6 Nations. Dupont-Ntamack, la puissance du pack, la discipline, comment la presse écossaise juge les Bleus ?
Romain Ntamack sera une nouvelle fois associé à Antoine Dupont.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À quelques heures du coup d'envoi de la rencontre entre l'Écosse et la France, nous nous sommes intéressés à ce que pouvait bien penser la presse écossaise des Bleus.

Plus que quelques heures avant le choc entre l'Écosse et la France, pour le compte de la troisième journée de ce Tournoi des 6 Nations 2022. Les Bleus, couverts de louanges depuis plusieurs mois et encore plus depuis le début du Tournoi, passeront un vrai test en terre écossaise. Déjà, car le XV du Chardon reste la ''bête noire'' des hommes de Fabien Galthié. Puis surtout, les Bleus n'ont plus vécu une rencontre loin de leurs bases depuis juillet dernier, et une tournée passionnante en Australie. L'occasion donc de voir ce que pensent nos confrères écossais de cette équipe de France toujours plus séduisante, qui s'avancera à Murrayfield avec l'étiquette de favorite, le Grand Chelem toujours en ligne de mire. 

RUGBY. Equipe de France. Galthié justifie la titularisation de Moefana à l'aile face aux solides 3/4 écossaisRUGBY. Equipe de France. Galthié justifie la titularisation de Moefana à l'aile face aux solides 3/4 écossais

Murrayfield terre maudite

The Scotsman plante immédiatement le décor et rappelle que Murrayfield ne réussit pas aux Bleus depuis plusieurs saisons : ''Les Français ont un mauvais bilan dans les 6 Nations à Murrayfield, perdant en 2016, 2018 et 2020.'' Pour rappel, le XV de France avait réussi à décrocher un succès étriqué lors de l'Autumn Nations Cup. Cependant, est-ce vraiment raisonnable de donner énormément de crédit à un tel résultat ? Car sans manquer de respect à la compétition faite de bric et de broc pour remplacer d'urgence la tournée automnale, on ne peut pas dire que les enjeux étaient similaires à ceux du mythique Tournoi. The Scotsman poursuit, en affirmant qu'avec la rencontre remportée l'an dernier à Paris, les Écossais ne doivent faire aucun complexe d'infériorité : ''L'Écosse ne devrait pas manquer de confiance, après avoir triomphé de la France lors de cette compétition l'an dernier lors d'une victoire tendue 27-23 au Stade de France''. Mais les journalistes écossais savent pertinemment que la France souhaitera plus que jamais s'imposer à Édimbourg, afin de toujours rêver d'un Grand Chelem, qui les fuit depuis 12 longues années : ''La France en tête du classement, aura à cœur de maintenir son invincibilité dans le Tournoi, la seule équipe ayant remportée ses deux matchs'', peut-on toujours lire dans The Scotsman. Alors que The Herald Scotland indique : ''La France est désormais favorite pour remporter le Tournoi et à juste titre [...] C'est sûrement leur meilleure chance de titre depuis le Grand Chelem de 2010''. 

6 Nations. 1 vs 1.  🚨 Alerte 🚨 ! Tuipulotu face à Danty : choc de titans sur Murrayfield6 Nations. 1 vs 1. 🚨 Alerte 🚨 ! Tuipulotu face à Danty : choc de titans sur Murrayfield

Toujours de son côté, The Herald Scotland donne une importance primordiale à la discipline pour l'emporter face aux Bleus ce dimanche en se questionnant : ''Comment une Écosse disciplinée peut battre la France à domicile ?'' Tout en mettant en valeur les capacités de buteur de Jaminet qui a puni l'indiscipline irlandaise il y a quinze jours. Sans oublier également de préciser, que la puissance du pack tricolore pourrait considérablement les mettre à mal notamment avec les absences de plusieurs leaders du 8 de devant : ''La chose la plus inquiétante concernant le match face à la France ? Sûrement le fait que la puissance de feu des Bleus est considérablement supérieure à celle de l'Angleterre ou du Pays de Galles. Cela signifie que l'Écosse ne s'en sortira pas si elle ne joue pas bien dans tous les compartiments du jeu, elle devra aussi régler les erreurs de discipline qui leur ont coûté cher contre les Gallois.'' Et de poursuivre : ''Maintenant, la France est beaucoup plus cohérente qu'auparavant et si Dupont et Alldritt jouent leur rôle derrière ce pack gigantesque, l'Écosse aura du mal à dominer''. En revanche, The Herald compte sur une immense défaite pour faire ''douter'' les Bleus si ces derniers ''ne marquent pas rapidement'' et espèrent des grands Finn Russell et Stuart Hogg.

