Le RCT, le MHR et quatre autres clubs ont-ils manqué au protocole de suivi des commotions ?

Le RCT, le MHR et quatre autres clubs ont-ils manqué au protocole de suivi des commotions ?
Le RCT sanctionné ?
Dans un communiqué, la Ligue Nationale de Rugby révèle que six clubs de Top 14 et Pro D2 sont convoqués

Montpellier et Toulon en Top 14, Biarritz, Bourg-en-Bresse, Colomiers et Massy en Pro D2 : ces six clubs sont convoqués les 10 et 11 avril prochain. En cause ? Un possible manquement dans le protocole de suivi des commotions cérébrales, comme le révèle un communiqué de la Ligue Nationale de Rugby.

Afin que le maximum de commotions cérébrales soit identifié et correctement pris en charge lors des matches de TOP 14 ou de PRO D2, les clubs sont tenus de respecter le protocole de suivi des commotions : équipement vidéo (VOGO), formations et prises de décisions rapides et adaptées. La Commission commotion cérébrale de la FFR peut saisir la Commission de discipline et des règlementslorsqu'elle identifie d'éventuels manquements à la bonne application du protocole.

La LNR a donc saisi cette commission, mise en place la saison dernière et présidée par Serge Simon. Sur son site, L'Equipe rappelle que les clubs "encourent une amende pouvant aller de 10 000 à 50 000 euros en Top 14 (moitié moins en Pro D 2) ainsi qu'une sanction sportive (désignation d'un médecin de match aux frais du club pour une durée déterminée par la commission). Dans les cas de non-respect des obligations de formation de l'encadrement médical, les amendes sont forfaitaires (10 000 euros en Top 14, 5 000 en Pro D 2) et les clubs en faute peuvent voir leurs médecins ou kinésithérapeutes suspendus."

Verra-t-on des sanctions ?