Ecrit par vous !
Dans le rugby, plus de place pour l’homophobie !
Le rugby est un sport ouvert à tous. Crédit photo : Ovale Citoyen

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
Ce week-end, plusieurs associations, la LNR et des clubs de Top 14 sensibilisent le rugby français à l’homophobie. Un tabou encore grand dans le monde du sport.

Ce lundi 17 mai, la LNR a mis en place une campagne de sensibilisation aux problèmes d’homophobie dans le rugby. La Ligue Nationale de Rugby a notamment décidé de tracer une ligne aux couleurs du drapeau des fiertés. Ce dernier représente les personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles notamment. La ligne sera située au niveau des 75 mètres et sera mise en place à Bordeaux et Clermont ce samedi en Top 14, ainsi que Montauban en Pro D2 la veille. Ce chiffre symbolisant la statistique selon laquelle 75% des rugbymen avouent que le sujet de l’homosexualité est difficile à aborder dans le monde du ballon ovale. Une donnée issue d’une étude de la LNR.  Pour contrer cela, certains ont choisi de concrétiser cette lutte à travers des actions parallèles. Ainsi, ce vendredi 14 mai avait lieu un entraînement commun entre deux associations bordelaises sur le thème de "Célébrons la diversité”. Une occasion pour Ovale Citoyen, association d’insertion socioprofessionnelle pour les personnes exclues et le Girofard, centre d’aide pour personnes LGBTI+, de transformer l’essai à cette occasion. L’association Ovale Citoyen travaille en partenariat avec la LNR.RUGBY. Après son coming out, cet ancien pro espère que son message sera libérateur pour d'autres joueursRUGBY. Après son coming out, cet ancien pro espère que son message sera libérateur pour d'autres joueursLe but est qu’à terme, les questions d’orientation sexuelle deviennent un non-sujet”. C’est ce que souhaite Alexandre Leboucher, responsable RSE à la LNR. Une idée dure à imaginer aujourd’hui, 87% des joueurs de rugby pensant qu’il est compliqué d’évoluer dans ce sport en étant homosexuel. Pour cause, Jeff Puech, directeur de l’association Ovale Citoyen, nous parle d’une “homophobie souvent inconsciente et involontaire". Par exemple, il nous explique que des expressions comme “on se sort les doigts” essayent doivent-être enlevées du vocabulaire. La mise en place d’un vestiaire neutre, pour les personnes ne se revendiquant ni homme ni femme, a aussi été une mesure prise par l’association. Le but étant de mettre le moins mal à l’aise possible les personnes LGBTI+. Des actions sur le long terme avaient notamment été mises en place par la LNR l’année dernière, avant d’être stoppées au vu de la situation sanitaire. Le programme “Plaquons l’Homophobie” avait été suspendu. Pour le futur, la LNR souhaite sensibiliser dès septembre plus concrètement. Un partenariat avec le média TÊTU et la Société Générale vise à mettre en place des ateliers dans le cadre de la lutte contre l’homophobie. Alexandre Leboucher nous indique qu’ils seront dirigés en direction des clubs professionnels afin de communiquer sur ce sujet auprès des joueurs, du staff, mais aussi des centres de formations.Premiership - A 22 ans, Levi Davis fait son coming out bisexuelPremiership - A 22 ans, Levi Davis fait son coming out bisexuelDes actions effectuées envers les structures, mais qu’en est-il des supporters ? Certains se rappelleront des banderoles homophobes que l’on avait pu apercevoir au football il y a quelque temps. Pour Marc Grandon, directeur de l’association le Girofard, ça sera “très compliqué de faire changer les supporters”. Selon lui, le changement des mentalités doit se faire en parallèle “du côté des clubs professionnels, mais aussi des équipes amateurs”, afin d’accompagner les fans, mais aussi les structures de manière plus directe. Il nous parle également de l'intérêt positif du sport dans la lutte contre l’homophobie. Une idée partagée également par Ovale Citoyen, les deux structures affirment que “le sport permet aux personnes LGBTI+ de se ressentir plus de confiance en soi". Une dynamique qui selon Marc Grandon permet dans un premier temps de retrouver une estime parfois abîmée par des années de harcèlement, puis de sortir d’un certain communautarisme pour ensuite pouvoir également se sentir inclus dans la société, notamment à travers les programmes d’insertion professionnelle d’Ovale Citoyen. Le directeur de l’association le Girofard prévient qu’il ne faut pas non plus être “utopiste”. Selon lui, le monde change mais “la société ne va pas évoluer du jour au lendemain, il faut avant tout sensibiliser les prochaines générations”. Il décrit aussi le harcèlement moral et physique subis par les personnes LGBTI+ et dont son association fait le constat : “Les agressions n’augmentent pas forcément. En réalité, elles sont moins nombreuses, cependant elles sont plus violentes. Les personnes homophobes ne s’arrêtent plus seulement au mot.

