Rugby. Après 99, 2007, ce France-Nouvelle-Zélande a-t-il sa place au panthéon des Bleus ?
Où placer cette victoire dans la hiérarchie des succès face aux Blacks ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La France s'est imposée contre les All Blacks ce samedi. Mais où placer ce succès dans la hiérarchie des victoires historiques face à ces mêmes adversaires ?

L'effervescence de la victoire est forcément redescendue depuis ce samedi soir riche en émotions. Un succès face aux mythiques All Blacks, 40 points inscrits et une prestation des plus abouties. Et si cela reste toujours historique de battre les Néo-Zélandais, même lorsque ces derniers paraissent essoufflés après une saison éreintante, cette soirée restera à coup sûr, dans le panthéon des succès face à la meilleure nation du monde. De par son ambiance, un stade de France à guichets fermés, 82 000 personnes prêtes à pousser à chaque action de ses protégés. De par la manière également, et cette première période de rêve à ce moment de doute au milieu du second acte. Avant cette relance de Romain Ntamack, qui fut merveilleusement poursuivie par Melvyn Jaminet, et enfin la délivrance, suite à l'interception de Damian Penaud. Alors, histoire de remonter dans le temps, retour sur les plus beaux exploits des Français lors des confrontations contre la Nouvelle-Zélande. 

RUGBY. ''Un match d'anthologie'', un supporter nous raconte son France/Nouvelle-Zélande au ras de la pelouseRUGBY. ''Un match d'anthologie'', un supporter nous raconte son France/Nouvelle-Zélande au ras de la pelouse

1979 : Un 14 juillet historique

Ce jour de fête nationale, le XV de France est en tournée en Nouvelle-Zélande. Après une défaite à Christchurch une semaine plus tôt (23-9) qui ne souffre d'aucune contestation, la bande à Jean-Pierre Rives a de nouveau rendez-vous avec ces mêmes All Blacks à l'Eden Park d'Auckland. Une rencontre qui s'avèrera être bien différente de la semaine d'avant. Auteurs d'une prestation remarquable, les Français mèneront 24-10 à dix minutes du trille final de l'arbitre. Des essais signés Gallion, Caussade, Averous et Cordoniou. Mais les Néo-Zélandais recolleront dans les derniers instants et offriront une fin de match déconseillée aux cardiaques (19-24). Les Bleus résisteront et s'imposeront. Historique puisque cela signe la première victoire française en terre néo-zélandaise. Comme un symbole, un 14 juillet. 

1994 : Une tournée idyllique

En déplacement en Nouvelle-Zélande pour une série de test-matchs, la France va balayer non pas une, mais deux fois la Nouvelle-Zélande pour remporter avec brio la tournée estivale. Le 26 juin 1994 dans un premier temps, où la bande à Phillipe Berbizier s'impose nettement 22-8. Avant ce fameux 3 juillet 1994. Outre la victoire à l'arrachée 23-20, on se souviendra de cet essai du bout du monde, conclu par Jean-Luc Sadourny. Là aussi une nouvelle fois, une tournée à jamais dans les livres d'histoire. 

1999 : La France terrasse les Blacks de Lomu

Cela fait un an jour pour jour que Christophe Dominici nous a quittés. Alors pour lui rendre un hommage, quoi de mieux que de se rappeler cette fameuse victoire en demi-finale de Coupe du Monde, à Twickenham, le temple du rugby. Alors certes vous connaissez l'histoire par cœur. De cette première mi-temps difficile, où Jonah Lomu lui aussi décédé il y a à peine plus de six ans, a marché sur l'ensemble de la délégation tricolore à ce second acte monumental des Bleus. Ces essais de Dominici, de Dourthe ou encore Bernat-Salles et cette victoire incroyable (43-31) qui permit à la France de se hisser en finale, la deuxième de son histoire. Savoureux. 

