COUPE DU MONDE. Crucial face à l'Argentine, George Ford s'est-il définitivement imposé à l'ouverture du XV de la Rose ?
George Ford a impressionné son mode pour le premier match de l'Angleterre face à l'Argentine. Credit photo (England Rugby)
Le week-end dernier face à l'Argentine, George Ford a livré une présentation majuscule, et a mené les siens jusqu'à la victoire. Focus sur un revenant qui pourrait faire parler de lui.

Un début idéal

Titulaire à l'ouverture depuis trois matchs consécutifs avec l'Angleterre, George Ford semble avoir le crédit du sélectionneur Steve Borthwick. Il faut dire que les deux hommes ont déjà collaboré à Leicester, et que l'ancien joueur connaît toutes les qualités de son ouvreur. 

Face à l'Argentine, Ford a livré une véritable masterclass, qui a permis à son équipe de s'imposer assez facilement. Ce dernier a été auteur de 27 points, tous marqués au pied, alternant entre pénalités et drops. Il a notamment inscrit trois drops en première mi-temps, en l'espace de 10 minutes, dont deux à près de 50 mètres. Non sans rappeler un certain Sir Jonny Wilkinson...

Au classement des meilleurs réalisateurs, Ford est logiquement en tête, devant Ben Donaldson. D'ailleurs, ce total inscrit est le meilleur sous le maillot de l'Angleterre, et la deuxième performance de toute sa carrière. 

COUPE DU MONDE. ''Cela peut légitimement provoquer un carton rouge'', Servat revient sur la blessure de MarchandCOUPE DU MONDE. ''Cela peut légitimement provoquer un carton rouge'', Servat revient sur la blessure de Marchand

Un revenant 

Si George Ford semble désormais installé confortablement aux manettes du XV de la Rose, ça n'a pas été le cas lors des deux saisons précédentes. Outre les quatre matchs amicaux et cette première rencontre de Coupe du monde, l'ouvreur anglais n'avait disputé aucune minute internationale depuis mars 2021. 

Dans la pure tradition du numéro 10 anglais, très scolaire et ne sortant que rarement du moule, Ford avait pourtant été mis de côté. Un certain Marcus Smith, à la réputation de petit génie, avait pris ce poste-là. Ce dernier a joué la quasi-totalité des matchs de l'Angleterre titulaire. 

Ce changement avait donc replacé Owen Farrell au centre du terrain, en deuxième ouvreur, ce qui ouvrait un nouveau champ de possibilités à l'Angleterre. Néanmoins, le joueur des Saracens avait aussi retrouvé son premier amour, et a joué le dernier Tournoi des 6 Nations titulaire en 10. 

EXCLU. Champion du monde, retraçons le parcours fantastique de l'équipe de France militaire de rugby !EXCLU. Champion du monde, retraçons le parcours fantastique de l'équipe de France militaire de rugby !

Quel avenir en sélection ?

À tout juste 30 ans, celui qui compte tout de même 89 sélections avec le XV de la Rose pourrait être une arme de taille dans la renaissance de cette équipe. Face aux Argentins, Borthwick avait fait le parie d'envoyer ces vieux guerriers à la bataille, avec Dan Cole, Jamie George, Courtney Lawes, Tuilagi ou encore Jonny May. Ce pari s'est avéré être payant et il pourrait être retenté pour les prochains matchs.  

Néanmoins, Owen Farrell n'est pas encore disponible pour les Anglais, suite à une suspension pour un plaquage dangereux. Le capitaine de cette sélection sera de nouveau apte lors du troisième match de la compétition, face au Chili. Mais que va tenter Borthwick ? Une paire de centres Farrell-Tuilagi pour conserver la bonne dynamique de Ford ? Farrell en ouvreur et Tuilagi et Marchand de nouveau associé ? Tant de questions qui se posent logiquement de l'autre côté de la Manche, où les espoirs semblent renaître petit à petit. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

À son 3è drop, on a bien cru que Ford avait gagné la CdM à lui tout-seul !... Sérieux, on ne parle pas d'un nouveau jeune joueur... On sait qu'au prochain match il va re-tenter un drop, le rater, et se replacer à 15m de la ligne d'avantage...
L'autre choix c'est Smith... Et on le connaît aussi, zébulon à cheveux tous-terrains, inconstant et pressé... Où sont les nouvelles têtes ?... Nous on a Toto, on s'en tape...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News