6 NATIONS. Après Hamish Watson, je demande Rory Darge, la relève chez les plaqueurs/gratteurs en Ecosse
Rory Darge formera une équipe de chiens fous aux côtés d'Hamish Watson.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Rory Darge (22 ans) sera titulaire face aux Bleus ce samedi. L'occasion de découvrir ce jeune flanker, véritable sosie d'Hamish Watson.

Au pays des Highlands, on est plutôt habitué à former de bons troisièmes lignes. Hamish Watson bien sûr, mais aussi Magnus Bradbury, Jamie Ritchie et Matt Fagerson, sans oublier la belle trouvaille australienne Nick Haining et le jeune qui monte Connor Boyle ; de mémoire d'observateur, on ne se souvient pas d'avoir vu une équipe d'Ecosse aussi fournie à ce poste. Mais ce n'est pas tout ! Car cette année, un jeune garçon explose sous les couleurs de Glasgow et va même connaître sa première titularisation avec le XV du chardon : Rory Darge. Lui ? Voilà un enfant d'Edimbourg qui a finalement quitté l'Auld Reekie lors de la dernière intersaison pour aller gagner du temps de jeu à Glasgow, à la recherche d'un plaqueur/gratteur. 

VIDEO. Vous voulez un conseil d'ami ? N'allez jamais vous empaler sur Hamish Watson !VIDEO. Vous voulez un conseil d'ami ? N'allez jamais vous empaler sur Hamish Watson !

Il faut dire que dans ce registre, le flanker de 22 ans (il les a fêtés ce mercredi) est tout simplement un phénomène. Capitaine chez les équipes jeunes, Darge est considéré comme l'un des plus grands prospects du pays et beaucoup voient en lui le futur successeur d'Hamish Watson (30 ans). Avec son profil trapus (1m86 pour 98kg) et musculeux, le principal intéressé est un véritable poison, à la fois excellent sur les zones de contest et extrêmement mobile. Très explosif sur les premiers mètres, le jeune warrior fait aussi partie de cette trempe de flankers très athlétiques et capables à la fois de couvrir beaucoup de terrain, mais aussi de créer des brèches grâce son punch et sa vitesse de course. Comme le fait si bien... Hamish Watson.

RUGBY. 6 Nations. L'Écossais Hamish Watson bat un énorme record de... Lionel Nallet !RUGBY. 6 Nations. L'Écossais Hamish Watson bat un énorme record de... Lionel Nallet !

Watson, c'est justement avec lui qu'il formera les flancs de la 3ème ligne écossaise samedi face aux Bleus. Lui aussi qui l'a conduit à quitter Edimbourg pour Glasgow, leurs profils étant jugés trop similaires. À ce point ? Complètement, et cela en dit d'ailleurs long sur la stratégie que vont vouloir imposer les Scots aux Bleus ce week-end. "Rory nous apporte beaucoup, que ce soit avec ou sans le ballon. Défensivement, je pense qu'il est l'un de nos meilleurs plaqueurs. C'est un très bon chien-poubelle, très discipliné autour de la zone de ruck avec son timing et sa technique", expliquait Greg Townsend à la presse locale cette semaine. Avant de poursuivre : "et si vous regardez ses performances et ses statistiques, il casse plus de plaquages que la plupart des autres flankers en ce moment." Ça ne vous rappelle personne ?

Voilà qui laisse en tout cas comprendre la guerre des rucks qui attend les Bleus à Murrayfield ce samedi. Peut-être moins puissante qu'à l'accoutumée avec l'absence de Matt Fagerson, la triplette écossaise sera probablement l'une des plus dangeureuses de la planète dans le jeu au sol, un peu comme l'étaient les Wallabies lorsqu'ils alignaient ensemble Michael Hooper et David Pocock. Bien sûr, Darge n'en est encore qu'à des années-lumières des légendes australiennes. Mais vu le potentiel du garçon et de sa garde rapprochée, François Cros et Anthony Jelonch savent à quoi s'en tenir...

RUGBY. 6 Nations. La composition de l'équipe de France avec Moefana et Danty titulairesRUGBY. 6 Nations. La composition de l'équipe de France avec Moefana et Danty titulaires

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les Ecossais se sont renforcés sur les rucks en 3 eme ligne et nous on a perdu Villière qui intervient souvent très justement dans les moments difficiles. Mais ce qui est interessant chez le Chardon c'est sa manière d'élaborer des stratégies inhabituelles, et de parier sur leur propre capacité à bien finir les matches. Comment vont-ils essayer d'absorber la puissance Française, voire de la renverser en isolant les porteurs de ballon, qui a interêt à écarter vite ? ... Je ne crois pas que ni l'une ni l'autre des deux équipes va jouer à la dépossession... Car même loin de leur propre ligne, les deux équipes ont de quoi faire mal. Mais je n'imagine pas que l'on puisse passer à coté.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News