FINALE TOP 14. Kinghorn vs Penaud : deux géants pour une bataille des cieux ?
Les immenses Blair Kinghorn et Damian Penaud devraient se faire face dans leur couloir.
Ce vendredi soir en finale du Top 14, les immenses Blair Kinghorn et Damian Penaud devraient se faire face dans leur couloir. Un repositionnement de l'Ecossais qui, tactiquement, change des choses.

Malgré un temps chargé en ce moment comme partout en France, les Dieux du rugby auraient fait le taf’ pour que le ciel de la cité phocéenne soit dégagé, vendredi soir. C’est que le Stade Vélodrome, endormi depuis un bon mois depuis la trêve de la Ligue 1, reçoit la finale du Top 14 pour la première fois de son histoire.

CHAMPIONS CUP. C'était pas la capitale, non, c'était Marseille bébéCHAMPIONS CUP. C'était pas la capitale, non, c'était Marseille bébéUne aubaine que ce temps clément, alors, d’autant que les spectateurs devraient avoir régulièrement les yeux rivés sur le ciel marseillais. Car si le jeu au pied revêt plus que jamais une dimension stratégique importante dans le rugby professionnel actuel, il devrait l’être encore plus en finale.

RUGBY. Toulouse sans Baille et Lebel mais avec Dupont, Ntamack, Cros et Ramos pour la finale du Top 14 !RUGBY. Toulouse sans Baille et Lebel mais avec Dupont, Ntamack, Cros et Ramos pour la finale du Top 14 !

Dans une rencontre où la "justesse" de Thomas Ramos dans les confrontations aériennes au milieu de terrain pourrait être ciblée, de même que le couloir de Kinghorn et Penaud, on s’explique.


Des géants dans un couloir 

Matthis Lebel incertain, Juan Cruz Mallia et Thomas Ramos en grande forme en demie, il ne fait guère de doute que le titulaire sur l’aile gauche toulousaine sera l’Ecossais Blair Kinghorn. En face de lui, la machine à marquer tricolore Damian Penaud, donc, plus habituée à se coltiner Duhan Van der Merwe qu’autre chose, du côté des Scots.


Si leur duel s’apparente à celui entre deux athlètes formidables offensivement, mais aux styles pourtant différents, il pourrait aussi valoir le détour dans les airs. Pourquoi ? Parce que les deux garçons tutoyant les cieux (1m90 pour Penaud, 1m96 pour Kinghorn), il paraîtrait logique que leur taille soit souvent recherchée par le pied de leurs coéquipiers. D’autant que si l’on sait Penaud adorer aller contester les coups d’envoi notamment, il est en revanche beaucoup moins à l’aise sur les "jumps" défensifs…
FINALE TOP 14. Et si Ange Capuozzo intégrait le groupe de Toulouse à la surprise générale ?FINALE TOP 14. Et si Ange Capuozzo intégrait le groupe de Toulouse à la surprise générale ?Tout le contraire de Kinghorn, qui demeure à ce jour probablement le meilleur preneur de balles en l’air de la planète, avec l’Anglais Freddie Steward. Ainsi, doit-on s’attendre à ce que ce filou d’Antoine Dupont aille chercher son pote de sélection via des box kicks, sous la pression de Kinghorn ?

On ne serait pas surpris, ma bonne dame. Pas plus que Romain Ntamack ne le fasse sur des transversales au pied qu’il affectionne tant. L’un des enjeux de cette finale, très certainement…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • dusqual
    47735 points
  • il y a 3 semaines

je suis vraiment pas certain qu'on at beaucoup de jeu au pied. il y en aura parce qu'en fonction de la situation ce sera parfois le meilleur choix. mais l'ubb voudra pas trop rendre le ballon au triangle arrière toulousain qui est très dangereux et le stade porte beaucoup le ballon.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News