VIDEO. FLASHBACK. 1999. La France de Philippe Bernat-Salles élimine les All Blacks dans une 1/2 d'anthologieVIDEO. FLASHBACK. 1999. La France de Philippe Bernat-Salles élimine les All Blacks dans une 1/2 d'anthologie

2000 : Et le Vélodrome s'enflamma

VIDEO. En 2000, les Bleus de Galthié et Lamaison s'offraient les All Blacks d'Umaga à MarseilleVIDEO. En 2000, les Bleus de Galthié et Lamaison s'offraient les All Blacks d'Umaga à Marseille

Un an après cette fameuse demi-finale, le XV de France reçoit la Nouvelle-Zélande. Au Vélodrome, l'enceinte la plus bouillante de France et sûrement l'une des références en Europe en matière de foot. Mais les Marseillais savent aussi se mettre à l'heure rugby. Une semaine après avoir été battus par ces mêmes Néo-Zélandais au Stade de France, les Bleus vont livrer une partition mémorable, emmenés par un Christophe Lamaison étincelant. Une victoire 42-33 dans la fournaise du ''Vel''. 

2007 : David contre Goliath

6 octobre 2007. La France pourtant organisatrice de cette Coupe du Monde, doit se déplacer à Cardiff pour disputer ce quart de finale. La rencontre ayant été délocalisée hors de l'Hexagone, celle ci s'annonce encore plus compliquée quand on connaît le nom de l'adversaire : la Nouvelle-Zélande. Les partenaires de Richie McCaw se sont montrés intraitables en poule, balayant chacun de leurs adversaires avec une facilité déconcertante. 40-0 contre l'Écosse, 76-14 face aux Italiens, 85-8 contre la Roumanie et une gifle infligée au Portugal : 108-13. Oui mais voilà, c'est peut-être ce manque d'adversaire coriace qui a conduit les hommes du pays du long nuage blanc à leur perte. Car sur ce quart de finale, ils vont tomber face à des Bleus solidaires. Et ce dès le haka, quand les hommes de Bernard Laporte s'avanceront comme un seul homme vers leurs adversaires. Et malgré une entame à la faveur des Blacks, les Bleus réagiront et finiront par s'imposer grâce notamment à deux essais de Dusautoir et Jauzion (20-18).

2009 : Rebelote, 13 ans plus tard

Deux ans plus tard, les Bleus se déplacent en Nouvelle-Zélande pour y affronter les Blacks. L'un des gros tests pour le sélectionneur Marc Lièvremont qui n'hésite pas à lancer ses jeunes joueurs (Dupuy, Trinh-Duc) à Dunedin. Alors que les Bleus (en blanc) mènent rapidement 17-0, ils voient les Blacks revenir à l'heure de jeu (17-17). Mais une interception de Médard et la botte d'un Julien Dupuy impérial, viendront sceller le sort du match. Le dernier essai des locaux ne changera rien (22-27). 13 ans après, la France s'impose de nouveau sur le sol néo-zélandais. 

Rugby. Pourquoi la victoire de l'équipe de France a sans doute rendu service à la Nouvelle-Zélande ?Rugby. Pourquoi la victoire de l'équipe de France a sans doute rendu service à la Nouvelle-Zélande ?Alors selon vous, laquelle de ces victoires reste la plus marquante dans l'histoire du XV de France ? Répondez-nous en commentaires.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comment dire... 1/4 et 1/2 finale de CdM v test match de fin de saison pour l'adversaire... On prend le thé au Panthéon ou l'article à l'envers...

  • Desman
    1182 points
  • il y a 1 semaine

Beau match, mais avec peu d'enjeu comparé aux CDM oû même aux tournées là-bas, et aussi avec des Blacks usés jusqu'à la corde...

L'Equipe de France sur la periode 1994-1998 est d'un tel niveau! Des victoires face aux blacks (domicile et là-bas), des grands chelem... Pour le moment rien de comparable à maintenant. Ne boudons pas notre plaisir mais inutile de trop s'enflammer

Le fameux Philippe Berbizier.
Ben en fait il existe, merci wikipedia, c'est le frère Pierre, le sélectionneur lors de la tournée d'été 94.

