Chiliboy Ralepelle, une carrière tombée à se piquer
Chiliboy Ralepelle, une carrière tombée à se piquer.
Perdu dans des affaires de dopage, l’ancien talonneur du Stade Toulousain est passé à côté d’une carrière pourtant très prometteuse...

Nous sommes le 2 novembre 2019. Sur la pelouse du Stade Nissan de Yokohama, les Springboks viennent de s’offrir l’Angleterre, en finale de la Coupe du monde. Et les soldats de Sa Majesté n’ont pas le temps de sécher leurs larmes que Siya Kolisi entre dans l’histoire, en soulevant le trophée Webb-Ellis. Un symbole de plus pour le 3e ligne, devenu quelques mois plus tôt le premier capitaine noir de l’Afrique du sud.

Dans son canapé, un certain Chiliboy Ralepelle a pu avoir quelques regrets face à la joie de son compatriote. Car l’ancien Toulousain avait tout pour être à sa place…

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • cahues
    121525 points
  • il y a 3 semaines

Huit ans à la troisième infraction. Le dopage a de beaux jours devant lui, n'en doutons pas.Virenque, Jalaberts et consorts sont bien devenus commentateurs sportifs avec de belles paroles au micro.

@cahues

Tu peux être quelqu'un de bien et te doper. La sanction sportive n'empêche pas d'être un commentateur avisé. Nous ne connaissons (malheureusement) pas toujours les détails des itinéraires de ces sportifs et ça aiderait à lutter contre le dopage et permettant la prévention (au delà de "c'est pas bien").

On ne reproche pas aux musiciens ou au peintres de s'être drogués, alcoolisés pour améliorer leurs performances, leur créativité etc. Nous sommes moins indulgents avec les sportifs.

Pour que l'équité soit respectée il faut l'interdire, lutter contre une société de la performance en permettant un mieux-être psychologique qui permettrait l'acceptation de la contre-performance serait bénéfique non ?

Finalement, tout ce que j'en retire c'est de la frustration, pour lui, pour le rugby...

@coupdecasque

Très belle vision !
je te félicite et te remercie car te lire me permet d'être moins intransigeant ! on ne peut savoir ce qu'il s'est passé dans sa tête, les blessures, la peur de ne pas y arriver.
Je ne pardonne pas (en même temps, qui suis-je pour pardonner !) mais j'essaye de comprendre le pourquoi du comment.

@amoureuxdubeaujeu

Je serais toujours le partisan des sciences humaines, expliquer ce n'est pas excuser !

Je recommande à tous la lecture de :
"Du souci de soi au sport augmenté ; essais sur le corps entraîné, dopé, appareillé"

L'histoire du corps et la philosophie sont à mon avis très inintéressantes pour comprendre le sport d'aujourd'hui. Georges Vigarello et Isabelle Queval sont vraiment tout deux agréable à lire en plus.

Si on est reconfiné sait-on jamais...

Derniers articles

News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
News