Crédit photo : Ovale Citoyen

Erwan Harzic
Erwan Harzic
Cet article est rédigé par Erwan Harzic, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'avoue être tiraillé. Bien sûr que notre sport devrait se débarrasser d'un certain nombre de lieux communs ( à commencer par le : " On n'est pas des ..."). Bien sûr qu'il n'y a nulle raison de mettre à la marge ou d'ostraciser qui que ce soit pour quelque orientation ou nature que ce soit. Il ou elle veut faire du sport, le reste, tout le reste le, la regarde.
Pour autant, je m'interroge sur la portée mais aussi sur le véritable fond d'un certain nombre de symboliques qu'on voudrait faire porter à la pratique sportive ?
Le sport a t-il vocation à devenir porte-étendard de toutes les luttes politiques et/ou sociétales ?
Je trouve qu'un certain nombre de "combats" tendent plus en réalité à mettre la poussière sous les meubles qu'à dépoussiérer la pratique sportive d'un certain nombre de déviances. Je trouve qu'on est plus dans le truc de se donner bonne conscience, que dans celui d'éveiller les consciences.
On est beaucoup dans ce truc de céder aux sirènes des modes importées des US qui consistent à imposer à n'importe quel quidam qui bénéficie d'une fenêtre médiatique de se positionner à tout propos qui toucherait à la société. Comme si c'était une rançon de la gloire que de nécessairement montrer patte blanche.
Je ne mets pas Sport et Culture sur un pieds d'égalité. Ne serait-ce que parce que Sport est bel & bien un concept certes Antique mais somme-toute récemment recyclé avec la naissance de l'ère industrielle et essentiellement pensé pour "détendre les foules" alors que Culture est inhérent à n'importe quelle société humaine et ce depuis la nuit des temps.
Outre que je ne suis pas sûr que tracer des lignes en polychrome empêche qq goret en goguette d'y aller d'un : " Ho hisse, enc--- !", c'est aussi une forme de désertion du champs politique que d'externaliser aux Fédérations Sportives, un certain nombre de sujets. La canaille n'est jamais aussi véhémente que quand elle a l'illusion de revêtir l'habit du résistant.
Je trouve que ce type "d'opération" emprunte plus à la chanson du vénérable G.Brassens "Trompettes de la renommée" qu'autre chose...

@MARCFANXV

Attention car cette rhétorique est inversement compréhensible et applicable. Ce qui peut éventuellement amener à : " puisqu'il ne nous revient pas d'agir contre l'homophobie dans notre espace ...ben laissons faire ... Ca ne changera rien ..." Et on continue comme si de rien n'était . Il est toujours possible de penser que ce genre d'actes sert à "mettre la poussière sous le tapis". Vain bien sûr, si on croit que c'est pour se donner bonne conscience. Mais le sport est culture ET politique et notre monde a besoin de symboles. C'est comme ça. Ca s'appelle l'engagement voire le courage.
La référence à Brassens me semble hors de propos. Cette chanson a été écrite à une époque où Brassens se revendiquant d'aucun courant (ou peut-être anarchiste ?) critiquait un peu tout azimut ceux ou celles qui profitaient d'une mode ou d'un courant dans le monde du show-biz. Je te propose de voir le magnifique film "Une vie cachée" de T Mallick qui témoigne dans un contexte bien plus grave (guerre en 1940) de la nécessité de la conviction face à l'acceptation.

