à la 80e minute.

RUGBY. 6 Nations. La composition du 15 de France pour le match face à l'Écosse : retour d'Haouas, Dumortier enchaîne !RUGBY. 6 Nations. La composition du 15 de France pour le match face à l'Écosse : retour d'Haouas, Dumortier enchaîne !Un seul changement dans la composition de l'équipe de France de rugby pour le match du Tournoi des 6 Nations face à l'Ecosse dimanche. Une rotation forcée par la suspension d'Atonio qui voit Haouas griller la priorité à Falatea comme titulaire. D'aucuns auraient aimé voir d'autres mouvements dans le XV de départ. Ramos en 10 et Jaminet en 15 par exemple. Mais l'heure n'est plus aux tests à moins de sept mois de la Coupe du monde. On ne change plus une équipe, même si elle perd. Car cette défaite en Irlande a été très riches en enseignements. Et c'est justement pour appliquer les leçons de Dublin que Fabien Galthié fait confiance à ses ouailles. Et ce, même si certains ont estimé qu'ils avaient l'air fatigués après le match contre la première nation mondiale. Qui ne le serait pas à la sortie d'un choc avec 46 minutes de temps de jeu effectif. Il y a de quoi être rincés.OPINION. 15 de France. Fabien Galthié tire-t-il trop sur Antoine Dupont ?OPINION. 15 de France. Fabien Galthié tire-t-il trop sur Antoine Dupont ?Néanmoins, dans cette saison à rallonge qui verra les internationaux tricolores enchaîner les matchs jusqu'en juin puis la préparation enfin la Coupe du monde, d'aucuns se demandent s'il ne faudra pas faire plus tourner. Notamment durant les rencontres. En faisant par exemple souffler le capitaine Antoine Dupont lorsque la victoire semblait hors de portée à Dublin. Ce qui aurait aussi pu donner du temps de jeu à son remplaçant au poste. Interrogé sur le sujet ce vendredi en conférence de presse, le sélectionneur du 15 de France a apporté une réponse à la fois claire et logique :

Cette année, Antoine a fait deux matchs en novembre et deux matchs avec nous pour le moment, ça lui fait quatre matchs. Est-ce qu'au niveau vie collective dans une équipe, est-ce que 4 matchs, et si tout va bien il en fera sept, c'est beaucoup ? Notre capitaine, un joueur qui est considéré comme un des meilleurs joueurs au monde au fait quatre matchs et peut-être sept ? Pour nous, mettre les meilleurs joueurs sur le terrain, c’est un principe de sélection. Lorsque la saison dernière, nous avons sorti Antoine et fait entrer Maxime Lucu comme finisseur, c'était un principe de sélection cohérent. C'est quelque chose que l'on ressentait : le joueur qui rentre va apporter un supplément, suppléer celui qui sort. C'est le principe de la rotation et du coaching. Aujourd'hui, sur les deux matchs qu’on a joués cette année, on a trouvé que ce n’était pas nécessaire. Si on trouve que c'est nécessaire, on le fera avec toute la lucidité, l'anticipation et la réflexion que nous avons sur chacun des joueurs. Nous parlons de l’équipe de France...

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En clair, il veut le cramer?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News