RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup. Trop imprécis, le Stade Français y a cru mais s'incline de nouveau face au Racing 92
Le Racing 92 a finalement battu pour la 3ème fois en 3 matchs le Stade Français.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Pour clôturer ces huitièmes de finale de Champions Cup, le Stade français s'est de nouveau incliné face au Racing 92, malgré un bon début de match.

Après les deux dernières défaites du Stade Français face au Racing 92, ainsi que tous les problèmes en interne liés notamment à la situation de Tolu Latu, pas grand monde ne croyait en une possible qualification des Soldats Roses. D'autant qu'une fois de plus, ces derniers devaient faire sans Waisea Nayacalevu, toujours blessé. Et pourtant, ce sont bien les hommes que Quesada qui frappèrent en premier, par l'intermédiaire de leur arrière Veainu. Bien décidés à faire taire les critiques et à relever la tête, les Parisiens continuent à produire, et après un duel en l'air gagné par Glover, Lapègue inscrit le deuxième essai des siens, portant le score à 3-15. Après 20 minutes de jeu, le Stade Français avait quasiment rattrapés son retard ! Malheureusement, les coéquipiers de Maestri furent vite rattraper par l'un de leurs vieux démons : l'indiscipline.

Top 14. Stade Français. La qualification pour les phases finales : mission impossible sans Waisea ?Top 14. Stade Français. La qualification pour les phases finales : mission impossible sans Waisea ?Nous jouons la 34ème minute, quand se produit certainement le tournant de cette rencontre : le Racing, mené 6-15, décide d'envoyer le jeu au large. Imhoff perce, et trouve d'une longue passe (jugée en-avant par les Parisiens) son compère Teddy Thomas. Celui-ci rentre dans le terrain et sert Dupichot, qui se découper irrégulièrement par Naivalu. Déjà coupable d'un carton, l'ailier se fait expulser définitivement, après un second carton jaune. Un coup dur pour le Stade Français, d'autant que l'arbitre accorde un essai de pénalité dans la foulée. Juste avant la pause, Lapègue redonnera un peu d'espoir à ses coéquipiers en inscrivant un doublé, portant le score à 13-22 à la mi-temps.

Top 14. «Ils boivent des mojitos fraises et du Capri-Sun », paroles de supporters avant Racing 92/ParisTop 14. «Ils boivent des mojitos fraises et du Capri-Sun », paroles de supporters avant Racing 92/ParisLe second acte quant à lui sera encore plus cruel pour les Parisiens que le premier. Car malgré l'infériorité numérique, les hommes de Quesada continuent à produire. De son côté, le Racing semble à la peine, mais fait preuve de beaucoup plus de réalisme : Thomas (43ème) inscrit un essai dès le retour des vestiaires, avant que Le Garrec ne permette aux Ciels & Blancs de reprendre les commandes de cette rencontre (23-22). En face, les Veainu, Hall ou Lapègue tentent de renverser les Franciliens, en vain, la faute à un trop grand nombre de ballons égarés. En fin de rencontre, Lauret puis Thomas inscriront chacun un nouvel essai, pour mettre définitivement un terme au parcours européen du Stade Français. Victoire 33-22 du Racing 92, qui devra néanmoins montrer d'autres choses face à Sale au prochain tour.

VIDEO. CHAMPIONS CUP. Grâce à la pépite Le Garrec, le Racing 92 domine le Stade FrançaisVIDEO. CHAMPIONS CUP. Grâce à la pépite Le Garrec, le Racing 92 domine le Stade Français

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News