Cinq choses que vous ignoriez peut-être sur Kurtley Beale, ce bad-boy repenti
Kurtley Beale a tout connu avec les Wallabies.
Avant de débarquer en France, l'Australien Kurtley Beale a eu une carrière à la fois riche mais aussi très mouvementée.

On retrouve la trace d'un dérapage de Beale dès 2011. Cette année-là, avec Quade Cooper et James O'Connor, il avait été mis à l'amende par sa fédération avant un test face à la France (victoire 59 à 16) pour une bagarre. Idem en 2012, toujours avec Cooper. Puis en 2013, c'est avec un coéquipier chez les Rebels qu'il s'était battu dans le bus. Il avait alors été mis à pied jusqu'à nouvel ordre pour régler ses problèmes d'alcool. Il avait alors pris sur lui de mettre sa carrière en pause pour se soigner. Revenu chez les Wallabies en 2014, un nouvel incident avant d'affronter les Pumas l'avait de nouveau mis dans la lumière pour les mauvaises raisons. Il avait reçu une nouvelle amende après avoir été reconnu coupable de harcèlement envers une membre du staff australien. Alors âgé de 25 ans, il craignait que sa carrière internationale se soit terminée.Wallabies - Kurtley Beale à nouveau dans l'œil du cyclone après un incident en volWallabies - Kurtley Beale à nouveau dans l'œil du cyclone après un incident en vol

Beale fait partie de ces joueurs dont on a du mal à croire qu'ils ont à peine la trentaine. On pourrait le comparer au Clermontois Morgan Parra. Ils ont tous les deux 31 ans seulement. Il faut dire qu'on les voit évoluer sur les pelouses depuis des années. Le fait est qu'il a commencé très tôt. Il a joué son premier match avec les Waratahs en 2007. Il n'avait alors que 18 ans. Mais lorsqu'il a signé son premier contrat, il était seulement âgé de 16 ans. Un an plus tard, il participait à son premier camp d'entraînement avec les Wallabies. Mais c'est seulement en 2009, après avoir joué pour l'Australie A en 2007 dans le cadre de la Pacific Nations Cup, qu'il a porté le maillot des Wallabies pour la première fois. Depuis, il a été sélectionné à 92 reprises et participé à trois Coupes du monde. Outre son talent, c'est sa polyvalence à tous les postes de la ligne d'attaque qui lui ont permis d'enchaîner les sélections. En juin dernier, il confiait vouloir jouer une ultime Coupe du monde. Compte tenu de son âge, et de son expérience, c'est pas impossible.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Transferts