RUGBY. ''C'était magnifiquement laid'', la Presse internationale rumine après le sacre des Springboks
Ce samedi 28 octobre, l’Afrique du Sud a remporté la 10ᵉ Coupe du monde de rugby. La Presse internationale réagit au sacre des Springboks. (Photo David Ramos - World Rugby)
Ce samedi 28 octobre, l’Afrique du Sud a remporté la 10ᵉ Coupe du monde de rugby. La Presse internationale réagit au sacre des Springboks.

Sur la pelouse du Stade de France, la nation arc-en-ciel a chaviré. Au coup de sifflet final, la joie a envahi le cœur de Siya Kolisi et de ses compatriotes. Les Springboks sont champions du monde après avoir battu les All Blacks (11-12) ce samedi 28 octobre en finale du mondial. Après ce sacre obtenu à un point d’avance, comme les deux précédentes rencontres des Boks, la Presse a réagi au sujet de ce sacre.

''La tension de ce match est diiiiingue'', La finale de la Coupe du monde Nouvelle-Zélande/Afrique du Sud a embrasé les supporters''La tension de ce match est diiiiingue'', La finale de la Coupe du monde Nouvelle-Zélande/Afrique du Sud a embrasé les supporters

L’Europe s’avoue vaincue

Tout d’abord, dans l’Hexagone, L’Équipe titre son journal dominical par “All Boks”, en référence aux All Blacks dominés à Saint-Denis. Le quotidien sportif parle d’une finale “haletante mais sans éclat” faisant une “éloge de la volonté” propre à la formation africaine. En effet, il évoque un “chef-d'œuvre défensif des Boks”.

En Angleterre, le Daily Mail titre “Les Springboks règnent encore” après une “finale déchirante”. Le canard britannique évoque même “un combat de super lourds qui s’est déroulé jusqu’à la mort.” Une remarque qui fait un parallèle avec le combat pour la ceinture mondiale entre Fury-Ngannou en boxe anglaise qui avait lieu durant la soirée. Peu convaincu par le jeu offert, mais émoustillé par le scénario, le journal définit cette ultime rencontre de la Coupe du monde de rugby 2023 ainsi : “C'était magnifiquement laid.

En Irlande, le Irish Times s’agenouille devant la réussite des Springboks. Le quotidien place les Sud-africains sur un piédestal. Le journal irlandais ne doute pas un seul instant de la supériorité des champions et la détaille ainsi :

Les Springboks sont désormais les meilleurs joueurs du monde. C'est certain, après avoir remporté leur quatrième Coupe du monde en huit tentatives et leur quatrième finale sur quatre jouées. Quand on sait gagner, on sait gagner. Les Springboks ont remporté la Coupe du monde grâce à trois victoires d'un point dans les phases à élimination directe. Aucune d'entre elles n'a été particulièrement mémorable. Celle-ci ne l'a pas été non plus, bien qu'elle ait été peut-être la plus tendue et la plus palpitante à sa manière. Elle a été ternie par le premier carton rouge de l'histoire des finales de la Coupe du monde, ainsi que par trois cartons jaunes.”

RUGBY. L'Afrique du Sud écœure la Nouvelle-Zélande et remporte la Coupe du mondeRUGBY. L'Afrique du Sud écœure la Nouvelle-Zélande et remporte la Coupe du monde

L’hémisphère sud serre les dents

Bien évidemment, l’euphorie est plus que présente en Afrique du Sud. Par exemple, le SA Rugby Mag titre son compte-rendu de match “Vive les Rois du rugby !”, en plaçant les Springboks à ce titre. Le magazine félicite les joueurs de la sélection après “un effort défensif exceptionnel” en finale. Ils saluent tout de même leurs iconiques rivaux en avouant que “les All Blacks ont fait un match incroyable”.

En Nouvelle-Zélande, les différents médias n’hésitent pas à rassurer leurs joueurs dans un premier temps en affirmant qu’ils sont fiers de leur parcours. Cependant, le pays du rugby reste sous le choc. Traumatisé, le New Zealand Herald évoque une “défaite dévastatrice” à de nombreuses reprises dans ses papiers.

RESUME VIDEO. Carreras mystifie la défense anglaise, mais ça ne suffit pas pour décrocher la 3e place de la Coupe du mondeRESUME VIDEO. Carreras mystifie la défense anglaise, mais ça ne suffit pas pour décrocher la 3e place de la Coupe du monde

Enfin, Olé revient sur une “victoire déterminante” des Springboks. Le journal argentin s’amuse à comparer la victoire sud-africaine au style de jeu des Pumas : hargneux et embêtant. Ainsi, il en profite pour légitimer les deux sélections. Selon eux, “personne ne doit s’offusquer” de voir Cheslin Kolbe et ses coéquipiers parvenir à leurs fins ainsi. Néanmoins, le média n’hésite pas à ironiser sur la situation où Handre Pollard, enchaînant les blessures depuis des années, revient dans le groupe pour faire gagner son équipe. Il s’essaye à un trait d’humour en déclarant que “l’ouvreur tondait son gazon à Leicester” avant d’être appelé pour jouer dessus en cours de mondial.

RUGBY. Pollard, Kolbe, Libbok, etc. Quel buteur springbok pour la suite de la Coupe du monde ?RUGBY. Pollard, Kolbe, Libbok, etc. Quel buteur springbok pour la suite de la Coupe du monde ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Complètement d'accord avec la fin de l'article argentin concernant le comportement des joueurs sudafs en club.
Leur pragmatisme les pousse à s'économiser en dehors des matchs de coupe du monde.
Surtout ceux qui jouent en Europe (Kolbe, Pollard, Snyman, Koch, Fourie, De Klerk, Klein, De Allende...), pendant quatre ans ils sont moyens et jouent avec le frein à main pour être le plus en forme possible pour la seule l'échéance qui compte vraiment.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News