De son côté, The Scotsman se méfie de la charnière Dupont-Ntamack qu'il qualifie de ''duo surdoué'', affirmant que ''les arrêter est une affaire difficile''. Le site retranscrit ensuite les paroles d'Alan-Basson Zondagh, adjoint de Gregor Townsend qui ne tarit pas d'éloges sur les deux jeunes hommes : ''Ils ont un bon lien en tant que neuf et dix sur le terrain. C'est une paire dangereuse et ce sont des joueurs que nous surveilleront tout autant que les autres joueurs de l'équipe [...] Je ne sais pas si c'est une bonne ou mauvaise chose de savoir quelles menaces ils apportent, mais leur qualité est évidente et c'est quelque chose que nous allons devoir gérer''.

RUGBY. 6 Nations. La composition de l'équipe de France avec Moefana et Danty titulairesRUGBY. 6 Nations. La composition de l'équipe de France avec Moefana et Danty titulaires

Mais Zondagh ne s'y trompe pas, c'est tout un collectif qui semble marcher sur l'eau depuis déjà plusieurs mois : ''La France est une très bonne équipe, elle a battu la Nouvelle-Zélande, l'Irlande et l'Italie. Elle pourrait être considérée comme la meilleure équipe du moment. Cela sera donc un défi difficile. Il va falloir se remobiliser et se concentrer pendant 80 minutes. Mais nous nous préparons à relever le défi même si ça sera un match difficile.'' Pour le deuxième ligne écossais Sam Skinner, dans des propos repris par The Herald, c'est bien simple, face aux Français il faudra ''agir ou mourir'' pour relever la tête après la défaite ''frustrante'' au Pays de Galles. Mais le site accorde toute sa confiance à cette seconde ligne (Skinner-Gilchrist), malgré l'absence de Gray pour défier la puissance française en rappelant : ''Les deux joueurs portaient les maillots 4 et 5 dans deux des plus importants succès récents, contre la France à Paris et contre l'Australie''.

6 NATIONS. Des ailiers en folie : l'arme nucléaire de cette équipe d'Écosse6 NATIONS. Des ailiers en folie : l'arme nucléaire de cette équipe d'Écosse

Enfin, pour en revenir à la France, Skinner conclut en indiquant : ''Je pense que c'est l'équipe de France la plus forte que nous ayons affrontée au cours des dernières occasions où nous les avons joués [...] La façon dont nous allons procéder est d'être aussi physiques que possible, de gagner de la vitesse dans les collisions, dans la zone de contact. Nous voulons aussi jouer dans l'espace et finalement obtenir Murrayfield derrière nous. Ça va être notre grand objectif : se concentrer sur la pratique d'un grand rugby. Nous voulons que notre jeu soit rapide et agréable pour nous mais la France est très forte dans ce domaine, donc c'est quelque chose sur quoi nous allons devoir nous concentrer''. Vous l'aurez bien compris, les Écossais prennent la France très au sérieux devant et se méfient de la charnière tricolore. Mais les Scots auront du répondant malgré les absences, notamment avec les infatigables plaqueurs/gratteurs Darge et Watson en troisième ligne. Sans parler, de leurs magiciens derrière, qui dans un grand jour, peuvent donner le tournis à n'importe quelle défense. 

6 NATIONS. Après Hamish Watson, je demande Rory Darge, la relève chez les plaqueurs/gratteurs en Ecosse6 NATIONS. Après Hamish Watson, je demande Rory Darge, la relève chez les plaqueurs/gratteurs en Ecosse

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Watson positif au covid ne jouera pas...

@pascalbulroland

Je suis à la fois content parce que ça donne plus de chance à la France, mais en même temps dégouté pour l'Ecosse que j'aurais voulu qu'on affronte à plein potentiel.

