Champions Cup. L’indiscipline, ou comment se saborder tout seul côté Stade Français !
Naivalu a été coupable de deux gestes dangereux ce dimanche, qui lui ont valu chacun un carton jaune.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce dimanche, le Stade Français s’est fait éliminé par le Racing 92, en huitième de finale de Champions Cup. Une défaite dûe en partie à l’indiscipline des Parisiens…

On le savait, l’affrontement entre le Stade Français et le Racing 92 en huitième de finale paraissait déjà déséquilibré sur le papier. D’autant que les Parisiens devaient faire sans le centre Waisea Nayacalevu, blessé lors du match face à Bordeaux. En face, le Racing alignait ses nombreux internationaux (Thomas, Chat, Fickou), ainsi que son jeune prodige, Nolann Le Garrec. Et pourtant, les hommes de Quesada pourront nourrir des regrets concernant cette double confrontation : la principale raison ? L’indiscipline chronique dont a fait preuve le Stade Français, qui leur a (peut-être) coûté la qualification. Car si le score cumulé est aussi sévère (55-31), ce n’est pas grâce aux envolées des joueurs du Racing, quelque peu décevant lors de ses deux rencontres, mais bien à cause des nombreuses erreurs commises par les coéquipiers de Maestri. Si lors du match aller, le carton rouge reçu par Tolu Latu n’a pas beaucoup profité aux Ciels & Blancs, il a forcément freiné un éventuel sursaut des Soldats Roses (qui paraissait peu probable, on vous l’accorde). Mais au-delà de cela, le Stade Français a concédé à Jean-Bouin 13 pénalités, ce qui a permis à Le Garrec d’enquiller les points pour son équipe (5 pénalités). Une indiscipline qui est réapparue lors du match retour

RUGBY. Champions Cup. Sanction record pour Tolu Latu (Paris) après son carton rougeRUGBY. Champions Cup. Sanction record pour Tolu Latu (Paris) après son carton rougeBattus de 13 points à l’aller (9-22), personne ne croyait guère à une remontée du Stade Français. Et pourtant, après 20 minutes de jeu, les hommes de Quesada menaient 3-15 sur la pelouse du Racing ! Un début de match excellent, nuancé (une fois de plus) par l’indiscipline des Parisiens (carton jaune pour Naivalu). Mais voilà, après un nouveau carton jaune pour Castets, le Stade Français se voit de nouveau sanctionné, après une charge à l’épaule de son ailier sur Dupichot. Résultat ? Deuxième jaune (synonyme de rouge) pour Naivalu, qui laisse son équipe à 14 pour le reste de la rencontre, ainsi qu’essai de pénalité. Une action qui coûte cher, puisqu’elle permettait au Racing de revenir à 13-15. L’essai de Lapègue en fin de première mi-temps ne changea rien à l’issue du match, les Parisiens ne pouvant rivaliser dans le second acte à un de moins. Du moins au niveau du score (20-0), puisque dans le contenu, ces derniers ont tenu la dragée haute au Racing 92. Malheureusement pour eux, les nombreuses fautes commises dans les 22 adverses (4 en tout) n’ont jamais permis au champion de France 2015 de concrétiser leurs occasions. 

RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup. Trop imprécis, le Stade Français y a cru mais s'incline de nouveau face au Racing 92RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup. Trop imprécis, le Stade Français y a cru mais s'incline de nouveau face au Racing 92Ce manque de discipline n'est pas seulement apparu lors de cette double confrontation. En effet, les Parisiens s'étaient déjà montrés très mauvais dans ce domaine, face au Connacht notamment. Pour preuve, le Stade Français a reçu 3 cartons jaunes (Castets, Latu et Naivalu), ainsi que 3 cartons rouges (Naivalu et Latu par deux fois) en seulement 5 rencontres ! Autrement dit, les Soldats Roses ont joué 115 minutes en infériorité numérique, sur 400 minutes (soit près de 29% du temps). Bien trop pour espérer se qualifier en quart de finale de Champions Cup.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News