Cinq choses à connaître sur Kotaro Matsushima, recrue phare de Clermont
Kotaro Matsushima a une nouvelle chance de briller en France du côté de Clermont.
Star de la Coupe du monde au Japon en 2019, Kotaro Matsushima va jouer à Clermont en Top 14 cette saison. Ce qu'il faut savoir sur lui.

On extrapole un peu, mais saviez-vous qu'avant de défendre les couleurs du Pays du Soleil levant, Kotaro Matsushima a été retenu avec les Baby Boks en vue de la Coupe du monde des moins de 20 ans 2013. Une édition qui avait eu lieu en France et qui avait vu l'Angleterre gagner et l'Afrique du Sud se classer troisième. A cette époque, Matsushima évoluait au sein de l'académie des Sharks. Devenant ainsi le premier Japonais à l'intégrer. Le coach des Baby Boks de l'époque, Dawie Theron, avait couché son nom sur la liste en novembre 2012 aux côtés de Jacques du Plessis, Kwagga Smit, Jan Serfontein, Seabelo Sanata ou encore un certain Cheslin Kolbe. Kotaro n'a finalement pas été retenu pour le Mondial U20 contrairement à Kolbe. Vous imaginez, Kolbe d'un côté et Matsushima de l'autre ? Ce pourrait aussi être le cas à Toulouse (voir plus bas).

Avant de débarquer à Clermont, où il a signé pour deux ans avec l'ASM, l'ailier ou arrière japonais Kotaro Matsushima a beaucoup voyagé. Tout d'abord, il faut savoir qu'il est né en Afrique du Sud d'un père zimbabwéen et d'une mère japonaise. Il a quitté l'Afrique enfant pour rejoindre l'Archipel. Pourtant, c'est en Afrique du Sud qu'il a découvert le rugby. Via le Midi Olympique, on apprend qu'il a passé un an au Graeme College à l'âge de 13 ans. Il sera alors élu meilleur joueur de sa catégorie. Plus tard, en 2012, il signera avec les Sharks et jouera cinq matchs au sein de la Vodacom Cup pour un essai marqué.
Par la suite, entre deux saisons avec le Suntory Sungoliath, il goûtera au rugby australien. En 2015 au sein de l'Eastern Suburbs dans le cadre du New South Wales Shute Shield (7 matchs joués, 6 titularisations, 1 essai). L'année suivante, il participera même au Super Rugby avec les Rebels de Melbourne et sera aligné de cinq rencontres, sans pour autant marquer un essai, ni être titulaire. Il a également tenté sa chance avec les Waratahs. Le Super Rugby ne lui a pas vraiment souri puisqu'il ne compte qu'une réalisation avec la franchise japonaise des Sunwolves.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News