@MARCFANXV

Je pense que ces sujets devraient être traité partout. Les fédés n'ont pas à gérer des questions de société à la place de la société, un éduc sportif ou un président de club n'ont pas à remplacer les parents et proches, les instits et profs, la Justice, etc. Mais cela ne doit pas pour autant servir d'excuse pour délibérément ne pas voir et ne pas agir quand cela se passe chez toi, on ne peut pas se cacher en prétextant que c'est à l'État de régler cela. Cela n'empêche pas de mettre en place des initiatives ou d'aider ceux qui veulent le faire et de recadrer les comportements inacceptables, encore plus quand on passe autant de temps à matraquer qu'ici on a des Valeurs© supérieures à celle des autres à base de solidarité et d'acceptation de l'autre.
Et cela dépasse aussi le cadre des fédés et de l'État, il y a aussi un troisième corps concerné ici : les individus. Que l'État et les instances sportives ne fassent rien n'empêche pas à chacun d'entre nous de faire des petits efforts, comme faire des efforts sur un certain vocabulaire utilisé ou reprendre le coéquipier quand il se lâche un peu trop. Si ton conjoint vole quelque chose dans son entreprise, tu ne vas pas t'abstenir de mettre les choses au point avec lui au prétexte que c'est à à son entreprise ou à l'État de s'en occuper. Et inversement eux ne doivent pas s'en détourner en se rejetant la faute ou en prétextant que finalement c'est ton conjoint donc c'est juste ton problème.

Malheureusement aujourd'hui c'est ainsi que cela fonctionne : personne ne fait rien mais tout le monde rebalance la responsabilité sur les autres. Les politiques font régulièrement leur petit coup de comm' en désignant le sport comme un bouc émissaire pour des problèmes de société (on a de la chance, le foot étant plus populaire ils prennent à notre place), comme si le racisme ou l'homophobie étaient des problèmes qui viennent des stades et n'existent que dans les stades. Et de l'autre côté les fédérations sportives se dédouanent de toute responsabilité en niant les problèmes ou en prétextant que c'est un problème plus grand qu'eux.
Quand je vois des réactions comme celles du président de la FFF qui déclare qu'il n'existe pas de racisme dans le football j'ai envie de m'étouffer. Puis de me ré-étouffer quand il déclare quelques mois après que la lutte contre le racisme est pris au sérieux dans le football (mince je croyais qu'il n'y en avait pas, donc du coup comment on lutte contre?). Puis quand il déclare peu après qu'arrêter un match pour insultes racistes c'est normal mais qu'on ne va pas arrêter un match à chaque insulte homophobe, je me dis que finalement c'est peut-être lui qu'il fallait étouffer. Et qu'il ferait mieux d'arrêter de déclarer des choses et de se mettre à faire des choses (ou de laisser la place à quelqu'un qui le ferait).

Du coup ces problèmes gangrènent et on constate partout les mêmes phénomènes avec une acceptation de plus en plus répandue (qui correspond à l'évolution de la société par elle-même) mais de l'autre côté une radicalisation du rejet : comme le dit un des intervenants de l'article les dérapages sont moins nombreux mais le cap de la violence physique y est de plus en plus dépassé.

@Fandu ST

Vous me rappellez une citation d'Audiard, concernant une catégorie de personne au QI assez peu élevé que l'on reconnait au fait qu'ils osent tout...Les connaisseurs apprécieront.

@CEVEN

Salut @CEVEN, j'ai fait de même...Tous les autres devraient faire de même. Amitiés. 😉

  • CEVEN
    182750 points
  • il y a 1 mois
@Bib And Dôme

Tous, peut-être pas
Personne n'a à être contraint, ou pire devoir suivre un mouvement
Seuls ceux qui souhaitent disposer d'un espace d'expression (une pelouse) qui ne soit pas envahie par des bouses pestilentielles.