  • Desman
    1182 points
  • il y a 1 semaine
@ChausetteAClous

Oui il existe, il tient un bar célèbre à Arcachon 😉

comment ne pas citer notre ami Richard Dourthe qui met un coup de tete a son petit copain néo-zélandais devant l'arbitre?
ca fait aussi partie des moments mémorables (pour une fort mauvaise raison) des matchs entre l'EDF et les ABs

1999 indétrônable!
L'enjeu, tout d'abord, avec des AB archi-favoris, mais aussi la star du moment (Lomu), le scénario hitchcokien, la somptuosité du jeu proposé, l'ambiance de feu dans Twickenham (la Marseillaise à la place du "swing low", du jamais vu!), l'émotion et les larmes de Pierre Villepreux...Aucun match n'a jamais atteint ce niveau émotionnel et qualitatif à la fois selon moi.
Pour le reste:
- 2007, merci l'arbitre (arbitrage qui pèsera sur celui de la finale de 2011, j'en démords pas)
-Mention spéciale à la victoire de 74 (je n'avais que 12 ans, mais je me souviens du retentissement énorme en ce 14 juillet) et celle de 94, rien que pour "l'essai du bout du monde", ainsi qu'au match de 2000 pour sa qualité de jeu.
-Pour samedi dernier, superbe match, mais à l'enjeu moindre qu'une CDM et devant des Blacks usés physiquement et psychologiquement (la copie rendue par Jordi Barrett en dit long...). Mais bravo quand même!

@lebonbernieCGunther

La Marseillaise mais biensûr ! Et cette pub la semaine avant la finale: " Bonjour, je m'appelle Lawrence Dallaglio, capitaine de l'équipe d'Angleterre, je n'aime pas la France mais j'aime le rugby français... Allez les bleus" Je ne sais pas combien il a ramassé pour faire ce spot mais c'est mythique !

@beberarverne

Je connais pas mais ça a l'air terrible! Si tu as un lien, merci de faire suivre.

  • jojo7
    5015 points
  • il y a 1 semaine

"panthéon des Bleus" Nous vous méprenez pas , cette victoire , comme celle des filles , m'enchante . Je pense que l'histoire ne retiendra que la victoire et c'est déjà pas mal . Mais de grâce , arrêtons cette masturbation mentale . A la fin cela finirait par me gâcher le plaisir que j'éprouve .

  • Jak3192
    62038 points
  • il y a 1 semaine

Non
Les bleus:
- ont battu une equipe au grand nom mais plutot a la rue compte tenu des circonstances
- ne se sont pas ridiculisés pour la 1ere fois depuis des lustres face a cette équipe et ont meme ridiculisé les AB en les respectant au maximum
- ont montré, comme leurs homologues des nations "du nord", qu'ils ne servaient pas (plus ?) de sparring partner / faire valoir dans une tournée de fin de saison de ceux "du sud"
Et pour finir, ont montré qu'il ny a pas besoin de trucs complico- comique theoriques pour battre des adversaires valeureux. Le style a la française ds ce sport existe, les petits l'ont démontré ce WE. Faudrait perseverer dans cette voie.
Enfin, c'est mon avis, et je le partage avec moi meme (en plus jy connais rien en rugby: je ne fais que le regarder 😄)
Donc non, ya pas de Pantheon,
juste un Pantalon qui a ete remis a l'endroit, braguette fermée 😅

Parler du match de 2009 sans citer l'exploit de Cédric Heymans...

@roro31400

Il réalise l exploit mais la France perd le match non?

@beberarverne

Effectivement, my bad!

Désolé pour la personne qui a écrit l'article mais ce n'est pas un match de coupe du monde.
Si l'ont compare avec les tests match JPR c'était incroyable quand même et chez eux.
Ces propos ne dénature en rien cette belle victoire. En tout cas sur les tests match devant Dunedin sur donc allez pour les encouragés ex æéquo avec 1979.

J'avais bien aimé celle a Dunedin ou l on avait pu apercevoir le graaaaand fair play des supporter neoZ à la fin du match ( jets de bouteilles, insultes, etc ...)

  • Timmaman
    19587 points
  • il y a 1 semaine

Il est dans le haut du panier des tests-matchs, mais encore en dessous de 1999, 2007, et même 2011 d'après moi.
Si on les bat en 2023, là on pourra parler de match mémorable.

@Timmaman

Match d’ouverture de la coupe du monde, je pense qu’après cette défaite les blacks marquer cette date d’une croix blanche. On sera attendu c’est certains.

Pour le Panthéon, on va réserver une place pour France NZ en finale 2023 😉

@Ecolorado Rafting

Pour tenir le Panthéon faudra pas faire ceinture.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News