Les écossais n'ont pas perdu un ballon en conquête ( touches,mêlées) depuis le début du Tournoi...ça en impose

@pascalbulroland

En même temps pour l'instant ils n'ont joué que contres des buveurs d'eau chaude et des fans de France Gall. C'est un peu comme si l'on s'emballait après avoir battu des pizzaïolos et des rouqemoutes...

@Team Viscères

En espérant que nous battrons les mangeurs de panse de brebis farcie...

Il est vrai que Zondag entraînait Dupont et NTK à Toulouse, il les connait bien.

@Jacques-Tati-en-EDF

D'ailleurs son départ n'est peut-être pas totalement étranger aux petits couacs dans notre jeu, les joueurs louaient son apport technique sur la réalisation du geste juste en circonstances réelles. Or cette année on a beaucoup de déchet et un manque de justesse sur des gestes simples qui viennent péjorer nos mouvements offensifs, et tout ne repose probablement pas sur un simple manque de confiance ou de forme.

@Team Viscères

Effectivement, C'est bien possible.

@Team Viscères

Je me faisais la même reflexion après le match contre l'UBB...comme quoi cet homme avait comme vous le dites , une très grosse influence sur les joueurs

  • Desman
    1565 points
  • il y a 2 mois

Pour moi le match le plus dur de ce Tournoi (à niveau constant évidemment). Historiquement l'Ecosse ne nous réussit pas du tout ces dernières années, c'est l'équipe contre laquelle on ne réussit pas à imposer notre jeu, peut-être parce qu'elle nous ressemble pas mal.

@Desman

Historiquement ou depuis quelques années ?
Je taquine 😈

  • Desman
    1565 points
  • il y a 2 mois
@Math yeux Jah l’ibère

Dans l'histoire contemporaine récente du rugby 😉

A nous de montrer que nous apprenons bien ca c'est immuable mais surtout plus vite que les autres. Pour la suite on verra apres ce match.

Comme le disait @team viscères dans un autre article, si nous sommes sérieux nous devrions pouvoir gagner assez largement. cependant, nous avons l'habitude de nous compliquer la tache, surtout contre l'Ecosse.
bon match a toutes et a tous

@Le Haut Landais

Est ce que ca sera plus un test que contre l’Irlande ? A voir sur un match à Murrayfield ils peuvent battre n’importe qui. A nous de les faire douter et de leur garder la tête sous l’eau. Si on leur laisse des miettes ils en feront un repas, ce n’est pas une surprise.

  • oli 30
    8745 points
  • il y a 2 mois
@Le Haut Landais

Cela fait longtemps que l'on a pas vu l'équipe de France battre facilement l'Ecosse chez elle. Et en face ils ont une belle équipe, ils manquent de constance et de profondeur de banc mais ne manquent pas de cœur et on peut compter sur le fait qu'après la défaite à Cardiff ils voudront se racheter.
Je vois un match serré pour ma part.

@oli 30

Tu peux même enlever "facilement", on galère à gagner chez eux tout court. Si l'on enlève la Mickey Cup d'Automne qui était un contexte particulier, il faut remonter à 2014 pour trouver une victoire chez eux. Mais c'est bien souvent parce qu'ils ont un réel talent pour nous faire sortir du match, et nous un réel talent pour nous saborder contre eux.

  • oli 30
    8745 points
  • il y a 2 mois
@Team Viscères

Comme quoi ! Ils les ont battu facilement ! Il y a certes ce passage juste avant la mi-temps qui bascule clairement en notre faveur mais j'ai été impressionné.

@Team Viscères

@Team Viscères
Et en 2014, on gagne ras-des-moustaches avec une pénalité en notre faveur "généreuse" de l'arbitre dans les dernières minutes.

  • dusqual
    35001 points
  • il y a 2 mois
@Le Haut Landais

oui, c'est exactement ce que je pense. la victoire dépendra essentiellement de noter capacité à rester dans le match.
c'est en nous faisant sortir du match que les écossais arrivent à chaque fois à nous battre, ils ont cette capacité à très bien gérer le rythme et à nous endormir.
mais si on reste propre et sérieux, ils n'auront pas leur mot à dire.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News