Avec cette technique à l'ancienne, les Springboks ont surpris les Anglais pour obtenir une pénalité décisive [ANALYSE]
Les Springboks avaient plus d'un tour dans leur sac en finale face à l'Angleterre.
Lors de la finale de la Coupe du monde, les Sud-Africains ont utilisé un schéma de jeu que l'on voit rarement pour mettre les Anglais à la faute.

Les Springboks matent l'Angleterre en finale : L'AFRIQUE DU SUD EST CHAMPIONNE DU MONDE !Les Springboks matent l'Angleterre en finale : L'AFRIQUE DU SUD EST CHAMPIONNE DU MONDE !Six points d’avance pour l’Afrique du Sud à la 55e et une surprise du chef signée Rassie Erasmus débarque en finale. La construction d’un maul dans le jeu courant ! Une transformation de jeu comme on en voit plus et qui a surpris les Anglais. Ils n’ont évidemment pas l’habitude de défendre sur cette phase. Petite analyse.

Après une touche et une percussion de De Allende vers le centre du terrain, Faf De Klerck renverse le jeu vers ses gros qui étaient dans l’alignement avec Duane Vermeulen en tête de proue.

Vermeulen arrive avec très peu de vitesse et des joueurs springboks liés pour qu’il soit très difficile à plaquer. C’est Dan Coles qui va s’y coller.

Point Arbitrage :

L’arbitre doit être vigilant que le porteur de balle entre en contact avec l’adversaire (ce qui est le cas ici). Il n’est pas interdit que les Verts se lient entre eux avant le contact.

Dan Coles (en rouge) tente de plaquer aux jambes, mais Vermeulen arrive avec très peu de vitesse avec de nombreux soutiens verts. Il est donc très difficile de le faire passer au sol rapidement. Itoje, très surpris par la tactique reste debout… et forme donc un maul !

Point Arbitrage :

Pour constituer un maul, il faut un joueur porteur de balle + un joueur de chaque équipe debout au contact.

Une fois constitué, Dan Coles continue son plaquage et fait donc tomber Vermeulen et le maul. Une faute sanctionnée par Jérôme Garcès qui va donner un avantage significatif pour les Sud-africains à la 56e minute. Les Boks avaient gardé cette tactique dans leur botte secrète pour la finale. Pari réussi !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

S’il n’y a pas de placage ou d’anglais au contest ce sont les sud qui sont penalisés?

@Bibi le dingue

tant que le porteur de balle reste devant ses partenaires, non.

Analyse très intéressante! Merci pour l'article.
Excellent arbitrage de M. Garcès, n'en déplaise aux Anglais!

@potemkine09

Même si je suis fan du bonhomme, j'ai trouvé sa première mi-temps en dessous de son niveau habituel. Pour sa défense un match aussi tendu où tout se joue dans les phases de conquête, c'est une plaie à arbitrer. En deuxième mi-temps il a été parfait.

Mais les Anglais peuvent aller se faire cuire un oeuf (enfin si ce n'est pas trop compliqué comme recette), l'arbitrage n'a en rien décidé du sort du match.

@Team Viscères

oui, il me semble qu'à un moment en première mi-temps il siffle à l'envers sur un bon contest anglais (d'Itoje je crois). Personnellement, je le trouve un peu laxiste (cf la finale de TOP14 où il ne siffle pas un plaquage sans ballon ni un destronchage dans l'en-but). Ca favorise le jeu mais c'est le genre d'arbitrage que tu ne peux te permettre qu'avec 2 JT, 50 caméras et un TMO.

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine
@Grand Sachem aux sages commentaires

Sur Itoje, effectivement, non seulement il siffle du mauvais côté, mais il aurait pu mettre un carton au sudaf qui vient le percuter lancé d'une manière dangereuse.