Toujours dangereux de jouer sur un terrain miné ...

@CEVEN

Par tous, je mentionnais en effet ceux qui sont d'accord et le souhaitent...bien entendu. J'ai horreur de l'effet de groupe ( sauf quand il s'agit de notre discipline sportive préférée 😉) qui fait de beaucoup de gros bofs comme celui qui vient ici déverser sa haine.

@Fandu ST

Ces femmes ont le courage, elles, de se montrer et d'assumer tout ce qu'elles sont, ce qui n'est pas votre cas, caché, comme le couard que vous êtes derrière votre écran...

@Fandu ST

J'aimerai bien voir votre trogne a vous derrière votre écran, ça ne doit pas être joli...Si votre intelligence se mesure a votre courage derrière un clavier, j'ai bien peur que vous soyez un tout petit homme. Je ne vous salue pas, je ne le fais que pour ceux qui méritent le respect.

@Fandu ST

Trés franchement, je préfère être traité de cantharide alors que vous êtes l'archétype du bousier.

@Fandu ST

Tu n'es supporter que de toi , dégage de ce site, béotien

  • CEVEN
    182750 points
  • il y a 1 mois
@Fandu ST

C'est en lisant ce genre de comm. bas du front, qu'on se rend parfaitement compte du chemin qui reste à accomplir.
Merci

@CEVEN

Voilà des commentaires qui ne m'incitent guère à réintégrer le forum...

@lelinzhou

Des fois, il ne faut pas se forcer ....

  • CEVEN
    182750 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

Difficile de ne pas être d'accord, raccord avec votre comm.
D'une nature optimutopiste, je m'escagasse encore à contrer la conn3ri3 (fort représentée ces derniers temps en ces lieux) dans l'espoir d'en réduire la portée et la capacité de nuisance.
De guerre lasse, finirai-je également par lâcher la rampe.

Le zinc de Laragnasse manque cruellement...
Salutations amicales

@lelinzhou

Salut, content de te retrouver ici. Fais donc abstraction de ce genre de kraitin...Amitiés. 😉

  • oc
    7306 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

Ca mon vieux , ce sont les vestiaires de LARAGNASSE ,
et ils cherchent un coach pour le droit chemin ... pas motivé .?

Etonnant , pour avoir souvent discuté de ce sujet avec d'autres rugbymen, le sujet était rarement tabou et plutôt bien accepté. Mais ça n'étaye pas le constat.
Il est temps en effet que la sexualité gagne sa liberté ...

@Jacques-Tati-en-EDF

Le seul constat que je fais des propos de ce genre de simplet, c'est qu'il y a encore beaucoup de boulot...

  • frakc
    2686 points
  • il y a 1 mois

J'aurais bien vu un slogan provocateur du type. "Le rugby est un sport de PDs. Et alors?"

@Fandu ST

Tout comme l'ensemble de vos commentaires... 👎

  • frakc
    2686 points
  • il y a 1 mois
@Fandu ST

Vu tes propos machos et homophobes dans tes autres commentaires ta réaction n'est pas étonnante 😋 😆

Peu importe l'orientation de chacun ( innée ), seule compte la personne, ses valeurs, son éducation ( acquis ). L'ignorance n'a pas de frontières, tout comme le respect dû a chacun ( et ce serait bien si c'était toujours réciproque).

ca veut dire quoi RSE les copains?

  • CEVEN
    182750 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

Plus d'informations ici : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/responsabilite-societale-entreprises-rse#

@CEVEN

merci

Plus de place ?
Ou moins de place ???

