Clubs vs XV de France : au tour de Raphaël Ibanez de s'exprimer sur les tensions
Clubs vs XV de France : au tour de Raphaël Ibanez de s'exprimer sur les tensions.
Le manager du XV de France s'est à son tour exprimé sur les tensions dans le rugby français...

Les jours passent, et se ressemblent dans le monde du rugby français. Depuis une semaine, les clubs semblent décidés à se battre face à ce qu'ils considèrent comme une injustice. Dans le rôle du méchant ? World Rugby et son nouveau calendrier, mais aussi la FFR et le XV de France.

Et à vrai dire, on a un peu l'impression que l'histoire se répète, année après année... Si l'arrivée de Fabien Galthié comme sélectionneur, le geste des clubs de libérer 42 joueurs à chaque rassemblement ou les récents résultats des Bleus laissaient espérer une belle entente, voire un futur prometteur, la crise du COVID-19 est passée par là.

Face à l'injustice du nouveau calendrier international, les clubs contre-attaquentFace à l'injustice du nouveau calendrier international, les clubs contre-attaquentLe coeur du problème ? Le futur calendrier international, donc. Avec sept semaines (au lieu de trois) et six rencontres (toujours au lieu de trois) prévues cet automne, les clubs montent au créneau. Si les Fédérations ont besoin d'argent, ces derniers doivent gagner des matchs, attirer du public... et remplir leurs caisses en conséquence. 

Les déclarations de Fabien Galthié dans Sud Ouest ont achevé de mettre le feu aux poudres, le sélectionneur refusant que les joueurs aient un nombre maximum de test-matchs à jouer, pour rester (un minimum) à disposition de leurs clubs. "Le mot tourner ne convient pas à l’équipe nationale. Elle ne joue que dix matches par an. Plus tu joues ensemble plus tu progresses. C’est une conviction que je ne peux pas remettre en question."

Ce à quoi Franck Azéma a répondu...

TOP 14 : les clubs prêts à l'affrontement, Azéma répond à GalthiéTOP 14 : les clubs prêts à l'affrontement, Azéma répond à GalthiéDernier épisode en date ? La déclaration de Raphaël Ibanez. Manager du XV de France, l'ancien talonneur s'est inscrit sur Twitter ce week-end. Et n'a pas tardé à faire parler de lui, en appelant à la solidarité... envers l'équipe nationale. Sans nommer les clubs, Ibanez fait passer un message.

Reste à voir s'il est prêt à faire preuve de solidarité envers les clubs.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    114530 points
  • il y a 3 ans

Si le XV de France veut les joueurs tout le temps, il n'a qu' à les payer......On prend les joueurs, on fait quand même jouer les clubs puis on rend les internationaux blessés, bref ils veulent le beurre, l'argent du beurre, le c.. de la crémière + les bénéfices mais sans trop payer juste en exigeant.....Toujours ces calendriers de m.... pondus par des incompétents (y compris dans les clubs), pourtant le covid a fait apparaitre la fragilité du monde économique du rugby mais on va recommencer puissance plus....L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui ne sert qu' a éclairer le chemin parcouru......Tristesse.....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News