6 Nations 2017 - Les 5 points à retenir de la victoire de la France sur le Pays de Galles
Camille Chat a marqué l'essai de la victoire.
Ce qu'il faut retenir du match entre le XV de France et le Pays de Galles dans le cadre de la 5e journée du Tournoi des 6 Nations.

L'entame parfaite des Bleus 

Par le passé, le XV de France a souvent payé cher ses entames de match ratées. Cette fois-ci, les hommes de Guy Novès ont tout de suite pris les commandes de la rencontre (plus de 90 % de possession). Sous l'impulsion d'un excellent Louis Picamoles (40m parcourus, 3 défenseurs battus) et d'une mêlée toujours aussi dominatrice, ils ont ainsi rapidement trouvé la faille dans la défense galloise grâce à un petit par-dessus de Lopez pour Lamerat, enfin récompensé de ses efforts dans ce Tournoi. 

Une indiscipline qui coute cher

Les Français se sont cependant compliqué la tâche dans ce match. Et si Virimi Vakatawa a permis à la France d'éviter un essai, son carton jaune pour un en-avant volontaire a remis le XV du Poireau dans la partie. La défense tricolore a globalement tenu bon, avec un Rémi Lamerat précieux dans les duels au centre du terrain, mais Leigh Halfpenny a sanctionné chacune des fautes des locaux face aux perches. Si bien qu'à la pause, seul un point séparait les deux sélections (10-9). L'artilleur du Poireau n'a ensuite pas l'occasion de faire passer les siens devant (54e, 65e, 72e). 

Un manque de précision

Les Français ont eu d'autres opportunités en première mi-temps, mais comme souvent depuis la prise de fonctions de Guy Novès, ils ont manqué de précision. Cela a notamment été le cas au pied avec cette chandelle tapée directement en touche de Brice Dulin - impérial sous les ballons hauts et dans ses relances - et ce coup de pied de pied d'occupation trop long de François Trinh-Duc. En fin de première mi-temps, et alors qu'ils avaient réinvesti le camp gallois, les Bleus ont gâché une belle munition sur une passe mal négociée à l'instar de cette pénalité rapidement jouée au début du second acte. Ils ont globalement rendu beaucoup de ballons en bout de ligne.

Une défense tricolore en place

C'est d'autant plus rageant côté français que les Bleus ont montré une belle solidarité en défense. Cela restera une des satisfactions de ce Tournoi avec la mêlée. Aors qu'ils n'avaient plaqué qu'à 5 reprises au quart d'heure de jeu, les Français ont ensuite été forcés de mettre les barbelés. Au petit jeu du découpage, c'est le centre Rémi Lamerat (10 plaquages), le troisième ligne Kévin Gourdon (11 plaquages) et le capitaine Guilhem Guirado (9 plaquages) qui ont montré l'exemple. Le Pays de Galles n'a ainsi pas réussi à marquer un essai à la France.

Une fin de match historique

Décidés à aller chercher cette victoire, les Tricolores ont fait le siège de l'en-but durant de longues minutes sous l'impulsion des avants. Mais les Gallois n'ont rien lâché en défense, obligant les Bleus à faire énormément d'efforts, notamment en mêlée, et ce alors que le Pays de Galles était réduit à 14. Les packs se sont ainsi affrontés durant de très longues minutes après la fin du temps réglèmentaire, le staff tricolore choisissant notamment de faire sortir Atonio pour faire revenir Slimani. Les Bleus finiront par marquer à la 100e minute de jeu par l'intermédiaire de Camille Chat après un âpre combat. La transformation de Camille Lopez a ensuite permis à la France de battre le Pays de Galles pour la première fois depuis 2011.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mimi12
    122737 points
  • il y a 7 ans

J'ai été étonné par le calme de Maestri à la fin du match ! M. Barnes a été héroïque !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts