Finale Top 14. L'UBB humiliée - Les vérités de Marti : ''Toulouse a pu gérer son effectif, on était cuits''
UBB vs Toulouse : Les failles de Bordeaux exposées en finale. Crédit image : Screenshot Canal +
Le président Laurent Marti revient sur l’humiliation subie en finale du Top 14 face à Toulouse (59-3), et dévoile les leçons à tirer pour l’avenir du club bordelais.

La défaite cuisante de l'Union Bordeaux Bègles en finale du Top 14 contre le Stade Toulousain (59-3) laisse des traces. Laurent Marti, président de l'UBB, s'est exprimé avec franchise via le Midi Olympique, reconnaissant l'humiliation subie par son équipe, tout en soulignant les circonstances particulières qui ont conduit à ce résultat.

Un calendrier dévastateur

"Nous avons enchaîné trois matchs en douze jours", rappelle Marti. Les Bordelais ont dû jouer un barrage le dimanche soir, une demi-finale le samedi suivant, et enfin la finale le vendredi. "Toulouse, de son côté, n'a pas eu ce barrage et a pu économiser ses forces", souligne-t-il. Cette gestion de l'effectif a été un facteur clé selon lui.

Les Toulousains ont tiré des leçons de cette question des doublons, ils ont su recruter des joueurs polyvalents, mais surtout, ils ont formé des jeunes.

Laurent Marti pointe également une différence de gestion tout au long de la saison. "Depuis la finale de Coupe d’Europe, Toulouse a pu gérer son effectif, alors que nous avons dû batailler sur chaque match", explique-t-il. Le président regrette que l'UBB n'ait pas su capitaliser sur les doublons, contrairement à leurs adversaires toulousains. 

Les enseignements à tirer

"Il ne faut pas perdre de vue que si on ne termine pas dans les deux premiers, il est dur de viser le titre", constate Marti. Il rappelle qu'aucun barragiste n'a été champion depuis 2018, signe de la difficulté croissante du Top 14. Malgré l'amertume de la défaite, Marti tient à saluer le fair-play des Toulousains. "Ils ont eu l’élégance de reconnaître qu’on était cuits sur ce match", affirme-t-il.

"Si vous comparez les temps de jeu du XV titulaire des deux équipes, je pense qu’il y a une énorme différence." Pour l'UBB, cette défaite est une leçon amère mais constructive. Marti insiste sur l'importance de mieux gérer les périodes cruciales de la saison et d'apprendre de cette expérience pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

L’avenir de l’UBB

Malgré cette saison difficile, Marti reste optimiste pour l'avenir. Il appelle à une réflexion profonde pour construire une équipe capable de rivaliser avec les meilleures formations du championnat. "Nous avons des leçons à retenir, mais aussi des bases solides sur lesquelles bâtir", conclut-il.

Cette finale a été une douche froide pour l’UBB, mais aussi une opportunité d'apprendre et de se renforcer pour les défis futurs. Le Top 14, de par son homogénéité et sa longueur, ne pardonne pas. Et l'UBB en sortira, espérons-le, plus fort et plus résilient.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La fatigue a bon dos, elle met une partie de la poussière sous le tapis.

Ils ont fait plein de fautes techniques et surtout, ils ont aussi lâché le match avec 6 essais en 16 minutes.

En fait, ils ont été assez nuls en touche et en mêlée, notre point faible, ils ne nous ont pas renversés. Ils nous ont laissé mettre de la vitesse dans notre jeu en étant faibles dans les contestations de rucks, ce qui nous a même permis de prendre l'axe directement tellement il n'y avait personne en face après leurs plaquages.

À contrario, ils ont manqué de soutien dans la zone de marque où nous avons su les contester sans faire de faute.

Jaja a été assez banal. Il a fait des passes au pied à Sergio, il est nul en gestion de jeu et en défense, il a raté 3 des 4 plaquages qu'il a tentés, aucune inspiration.

Le remplaçant, pourtant frais, a fait l'erreur de mettre le pied en touche en réceptionnant un ballon haut.

Nos défaites contre le Leinster nous ont aguerris. Toto, qui est plaqué et se relève pour continuer l'action, c'était limite mais ça va à Dame. Sergio, qui plaque Lucu sans ballon dans un ruck, ce qui l'empêche éventuellement de défendre, ça va à Dame.

Leur talonneur s'est complètement manqué sur le maul porté en se faisant aspirer à l'extérieur alors qu'il devait garder le raz du maul : bilan, essai de Toto avec le par-dessus.

Bru disait avant le match
🗣"je les sens bien en mission"
La patrouille de 🇨🇵 s'est-elle vue plus belle qu'elle n'était ?

Une belle appellation face à Oyo (respect pour leur saison), mais en réalité, la composition de l'équipe type de 🇨🇵 est tout autre.

Lucu ❌️ pas titulaire 🇨🇵
Jaja ❌️ pas titulaire 🇨🇵
Moefana ❌️ pas titulaire 🇨🇵
Depoortere ❌️ pas titulaire 🇨🇵
Penaud ✅️ titulaire 🇨🇵
LBB ✅️ titulaire 🇨🇵
Le 15 ❌️ pas titulaire🇨🇵

Soit 28%. Le discours parfait pour exciter nos joueurs titulaires qui, la plupart du temps, s'ennuient en Top 14 et sont programmés pour jouer la dernière ligne droite à fond les ballons.

À bon entendeur, salut, je préfère la mixité.
❤️🖤 Hasta la Victoria siempre✊🏼✊️✊🏾✊🏿

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News