@La petite Huguette

L'homophobie est en effet bien assez présente et n'a pas besoin d'encore plus de place

  • Yonolan
    117823 points
  • il y a 1 mois

C'est un combat juste
On se souvient tous d'un Noël Le Graët qui expliquait il n'y a pas si longtemps de ça qu'il était d'accord pour qu'on arrête un match suite à des propos racistes mais pas pour des propos homophobes...
Est-ce que le rugby est plus avancé sur ce sujet ? Rien n'est moins sur
Mais oui les mentalités évolueront dans le bon sens avec le renouvellement générationnel et l'influence grandissante du rugby féminin qui à mis à mal cette notion de virilité primaire d'un autre âge
Et il est temps que le sport dans son ensemble intègre réellement le droit à la différence

  • etutabe
    17595 points
  • il y a 1 mois
@Yonolan

quand tu connais sa réputation de queutard dans son ancienne entreprise (et difficile pour les salariées de porter plainte contre leur patron si influent...)

  • CEVEN
    182750 points
  • il y a 1 mois
@Yonolan

Et que de manière globale, nos sociétés apprennent à s'enrichir de ce que propose la diversité; toutes les diversités
En ce sens, le rugby devrait être à la pointe, puisque c'est sur la diversité des "morphotypes" que naît la richesse d'une équipe

Sachons sensibiliser au plus juste nos gamins, nos camarades, et nos proches etc
A la manière des cercles concentriques du plus près au plus éloigné...

  • oc
    7306 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

@Yonolan
Ah ,ce truc primaire d'un autre age , qui aujourd'hui cherche son équilibre ,
a se déshabiller de ses peaux de bêtes et a cracher ses derniers " grrrr " .
Tout en s'accrochant a son identité génétique qu'un simple slogan démago peut anéantir se targuant de "il faut" , "soyez" "arrêtez", il perdure malgré tout ;
Oui ,ce truc la que le mâle BETA , admire chez l'autre ., pourvu qu'aujourd'hui ,
il soit dépouillé de sa barbarie et de l'iniquité ,et ca progresse .
La virilité en elle même n'a que faire des conflits sociétaux , ce sont eux qui
l 'amalgament a leurs fantasmes .
Si temps sont comptés aux rustres qui n'ont pas évoluer dans des carcans d'instruction , pour vous adéquats , le partage fait son chemin et advienne que pourra .
Il n'existe pas de règle universelle plus formelle .
Tâchons de ne stigmatiser personne , au risque (sur) d'enrailler le processus ,
qui tend a l'harmonisation des choses .
Alors les gars , a trois on pète ?

  • CEVEN
    182750 points
  • il y a 1 mois
@oc

Pourquoi suis-je mentionné dzans votre contribution (une fois encore) absconse ?

  • oc
    7306 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

Attends tu réellement que je réponde ou est ce une injonction ?
( je ferai abstraction du jugement de valeur )

@oc

C'est quoi un "truc primaire" ?
Et, une "identité génétique" ?
Virilité et sexualité ... Je ne comprends pas le rapport ?

@Jacques-Tati-en-EDF

Par ce que tu cherches encore a comprendre ? 😉

  • oc
    7306 points
  • il y a 1 mois
@Jacques-Tati-en-EDF

J'ai tout simplement fait référence au com de YONOLAN ,qui parle de virilité ,
ca n'est pas de moi et c'est justement ce qui torture ma réflexion d'ou ma réaction .

@oc

Je est un autre ...

  • oc
    7306 points
  • il y a 1 mois
@Jacques-Tati-en-EDF

Si tu veux , on en parle ; mais tu kitches lourd . Je réponds a un post a l'origine ,
je ne suis pas en tête de gondole , et je suis bien moi !

@oc

Vous êtes plusieurs ?

@oc

Non, c'était franchement une boutade sans arrière-pensée. Désolé ...

  • oc
    7306 points
  • il y a 1 mois
@Jacques-Tati-en-EDF

Dans cette colonne , les arrières sont a surveiller et les pensées sont tout juste de mise . dixit l'autre .
Moi ,ca va , ne sois pas désolé .

Derniers articles

News
News
Transferts
Sponsorisé News
News
News
News
News
Arbitrage
News
Transferts