Ecrit par vous !
Doublé, passage télé et Tri-Nations viking, vivez une saison au Danemark
Au Danemark, on ne rigole avec le rugby.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Erwan Caquineau revient sur son année écoulée au Danemark avec le doublé pour son club, les victoires en sélection et la suspension de la saison.

Il y a un an, nous vous parlions d'Erwan, ce Tricolore devenu international danois. En période de crise sanitaire, on a décidé de prendre des nouvelles pour savoir si comme en France, le pays et le rugby étaient à l'arrêt. Retour sur l'année écoulée depuis le premier article.

Erwan Caquineau, ce rugbyman français devenu international... danois au pays des VikingsErwan Caquineau, ce rugbyman français devenu international... danois au pays des Vikings

2019, l’année du second titre consécutif pour Frederiksberg

Frederiskberg restait invaincu lors de la saison mais il restait encore le dernier match de la saison contre le Christianshavn Rugby Club, un autre club de Copenhague. Avec la formule du championnat, nous savions que nous étions déjà champions car c’est le premier du classement qui obtient le titre. Les phases finales étant inconnues dans le championnat danois. Pour nous, l’enjeu majeur était de préserver notre invincibilité depuis deux ans en championnat, et pour les joueurs voisins du réputé quartier hippie de Christiania (malgré tout loin d’être des Pink Floyd), le match était crucial pour leur seconde place et la médaille d’argent. Les antécédents entre les deux équipes et l’efficace communication pour promouvoir le match dans la capitale danoise laissèrent augurer d’un beau derby suivi par un public nombreux.

L’Argentin Tomas Mayne et le Francais Geoffroy Gauthier encadrent le jeune Ignacio Richards pour promouvoir le derby

Et effectivement, malgré la pluie battante, il y avait foule pour ce match au sommet. La rencontre fut serrée, CSR pris le large suite aux courses rentrantes menées par son centre international aux racines françaises, Cassius Deschamps. En deuxième période, une bonne conquête et les séquences de pick and go nous permirent enfin d’aller à dame. Le meilleur joueur de la saison, Geoffroy Gauthier (ancien RC Versailles) franchit la défense adverse et porta la soule dernière la ligne. Cette action scellera la rencontre. Au final, temps scandinave, match serré, salade de phalanges et plusieurs cartons au rendez-vous, mais à la fin, c’est encore Frederisksberg Rugby Klub qui l’emporte, 21-17.

La célébration du titre restera dans les secrets de la nuit scandinave mais nous devions nous remettre au travail dès le mardi pour préparer un match le week-end suivant. En effet, la spécificité (et l’originalité) du calendrier fit que nous étions convoqués la semaine suivante pour jouer contre Aarhus et ceci pour un match de Cup pour la saison à venir.

La recrue écossaise Andrew Dymock (ancien U20 Ecosse Sevens) au soutien de Andrei Ungureanu contre Aarhus. Credit Photo : Daniel Storch

La fin d’année  2019 permit donc de récolter les fruits du labeur fourni, et en cette fin de saison, 4 joueurs furent appelés pour porter des couleurs nationales : trois pour le Danemark et un pour la Bulgarie.

Un Tri-Nations des clubs en mode Viking

Avec le club nous avons planifié un déplacement à Oslo pour rencontrer le champion de Norvège, Sagene RK, le concept étant d’opposer les champions des deux pays pour commencer à proposer des oppositions entre les équipes au sommet de la Scandinavie (avec la Suède). L’objectif est de débuter un Tri-Nations scandinave avec les champions de trois pays, et ainsi proposer un « produit » à partager dans les 3 pays souhaitant développer le rugby. Concernant notre périple à Oslo, la nuit en ferry et le « duty Free » bar eurent raison de nos soldats, et la sanction fût la perte du gain du match suite à une pénalité réussie par les « nordiques » en toute fin de match.

Trophée remporté lors du clash des Vikings Norvège- Danemark.

Quid de la sélection nationale ?

Coté équipe nationale, le contrat fut rempli en battant la Norvège et la Finlande. Le groupe s’appuie sur les bases solides acquises en 2018/2019 avec le staff mené par Christopher Adby, Inaki Bassuri et Will Morgan. Nous conservons le même système de jeu assimilé avec des joueurs d’expérience et en intégrant des jeunes pour préparer les prochaines échéances. Nous nous préparions à affronter la Moldavie le 09 mai et l’Autriche le 23 mai 2020 avec l’objectif clair de faire un sans-faute pour monter d’une division en Rugby Europe Conférence 1. Mais l’actuelle pandémie nous oblige, bien évidemment, à différer ces objectifs.