En réunion d’arbitres on m’avait dit qu’il était interdit de se lier au porteur de balle avant contact avec un adversaire précisément parce que c’est indéfendable : dès qu’un adversaire se lie, le maul est formé, plus de plaquage permis.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Je l'ai souvent entendu aussi, mais je n'ai jamais trouvé de source (règlement ou directives) allant dans ce sens. Les histoires de liaison sont explicités dans les cas de phase de conquête, mais dans le jeu courant le règlement ne mentionne rien l'interdisant.
Par contre c'est défendable, l'équipe adverse doit juste choisir entre plaquer le porteur du ballon ou jouer le maul. Cela se voit moins, mais à une époque c'était courant de voir des équipes refuser la formation du maul après une touche pour envoyer un joueur seul faire le tour du "maul" (qui n'en est pas un puisque l'équipe possédant le ballon est seul) pour plaquer le porteur du ballon.

La seule chose qui est interdite c'est ce que les Britishs appellent le "truck and trailer" consistant à mettre des joueurs entre le porteur du ballon et les adversaires avant même la création du maul pour faire un mur protégeant le porteur du ballon (souvent les soutiens du sauteur qui se mettent de dos avant d'aller au contact) puisque ces joueurs sont tout simplement en position de hors-jeu et d'obstruction.
C'était répandu à une époque, l'IRB avait collé des directives dans la fin des années 2000 je crois et les arbitres y sont très attentifs depuis.

@Team Viscères

Moi non plus je n'ai pas trouvé de sources, c'est pour ça que j'avais posé la question car je ne savais pas quoi siffler dans cette situation. Ceci dit, l'absence de sources n'est pas un problème au rugby : entre les règles que l'on n'applique jamais et celle dont l'interprétation fluctue au gré des modes...

@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est la grande magie du rugby, plus c'est le bordel plus on aime. Même les arbitres ont du mal à suivre les évolutions réglementaires, et on se demande ensuite pourquoi le grand public ne comprend rien...

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine
@Team Viscères

Le seul passage du règlement qui se rapproche un peu de cette technique utilisée par les Anglais est le "coin volant". La description n'en est pas très précise, je suppose qu'ici on considère que ce n'en est pas un parce que ce n'est pas joué directement sur une pénalité ou un coup franc (il y a aussi le fait de former un V, mais ça me semble assez difficile à juger).

@Ahma

Bien vu. Parce qu'en dehors de la mention de la pénalité, c'est exactement la même situation (sauf le V qui ne veut pas dire grand chose en effet).
Du coup c'est assez étrange de se dire que la même situation est accepté ou interdite juste suivant le fait de faire suite immédiatement ou non à une pénalité/coup franc. Cela n'a pas vraiment de sens dans l'esprit du jeu...

@Team Viscères

Parce qu'il y a encore un esprit du jeu ?

  • gjc
    4280 points
  • il y a 1 semaine
@Team Viscères

peut-être parce que les coups francs et les pénalités obligent la défense à se tenir à 10m ce qui donne de l'élan au "coin volant" et le rend indéfendable? tandis que dans le jeu courant la défense si elle réagit vite peut l'arrêter au moment où il se forme

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine
@Grand Sachem aux sages commentaires

Tant qu'il n'y a qu'un adversaire qui intervient, il a le droit de plaquer, tant qu'il ne se lie pas pour constituer le maul. Ici Cole n'a été sanctionné que parce qu'un partenaire est venu se lier et a donc formé un maul avant que Cole ne réalise son plaquage.
D'ailleurs, si c'était vraiment indéfendable, toutes les équipes joueraient tous les ballons comme ça. En soi, "être indéfendable" n'est pas une faute du point de vue du règlement, il faudrait pour cela que cette technique contrevienne à une règle en particulier (je n'affirme pas que ce n'est pas le cas, mais je serais enclin à me fier à l'article sur ce point).

@Ahma

@Team Viscères
Merci pour vos réponses. Ce n'est effectivement pas complètement indéfendable à condition que le premier défenseur vise les genoux, sinon le maul se forme immédiatement.
En travaillant bien vette technique, c'est à mon avis imparrable : tu va percuter bien bas la défense avec un type déjà lié à tes fesses, tu peux avancer sur 100 m.

