RUGBY. Entre la fédé et le privé, Richie McCaw poursuit sa retraite en eaux troubles
Monument du rugby mondial, Richie McCaw observe une trajectoire quelque peu inattendue depuis sa retraite des terrains. Sera-t-il le héros capable d'apaiser les tensions ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Monument du rugby mondial, Richie McCaw observe une trajectoire quelque peu inattendue depuis sa retraite des terrains.

Si l’important reste l’équipe, le rugby possède malgré tout ses stars. Parmi elles, certaines décident de se montrer discrètes après leurs retraites, quand d’autres flirtent régulièrement avec les projecteurs. Au milieu de tout cela, on observe Richie McCaw. Certes, on ne peut pas dire que l’ancien flanker soit devenu une star des plateaux télés, comme Sonny Bill Williams par exemple, mais il ne s’en est pas non plus totalement isolé. Pour cause, l’ancien capitaine des All Blacks a fait parler de lui cette semaine dans les médias néo-zélandais. En effet, ce vendredi 19 août, Stuff a déclaré que le double champion du monde occupait l’un des postes de directeur de la société New Zealand Rugby Commercial GP Limited. À côté de cela, il est également le nouveau représentant de l’Association des joueurs néo-zélandais (NZRPA), institution représentant les intérêts des joueurs de rugby dans le pays. Mais alors, pourquoi cela intrigue les Néo-zélandais ?RUGBY. Eddie Jones plaque le système anglais, sa fédération lui assène un carton jauneRUGBY. Eddie Jones plaque le système anglais, sa fédération lui assène un carton jaune

Des décisions prises en interne

Dans un premier temps, il faut savoir que la société concernée, New Zealand Rugby Commercial GP Limited, a pour but d’accueillir les actifs commerciaux de NZ Rugby à la suite de l'accord signé avec Silver Lake. Ce dernier permettait au fond d’investissement californien de posséder entre 5,71% et 8,58% de la société gérant les activités génératrices de revenus de la fédération néo-zélandaise. Par conséquent, New Zealand Rugby (NZR) mettait indirectement en vente une partie de l’image des All Blacks et du rugby national néo-zélandais plus largement. L’affaire permettait ainsi à la fédération de recevoir 200 millions de dollars de Silver Lake à la signature, suivi de plusieurs autres dizaines de millions de dollars d’euros dans les mois suivants, selon les médias locaux. Dans ce système, Richie McCaw, âgé de 41 ans, prend place comme l’un des 6 directeurs responsables de gérer cette alliance entre fédération et entreprise privée. Avec lui, 3 personnes issues de la fédération néo-zélandaise, une femme d’affaire et un représentant de Silver Lake siègeront à ce conseil d’administration.RUGBY CHAMPIONSHIP. L'avenir d'Ian Foster à la tête des All Blacks scelléRUGBY CHAMPIONSHIP. L'avenir d'Ian Foster à la tête des All Blacks scellé

Cependant, plusieurs points étonnent dans cette affaire. Le premier étant que l’ancien joueur a été nommé sans que cela soit communiqué auprès du grand public. Vu la renommée considérable du sportif, sa présence dissimulée dans ce cercle fermé interroge. Selon Stuff, ce dernier serait en place depuis le 30 juin dernier et la société, elle, aurait été créée trois mois auparavant.

Des conflits d'intérêts à la peur de la faillite

D’autant plus, l’ancien All Blacks s'est exprimé auprès du New Zealand Herald en mai dernier. Il réagissait à une volonté de contre-proposition d’une société nommée Forsyth Barr.  Une initiative contestée, car l’un des représentants de Forsyth Barr n’est nul autre que David Kirk, président de l’association des joueurs néo-zélandais. Ce dernier était initialement opposé à l’arrivée de Silver Lake pour des raisons d’authenticité du rugby néo-zélandais avant de changer sa position. Le président de la fédération néo-zélandaise qualifiait cela de “tentative de destruction” de l’accord entre la fédé et Silver Lake.

Pour sa part, Richie McCaw encourageait le dialogue entre les deux entités sur ce sujet. Il déclarait : “L’unique chose que j'espère, c'est que cette nouvelle proposition sur la table sera réellement discutée, et pas seulement rejetée. Pour moi, c'est une autre option que je ne pensais pas possible, mais il semble que ça pourrait être viable.[...] J'essaye d'être aussi ouvert d'esprit que possible, parce que nous sommes un petit pays, et il y a toujours le défi d'avoir assez d'argent pour être compétitif d’un point de vue sportif.” Quelques semaines plus tard, il intègre la fédération comme représentant de l’association des joueurs.

