''Du 6 au 15, il serait quand même très bon'', comment Dupont révolutionne le poste de demi de mêlée ?
Antoine Dupont, phénomène du Stade Toulousain, change la donne au poste de demi de mêlée. Crédit image : Screenshot Canal +
Antoine Dupont, révolutionne le poste de demi de mêlée. Jean-Baptiste Élissalde loue ses qualités exceptionnelles qui transforment le jeu et émerveillent les passionnés de rugby.

Dans le monde du rugby, certains joueurs marquent leur époque par leur talent exceptionnel et leur capacité à réinventer le jeu. Antoine Dupont, l'actuel demi de mêlée du Stade Toulousain et de l'équipe de France, est incontestablement l'un de ces joueurs. Jean-Baptiste Élissalde, ancien numéro 9 des Bleus et de Toulouse, partage cette opinion et n'hésite pas à le comparer à une légende du rugby, Gareth Edwards.

Élissalde a exprimé son admiration pour Dupont en des termes élogieux via L'Equipe : « J'avais été un peu dithyrambique en disant que des joueurs comme ça, il y en avait un par siècle. Les plus anciens se souviendront de Gareth Edward. » Une comparaison qui en dit long sur l'impact de Dupont sur le jeu actuel. Edwards, tout comme Dupont aujourd'hui, était réputé pour sa capacité à anticiper le jeu et à être toujours au bon endroit au bon moment.

Finale Top 14. L'UBB humiliée - Les vérités de Marti : ''Toulouse a pu gérer son effectif, on était cuits''Finale Top 14. L'UBB humiliée - Les vérités de Marti : ''Toulouse a pu gérer son effectif, on était cuits''Pour l'ancien numéro 9, Dupont dépasse même cette comparaison en raison de ses compétences polyvalentes : « Antoine est bon dans tous les domaines, aussi bien à la main qu'au pied. » Cette polyvalence unique fait de lui un atout majeur pour toute équipe. Selon Élissalde, Dupont pourrait exceller à presque n'importe quel poste, du 6 au 15, grâce à son intelligence de jeu et ses qualités techniques.

Il souligne également la transformation que Dupont apporte au poste : « Avant, il fallait coller au ballon et qu'il parte vite des pieds pour donner du temps au numéro 10 de jouer. On était juste un chainon de tout un assemblage. Avec ses qualités, Antoine est en train de transformer ce jeu-là. . » En effet, Dupont ne se contente pas de distribuer le ballon rapidement ; il devient un attaquant à part entière, le premier attaquant, capable de déstabiliser les défenses adverses par ses courses et ses passes précises.

RUGBY. ''Ils sont en train de creuser un écart abyssal'', comment Toulouse cultive son avance sur la concurrence ?RUGBY. ''Ils sont en train de creuser un écart abyssal'', comment Toulouse cultive son avance sur la concurrence ?Le rôle d'Antoine Dupont va bien au-delà de celui traditionnellement assigné à un demi de mêlée. Élissalde nous explique qu'à Toulouse, ils avaient demandé aux avants de lever les ballons pour permettre au demi de mêlée d'être le premier attaquant, Dupont n'a pas besoin de cette assistance : « Il va les chercher, il fait deux pas en travers, il a des appuis, et tout le monde est sur les starting-blocks. » Son influence sur le jeu est telle qu'il force les défenses adverses à rester constamment sur leurs gardes, prêtes à réagir à ses initiatives imprévisibles.

Cette révolution du poste, portée par Dupont, pourrait bien marquer un tournant dans l'histoire du rugby. Comme le souligne Élissalde, « il occupe ces 2/3 mecs autour du ruck, et dès qu'il y en a un qui s'oublie, il prend la tangente et il arrive à jouer debout. » En intégrant des gestes acquis au rugby à 7, Dupont devient un joueur complet, difficile à contenir et à anticiper pour les défenses adverses.

''Travail de démolition'', ''implacable'', La presse étrangère fascinée par la domination de Toulouse en Finale du Top 14''Travail de démolition'', ''implacable'', La presse étrangère fascinée par la domination de Toulouse en Finale du Top 14Jean-Baptiste Élissalde voit en Antoine Dupont non seulement un joueur exceptionnel, mais aussi un véritable révolutionnaire du poste de demi de mêlée. « Demain, vous le mettez avec le numéro 6 dans le dos, et il va être dantesque. » Sa capacité à transformer et à redéfinir ce rôle, tout en étant efficace dans tous les aspects du jeu, fait de lui un atout inestimable pour le Stade Toulousain et l'équipe de France. Comme Élissalde le dit si bien, « des mecs comme ça, il faut en profiter parce qu'on ne sait pas quand on verra le prochain. »

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    55442 points
  • il y a 2 semaines

Bon partout, ok, mais ce serait dommage de lui mettre le 6 ou un autre numéro où le ballon lui passe moins dans les mains.

Il a simplifié son jeu depuis ses débuts et ça l'a rendu encore moins lisible et encore plus dangereux.

La difficulté, très bien réussie à Toulouse, un peu moins en bleu, c'est d'avoir autour de ce joueur un système qui n'attend pas ses fulgurances. Il faut que le système défensif adverse ne puisse pas être centré sur lui et là, il donne sa pleine mesure.

Le danger c'est certaines séquences où l'équipe semble lui mettre la balle dans les mains et ensuite le regarde faire un miracle.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News