RUGBY. 96 semaines de suspension pour ce joueur australien qui a dégoupillé !
L'arbitre est resté quelques secondes au sol après cet incident ! crédit photo : screenshot (The Sydney Morning Herald)
Rares sont les sanctions dépassant les 3 mois de suspension, et pourtant, nous avons trouvé un champion en la matière ! Un joueur australien a été suspendu 96 semaines pour avoir... agressé un arbitre !

Une suspension logique 

La sanction est tombée il y a quelques jours pour un joueur de Perth Bayswater, qui est le plus vieux club d'Australie par ailleurs, et qui évolue dans une ligue régionale. L'incident s'est déroulé le 22 avril dernier, mais la sentence n'est parue que ce mercredi, par le biais de Rugby Western Australia. La sanction du joueur a été sans appel, et ce dernier est donc suspendu 96 semaines, ce qui équivaut à 5 cinq saisons loin des terrains de rugby. 

RUGBY. EXCLU. Auch, Brive... Les confidences d'Arnaud Mignardi : ''la place de Brive n’est pas en Pro D2''RUGBY. EXCLU. Auch, Brive... Les confidences d'Arnaud Mignardi : ''la place de Brive n’est pas en Pro D2''Durant un match, le joueur a complètement dégoupillé, et a donné un violent coup d'épaule dans le dos de l'arbitre, Ian Sunderland, de façon délibérée. Ce dernier, qui n'était ainsi pas en mesure de voir quoi que ce soit, a simplement sifflé l'arrêt de l'action, afin de reprendre ses esprits, puis a ordonné la reprise du jeu comme si rien de tout ça ne s'était passé ! Néanmoins, une séquence vidéo a été filmée par un des supporters présents au stade, et avec les images et le témoignage de certains joueurs, le fautif a vite dû s'expliquer devant l'instance Rugby Western Australia (RWA). Nous apprenons également que d'après le média australien The Sydney Morning Herald, la sanction du joueur ne prendra effet qu'à partir de la saison prochaine, car la saison est terminée en Australie, et que la première suspension prononcée par la RWA était au-delà des 100 semaines passé au frigo. 

Cependant, ce même joueur n'est pas passé loin d'un bannissement à vie, qui aurait très bien pu intervenir au vu des images. D'après le règlement, la peine maximale dans ce genre de situation peut engendrer une suspension totale. Interrogé par The Sydney Morning Herald, le président de Perth Bayswater, Darrell Stops, s'est montré compréhensif au vu de la situation : "Nous avons accepté la décision et nous ne tolérons pas ce qu'il a fait. Nous soutenons pleinement la décision de l'association des arbitres et de RugbyWA. Nous avons de réelles inquiétudes pour l'arbitre Ian Sunderland et sa blessure suite à l'incident, et c'est ce que nous avons pensé en premier lieu." Pour finir, ce même média australien a également publié le communiqué de l'instance RWA, et de son directeur général, Simon Taylor, qui s'oppose totalement à ce genre de comportements : "Je condamne fermement toute forme d'abus ou de harcèlement à l'encontre des officiels de match et nous sommes déterminés à faire en sorte que de tels comportements soient bannis du jeu." 

Provence Rugby va-t-il aligner le staff le plus impressionnant de pro D2 l'an prochain ?Provence Rugby va-t-il aligner le staff le plus impressionnant de pro D2 l'an prochain ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jièl
    11826 points
  • il y a 10 mois

Après le ballon intelligent, le joueur intelligent ?...

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Sponsorisé News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News