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine
@Grand Sachem aux sages commentaires

Dans le cas qui nous occupe, ça a marché parce que les Anglais se sont mal adaptés et ont été pénalisés. Mais si l'équipe défendante ne se met pas à la faute, on se retrouve au final avec une situation de maul classique, à condition que la défense ait le réflexe d'amener suffisamment de joueurs pour équilibrer les forces. Ce n'est pas l'arme absolue, même si certaines équipes savent l'utiliser à l'occasion avec une redoutable efficacité. C'est d'ailleurs d'autant plus contrable dans la version de la technique présentée dans l'article que le porteur du ballon arrive délibérément au contact de la défense presque arrêté, justement pour rendre le plaquage plus difficile.

  • Kad Deb
    26362 points
  • il y a 1 semaine
@Ahma

Le meilleur réflexe défensif est de ne pas se lier (donc pas de maul ni de ligne de hors-jeu) et de faire le tour pour bloquer/arracher le ballon. Même si le maul se forme ensuite, le ballon n'étant pas libéré, il revient à l'équipe défendant. Montauban le faisait parfois à l'époque des 2 Lolo en refusant de se lier aux mauls et ça fonctionnait plutôt bien. D'où le rare recours à cette technique actuellement.

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine
@Kad Deb

C'est un mouvement de balancier : quand une technique est contrée les équipes finissent par l'abandonner, du coup on perd les réflexes défensifs adaptés, du coup quelqu'un finit par la ressortir, puis on réapprend à la contrer, etc...

C'était beau à voir!

Cela va-t-il à rendre ce rugby plus attrayant ?

@lelinzhou

ah ben, zouzou le landais est parti en Bretagne voir si l'herbe y est plus verte

@Le Haut Landais

C'est le bon moment pour les palourdes et les coques, suis un peu lassé du confit et du foie gras.

@lelinzhou

je te comprend mais j'en ai eu marre de me prostituer de club en club, j'ai ma dignité moi monsieur! enfin, un peu

  • Jak3192
    50991 points
  • il y a 1 semaine

C'est le coach qui fait tout !!!

A lui (le coach) de trouver des combines
A eux (les joueurs) de mettre en place

Quel que soit le niveau de l'équipe,
c'est le coach qui permet aux joueurs d'aller au maximum de leur potentiel

  • Kad Deb
    26362 points
  • il y a 1 semaine

Amusant, parce que les Anglais étaient des spécialistes de cette technique dans les années 1990, avec le flanker Peter Winterbottom comme figure de proue.

  • gjc
    4280 points
  • il y a 1 semaine

bravo à la rédaction, bien vu!
je ne sais pas si les Boks cherchaient la pénalité ou juste à percer le mur blanc en exploitant l'espacement des avants 1-3-3-1 habituel, mais dans les deux cas c'est très malin

  • Jak3192
    50991 points
  • il y a 1 semaine
@gjc

Dans les 2 cas ça fonctione:
au pire, gain d'une pénalité
au mieux "enfonçage" de la ligne de défense, et pour arreter le maul lancé à 20m de l'embut par ces gars là,
c'est plutôt tendu...
meme si ça ne va pas au bout,
la porte pour un essai est ouvert.

C'est excellent comme tactique

@Jak3192

La technique de la tortue comment dans Astérix! Ça va pas vite mais c’est dur à arrêter!

  • Jak3192
    50991 points
  • il y a 1 semaine
@HookAHooker

oui,
mais face aux SudAfs,
un Obelix qui arrete la tortue, c'est pas dans la poche
qui de plus un Obelix, qui respecte la règle...
et respecter la règle pour Obelix,
ça non plus c'est pas dans la poche ! 😄

  • Pianto
    32541 points
  • il y a 1 semaine

Allez, nous, on fait le retour du demi tour contact pour le prochain tournoi.
Chiche !

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine
@Pianto

Je préférerais le dribbling.

  • Mat RCK
    1941 points
  • il y a 1 semaine

C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe. Rassie Erasmus est allé rechercher cette technique dans les notes de sa grand-mère.

  • Ahma
    82821 points
  • il y a 1 semaine

Il paraît que de Klerk est un des meilleurs joueurs de la compétition, cela ne justifierait-il pas de se renseigner sur l'orthographe de son nom (voire celui de Dan Cole) ?

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News