La Fédération néo-zélandaise refuse de libérer Rudi Wulf

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Néo-Zélandais Rudi Wulf devait s'engager deux saisons avec le Rugby Club Toulonnais. Mais la Fédération néo-zélandaise devrait refuser de le libérer.
La Fédération néo-zélandaise refuse de libérer <a href=Rudi Wulf " title="La Fédération néo-zélandaise refuse de libérer Rudi Wulf ">
Alors qu’on annonçait la signature pour deux ans au Rugby Club Toulonnais du Néo-Zélandais Rudi Wulf, le club varois pourrait finalement déchanter. La faute à la Fédération Néo-Zélandaise qui devrait refuser de libérer le joueur des Blues d’Auckland, à qui il reste encore une année de contrat. Le joueur, qui souhaite retourner en France pour des raisons personnelles, est lié à la Fédération néo-zélandaise mais également à North Harbour, avec qui il doit participer au Championnat des provinces NPC.

Blessé et opéré de l’épaule, le joueur est actuellement en convalescence pour quelques semaines. Il ne devrait a priori pas faire sa rentrée des classes au RCT. La libération anticipée d’un joueur par la Fédération néo-zélandaise est en effet exceptionnelle et concerne en général des joueurs qui ont rendu « des services exceptionnels » au rugby kiwi. Avec seulement quatre sélections, toutes obtenues en 2008, il parait difficile que Rudi Wulf entre dans cette catégorie…
Rémi
Rémi
Cet article est rédigé par Rémi, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News