TOP 14 : les clubs prêts à l'affrontement, Azéma répond à Galthié
TOP 14 : les clubs prêts à l'affrontement, Azéma répond à Galthié.
Dans les colonnes du Midi Olympique, le patron sportif de l'ASM est revenu sur les propos du sélectionneur.

"On va rentrer dans une logique de bras de fer, c'est évident." Les mots sont clairs, et prononcés avec beaucoup de lucidité par Franck Azéma, dans les colonnes du Midi Olympique. Le manager de l'ASM Clermont Auvergne est revenu sur les nouvelles dates du calendrier international pour cet automne : sept semaines (au lieu de trois) et six rencontres prévues pour les internationaux.

Soit autant de dates où les clubs seraient privés de leurs meilleurs joueurs.

Face à l'injustice du nouveau calendrier international, les clubs contre-attaquentFace à l'injustice du nouveau calendrier international, les clubs contre-attaquentC'est pourquoi la Ligue a mis en demeure World Rugby, et c'est pourquoi le "bras de fer" évoqué par Azéma relève de l'évidence : les clubs vont s'opposer aux Fédérations. Car si ces dernières ont besoin de revenus (et donc de disputer des matchs), les formations du TOP 14 ont également besoin de gagner des matchs, d'attirer du public...

J'ai le sentiment que les clubs seront solidaires entre eux. Si je prends mon cas personnel, je n'ai que deux joueurs sur la liste XV de France. La situation qui se profile à l'automne ne va pas beaucoup m'impacter. Mais je ne peux pas oublier qu'en d'autres temps, j'avais une dizaine de joueurs mobilisés. Je sais à quel point cette situation impacte votre équipe et votre management. La difficulté que vont connaître les entraîneurs de Toulouse, Montpellier, Toulon ou du Racing, je la connais et je ne peux pas faire comme si elle n'existait plus, sous prétexte que je suis moins concerné. Je crois que ce sentiment est partagé. Les clubs sont solidaires et prêts à aller à l'affrontement. - via Midi Olympique

Si Azéma cite les joueurs français, les Fidjiens pourraient également manquer à l'appel, la sélection du Pacifique étant pressentie pour disputer le nouveau 8 Nations. Quant au refus de Fabien Galthié de faire des concessions, le Clermontois a également son mot à dire : "A sa prise de fonctions, nous avons beaucoup échangé avec Fabien Galthié. Je crois que les entraîneurs de club ont su entendre son message et faire évoluer la collaboration dans le bon sens, pour l'aider dans sa mission. [...] Il faudrait toutefois que cela fonctionne dans les deux sens. Vous ne pouvez pas toujours prendre : parfois, il faut aussi donner."

XV de France - Fabien Galthié ne fera aucune concession au nom de la progressionXV de France - Fabien Galthié ne fera aucune concession au nom de la progression

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Nous sommes en 2020 et ils sont encore en train de se déchirer sur ce thème . C'est affligeant.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News