Le 3e ligne de Frederiksberg, Thomas Hobbs, défendant les couleurs de son pays d’adoption contre la Finlande.  Credit Photo : Daniel Storch

Passage télé et publicité pour plus de visibilité

Pour faire grandir le rugby au Danemark, nous devons faciliter sa visibilité dans les médias et tout particulièrement à la télévision. En effet, un jeune Danois qui souhaite commencer un nouveau sport n’est que trop rarement exposé à des images rugbystiques sur les chaînes nationales ou dans la presse sportive. La coupe du monde 2019 fut diffusée sur une chaîne payante et les clubs n’ont pas ressenti d’augmentation du nombre des licences comme on peut le voir en France les années de coupe du monde (ex en 2007). Pour atteindre l’antenne en prime time, nous avons donc participé à un challenge du jeu télévisé "Versus" sur la chaine DR1, l’équivalent de TF1. Après une introduction du club et du rugby en général pour le grand public, le défi pouvait être posé. Le challenge opposait notre mêlée au canon à eau des pompiers de l’aéroport de Copenhague. Le canon est posé sur un massif camion qui intervient directement sur les avions lors des urgences, un monstre de plusieurs tonnes. L’objectif était donc de pousser une charge de 500kg et les spectateurs devaient parier sur le plus puissant, entre notre mêlée ou le canon à eau.Nous avons également participé au tournage d’une saisissante publicité pour Porsche avec quelques secondes de visibilité pour le club et le rugby.

Pré-saison 2020 et confinement

Pour continuer notre expansion et structurer le groupe, nous avons renforcé le coaching staff avec de l’expérience venue du Commonwealth : l’Anglais Mathew Pearson (Old Colstonians RFC) et l’Australien Dan Taylor (Canowindra Pythons RUFC). Tous deux venus pour l’amour des fameuses blondes. Notre pré-saison fut intense et nous commencions à aborder le contact à l’entraînement quand le pays fut frappé par les premiers cas de Covid-19. Toutes les fédérations sportives s’alignèrent donc pour stopper leurs activités au Danemark jusqu’à nouvel ordre.

La fédération danoise, DRU, a repoussé le début de la saison. Nous avons donc retourné des pneus, frappé avec des masses et secoué des cordes pour ne finalement pas savoir quand nous pourrons jouer. Comme disait le grand philosophe V. Moscato : « Le rugby est une histoire de copains, et lorsque l’on enlève le ballon il reste les copains ». Pendant le confinement, il est donc primordial de garder les copains soudés, et surtout affûtés. Nous nous lançons donc des challenges ; le 3km sprint, et le défi des pompes avec « bring Sally up », ou le rythme des pompes est dicté par la voie suave de la chanteuse, et le but est de tenir toute la chanson. Je vous propose d’essayer à la maison.

Ne touchez pas votre visage.  Credit Photo : Daniel Storch

Nous ne savons pas quand le championnat reprendra, et nous espérons que les matchs amicaux organisés en juin avec le club britannique de Cottenham et le club français de RC Haute Tarentaise auront lieu. Le Danemark a appliqué une politique de confinement, mais n’interdit pas de sortir de chez soi pour marcher ou courir, nous n’avons pas besoin d’attestation pour effectuer les tests physiques donc. Le civisme des Danois porte ses fruits et on constate que les rues se sont désertifiées naturellement, et lorsque l’on sort on observe des groupes de gens qui se tiennent tous à deux mètres les uns des autres.

Ne vous ruez pas dans les supermarchés au risque d’être pénalisé. Credit Photo : Daniel Storch

Nous communiquons donc les consignes de confinement via notre réseau social et le très bon travail de l’homme de l’ombre qui a révolutionné l’image du image du club, Loic Poulain (ex Washington RFC). Suivez nos aventures sur facebook Frederiksberg Rugby Klub et Instagram @frederiksbergrugby. Si vous souhaitez effectuer un voyage de fin de saison sur Copenhague, contactez-nous : [email protected]

Erwan Caquineau
Erwan Caquineau
Cet article est rédigé par Erwan Caquineau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il n'y a que sur le 'nistere que l' on trouve ce genre d'article sur le rugby dans les contrées exotiques tel que la Bulgarie ou le Danemark !
Encore bravo et joyeuses pâques 👏🥚

  • sha1966
    54719 points
  • il y a 1 mois

merci pour les nouvelles !!!
C'est ce genre d'initiatives qu'il faut aider pour developper le rugby

Ils sont sur quelle chaine les matchs…

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 1 mois

A méditer : Transmission de la CdM sur une chaîne à péage, et aucun ressenti sur le nombre de licences. Un passage sur une chaîne populaire contre une lance eau leur a été plus profitable en terme de visibilité. On sait ce qu’il reste à faire à nos clubs. Envoyer les plus télégéniques des joueurs dans des émissions de télé-réalité. Chabal, Castagnede, Michalack avaient ouvert la voie du pouvoir de la médiatisation sur des personnes totalement étrangères au rugby.

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts