Ecrit par vous !
Pro D2. Comment le Stade Montois réussit à impressionner cette année après une saison galère ?
Les Montois sont en pleine bourre en Pro D2.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Après 5 journées, la PRO D2 prend un peu de repos ce week-end. En tête du classement, le Stade Montois, impressionne beaucoup après avoir passée une saison dernière un peu galère.

Invaincu depuis le début de la saison, le Stade Montois se place 1er du classement de PRO D2, un point devant Colomiers. En plus de gagner tous ses matchs, les jaunes et noirs ne cessent d’impressionner week-end après week-end. En cinq rencontres, le Stade a marqué 200 points, le calcul est très vite fait : 40 points de moyenne par match, c’est hallucinant. Certains disaient que les Montois pouvaient remercier un début de calendrier favorable, car ils jouaient les deux promus lors des deux premières journées. Mais les hommes de Julien Tastet n’ont pas mis longtemps à confirmer. Une victoire arrachée à Carcassonne lors de la 3ᵉ journée (23-26), puis une démonstration lors de la réception de Vannes demi-finaliste de l’année dernière (46-5) et enfin un récital lors de la réception du promu Agen (43-8). Mont-de-Marsan peut prendre un week-end de repos bien mérité et l’esprit tranquille. Entre recrutement, confiance aux jeunes, et nouvel état d’esprit, le Stade Montois est de retour au plus haut niveau et est en train de réaliser un début de saison tonitruant.

Un effectif solide

À l’intersaison, le staff de Mont-de-Marsan, avait annoncé vouloir renforcer son effectif. Effectif que le club avait trouvé trop juste la saison passée. En effet, alors qu’ils n’étaient que 27 joueurs professionnels l’an passé, cette année, il y aura 40 joueurs comptés dans l’effectif, à raison de 32 avec des contrats pro et 8 autres avec des contrats espoirs. Lors de la présentation à l’intersaison Julien Tastet avait déclaré vouloir doubler, voire tripler les postes afin de créer une réelle homogénéité quelle que soit l’équipe sur le terrain. Avant de parler du recrutement des joueurs, un homme a fait son retour dans le staff, c’est Stéphane Prosper qui arrive en tant qu’entraineur des ¾. Ce dernier avait déjà entrainé les montois de 2004 à 2013. Au niveau des joueurs, les jaunes et noirs ont comptabilisé 10 arrivées à l’intersaison. La plupart ont répondu présent dès l'entame de l'exercice en cours et particulièrement le centre argentin, Lucas Mensa. Ce dernier a joué 4 matchs sur 5, tous en tant que titulaire pour un total de 3 essais. En plus de marquer, le Sud-américain est toujours dans les bons coups et met constamment l’équipe dans l’avancé. Pour rappel, il était remplaçant lors d’une rencontre du Rugby Championship 2020 face aux All Blacks. Une autre recrue est très en vue lors de ce début de championnat, le demi d’ouverture Willie Du Plessis. Avec ses 32 matchs de TOP 14, il a su amener toute son expérience et sa gestion du jeu. Très inspiré en ce début de saison, il distribue de tous les côtés, que ça soit à la main comme au pied. La dernière recrue en forme est le pilier portugais de 32 ans, Anthony Alves. Alors qu’il était arrivé avec un peu de retard à la préparation d’intersaison, car il disputait le Tournoi des VI Nations B, il a été au rendez-vous en ce début du championnat. Il est l’un des rares à avoir participé aux cinq premières rencontres de championnats, dont 4 en tant que titulaire

Des jeunes en pleine confiance

XV de France - Coly, Ponpon et Fischer, premiers partenaires des Bleus pour le TournoiXV de France - Coly, Ponpon et Fischer, premiers partenaires des Bleus pour le TournoiEn ce début de saison, les jeunes sont à la fête à Mont-de-Marsan. Les entraineurs ont décidé de leur donner du temps de jeu et pour le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils répondent de la meilleure des façons. Le premier intéressé n’est autre que le demi de mêlée Léo Coly. Le champion du monde U20, avait participé à 19 rencontres l’an passé, très souvent en tant que remplaçant, sans réellement montrer de très belles choses. Cette année, il a saisi sa chance dès le début de championnat. Auteur d’un bon premier match avec un essai à la clé, c’est lors du deuxième qu’il a montré toutes ses capacités. En effet, face à Bourg-en-Bresse il inscrira 33 des 48 points de son équipe avec un triplé en bonus. Avec 4 essais et 77 points marqués en 4 matchs, c’est l’homme en forme du début de saison. Un champion du monde peut en cacher un autre. Alexandre De Nardi est un autre jeune en pleine bourre. L’ailier a fait parler ses cannes et ses appuis lors des premières rencontres et commence à se faire sa place de titulaire puisqu’il l’a été sur 4 des 5 premiers matchs. Ses différences en attaque lui ont permis d’inscrire la bagatelle de 3 essais. Nul ne doute qu’il continuera à faire danser ses adversaires le reste de la saison.De Nardi envoie Pinto dans l'en-but pour l'essai du bonus des Bleuets face aux Gallois [Vidéo]De Nardi envoie Pinto dans l'en-but pour l'essai du bonus des Bleuets face aux Gallois [Vidéo]Après avoir parlé des 3/4, place aux avants. Leo Banos, vient de s’imposer comme titulaire au Stade Montois à tout juste 19 ans. Il a pris part à l’intégralité des rencontres, dont quatre en tant que titulaire. Le Montois est un troisième ligne très aérien et très technique. Il se montre aussi parfaitement à l’aise dans la circulation du jeu. Il nous a d’ailleurs offert un geste de grande classe contre Agen, en récupérant le ballon d’une seule main à 10cm du sol, avant d’offrir magnifiquement l’essai à son centre Wakaya. Une dernière surprise est arrivée du côté des jeunes, c’est l’international portugais Simao Bento. Effectivement, ce dernier avait débuté la rencontre à Carcassonne en tant que remplaçant, puis il a enchainé deux titularisations. L’arrière de 20 ans était arrivé à l’intersaison du Portugal et il ne s’imaginait pas un instant ce qu’il allait lui arriver, confiait-il dans les colonnes de Sud-Ouest : « Tout va trop vite en fait ! L’an dernier je jouais au Portugal, où le rugby est amateur, et puis j’ai eu cette opportunité de venir ici avec les Espoirs. Quand on m’a dit que je ferai la pré-saison avec les pros, j’étais déjà très heureux ! Et là, tout arrive très vite, je n’ai même pas eu le temps de rêver en fait ! ». L’arrière vient de signer son premier contrat espoirs qui le lie au club montois pour trois ans.

Les récentes performances du Stade Montois s’expliquent par plusieurs facteurs. Remy Tales confiait que la saison dernière avait aussi servi de leçon pour tout le monde : « Ce qui a changé par rapport à l’an dernier ? Le groupe a pris confiance en lui, il s’est construit dans la difficulté, les jeunes ont vu ce qu’était le haut niveau ». Tout cela s’est aussi joué lors de l’intersaison, grâce à un remaniement de l’effectif. En commençant par l’arrivée de Stéphane Prosper qui a pu apporter quelque chose en plus à l’équipe. Ensuite le début de saison parfait des recrues et des jeunes, vient compléter la qualité du groupe qui était resté de la saison dernière. La victoire permet aussi de travailler de façon très positive et facilite la vie de groupe. La vie de groupe qui va apparemment pour le mieux comme l’expliquait Yann Brethous dans les colonnes de Sud Ouest : « Cette année on est une bande de potes, tout simplement. Les jeunes, les vieux, on vit bien ensemble, il y a un groupe qui se crée qui est très intéressant. Je n’avais pas connu ça depuis très longtemps, ça me rappelle quelques années en arrière ». Les entraineurs montois restent lucides et vigilants. Ils savent que le championnat de PRO D2 est très long et éprouvant physiquement ; « Maintenant, le plus dur est à venir, le championnat est très long. La Pro D2, c’est un championnat d’été, puis un d’hiver, pour terminer par un championnat d’été. Il faut être performant sur ces trois phases, dans des contextes complètement différents », expliquait Stéphane Prosper. Tout peut aller très vite, dans un sens, comme dans l’autre. Voyez-vous le Stade Montois tenir la cadence et de nouveau renouer avec les phases finales de PRO D2 ?

Jules Bertry
Jules Bertry
Cet article est rédigé par Jules Bertry, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ils ont vampirisé Vannes ???

Alors... s'il y a des "vrais supporters" de Mont de Marsan, peuvent-ils expliquer cet engouement ? J'aimerais lire leur point de vue.

  • oc
    13978 points
  • il y a 3 semaines
@Jacques-Tati-en-EDF

Les abeilles sont très en vogue en ce moment ,l'écologie progresse !

En gagnant pour l'instant plus de matchs que l'année dernière ?

Ca s'emballe un peu vite non ?



Pour l'instant MDM n'a pas trop joué contre les grosses équipes en confiance.

Agen et Vannes font un début de saison catastrophique et sont derniers et avant derniers.

Carcassonne est habituellement une équipe de milieu/fin de tableau

Narbonne et Bourg-en-bresse sont les deux promus et ne font pas un début de saison extraordinaire.

  • oc
    13978 points
  • il y a 3 semaines
@arbitre31

D'accord sur le raisonnement ,mais quand tu prends cet ascendant ,et que ta logique de construction est saine , tu peux vite rouler sur tout le monde dans la continuité
Cette équipe ne me donne pas l'impression de vouloir s'endormir sur ses Lauriers;
en tout cas , elle vient de se doter des armes pour affronter les cadors de leur plateau .

@oc

Oui c'est sur que la confiance c'est important, mais pour l'instant ils n'ont battus que les 16ème, 15ème,14ème,13ème et 11ème du classement dans l'état actuel.

Le vrai premier test pour eux c'est le prochain match à Oyo.

Derniers articles

Vidéos
Sponsorisé News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
Transferts
Vidéos
Vidéos
News
Sponsorisé News
Vidéos