Richie McCaw récompensé de l'Ordre de la Nouvelle-Zélande, la plus haute distinction du paysRichie McCaw récompensé de l'Ordre de la Nouvelle-Zélande, la plus haute distinction du pays
En clair, Richie McCaw semble de plus en plus s’immiscer dans les affaires politiques et commerciales de la fédération néo-zélandaise. Cette dernière l’avait par ailleurs accueilli les bras grands ouverts au début du mois de juin. Le patron du rugby néo-zélandais Mark Robinson déclarant qu’il y avait “de la place pour un représentant des joueurs” au sein du conseil d'administration de la fédération. La venue de Richie McCaw permettrait même la création d’un conseil dirigeant “de très haut calibre”, selon lui. Ainsi, l’ancien capitaine des All Blacks semble avoir pris une place de choix au sein du rugby national au cours des derniers mois. Désormais, la question est : Ce dernier réussira-t-il à être le médiateur pacifiste entre les intérêts privés de Silver Lake, la fédération et l’association des joueurs néo-zélandais (NZRPA) ? Une réponse qui sera sûrement à venir dans les prochains mois et qui pourrait être décisive pour le rugby néo-zélandais. Pour rappel, un rapport indépendant expliquait que la fédération pourrait subir une perte de près de 11 millions de dollars en quatre ans si Silver Lake n'atteignait pas au moins 50% des objectifs ambitieux qu’elle s’est fixée.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • rororo4
    10333 points
  • il y a 1 mois

Encore une fois il se débrouille pour ne pas aller trop loin tout en arrivant intelligemment sur le côté ...

le titre est tellement racoleur que l'article n'a plus aucun sens; pitoyable...

C'est quand même utile une cape d'invisibilité ?

La fédé NZ n'a pas retenu la leçon, si on délègue au privé, il se gave et nous renvoie les miettes au visage.

  • fdu
    676 points
  • il y a 1 mois

Mmmmm...bien compliqué tout ça...qu'en dit Bernard Laporte?

Toujours à la limite du hors-jeu... Jamais sifflé... Une vieille habitude chez lui...

  • Sedulos
    2533 points
  • il y a 1 mois

Pas bon tout ça !
Odeurs de magouilles.
L'oseille va être partagée/confisquée.
En restera-t-il pour le rugby ??!!

  • AKA
    59497 points
  • il y a 1 mois

Rien pipé😬je vais essayer d’ aller sur les sites Néozed pour comprendre (s’ ils ne sont pas en premium »

@AKA

pourras tu partager les liens des articles les plus instructifs stp?

  • AKA
    59497 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

OK mais il faut que je me rapproche de mon PC et que les articles ne soient pas réservés aux abonnés 😉

@AKA

T'as pas le Q sorti des ronces...Courage. 😉

  • Mat RCK
    10880 points
  • il y a 1 mois

Je ne comprends absolument rien au sport business. #Dans un premier temps, il faut savoir que la société concernée, New Zealand Rugby Commercial GP Limited, a pour but d’accueillir les actifs commerciaux de NZ Rugby à la suite de l'accord signé avec Silver Lake. Ce dernier permettait au fond d’investissement californien de posséder entre 5,71% et 8,58% de NZR Commercial Co, société gérant les activités génératrices de revenus de la fédération néo-zélandaise. #
Je n'ai rien compris à ce passage ni à la suite d'ailleurs mais je ne voulais pas recopier tout l'article.

@Mat RCK

J'ai cru comprendre que la fédé NZ donne la gestion d'une partie de ce qui lui rapporte à une entreprise privée.

En échange, l'entreprise donne immédiatement de l'argent.

L'entreprise privée va donc avoir la main sur une partie de ce qui rapporte à la fédé et aux AB avec l'objectif de faire plus d'argent avec cette partie là que n'en faisait la fédé.

J'ai compris ça.
Si c'est le cas c'est toujours aussi débile puisque cela veut dire que la fédé est incapable de s'occuper de son image et va déléguer ça à du privée qui fera juste des coupes dans les budgets pour rentabiliser à mort sur une courte période. A la fin le privée aura gagné de la thune mais ruiné l'avenir de la fédé car ils en on rien à faire de l'avenir des AB ils veulent juste de l'argent.

@Mat RCK

Moi non plus,
je pense qu'avec un petit schéma, ce serait moins nébuleux.
Mais qui veut que ce soit moins nébuleux, en fait ???

  • AKA
    59497 points
  • il y a 1 mois
@Chandelle 72

Sinon vous pouvez téléphoner à C Archer 📞

  • AKA
    59497 points
  • il y a 1 mois
@AKA

Atcher 😤

@AKA

Décidément !!! 😂 😂 😂 😉

@Mat RCK

Dans le domaine financier, sportif ou non, plus c'est complexe et opaque, plus cela a de chances de réussites. Mais également plus il y a de risques d'intégrer une maison de retraite gratuite.
Au fait c'est bientôt non, les chroniques judiciaires de la FFR ?

@duodumat

Remember September..

https://www.youtube.com/watch?v=Gs069dndIYk

  • AKA
    59497 points
  • il y a 1 mois
@Bib And Dôme

https://youtu.be/-5c2Hb0fhDA

@AKA

?????

  • AKA
    59497 points
  • il y a 1 mois
@Bib And Dôme

Tu n’ as pas le lien?

@AKA

Je me méfie, ça sent pas bon !!!! 😜 😜 😜

"RUGBY. ENTRE LA FÉDÉ ET LE PRIVÉ, RICHIE MCCAW POURSUIT SA RETRAITE EN EAUX TROUBLES" :
Son pseudo : Riche Magot !

@Garou-gorille

Ce qui est certain c'est qui ne se fera jamais chopé par la police #capedinvisibilite

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News