Top 14 - Les méthodes de recrutement de l'Aviron Bayonnais provoquent la colère d'un petit club
Le petit club espagnol se bat avec ses armes. Crédit photo : @hernanirugby
L’équipe d’Hernani n'a pas apprécié la manière dont la section amateur de l’Aviron Bayonnais a tenté de recruter trois de ses cadets.

Voir ses jeunes talents partir vers d'autres équipes pour des raisons sportives et financières fait partie de la vie des clubs. Et les plus petits d'entre eux ne peuvent généralement pas y faire grand chose. C'est également vrai lorsqu'on s'appelle Brive et qu'on évolue en Top 14. Mais pour une formation comme le Hernani CRE, pensionnaire de la première division espagnole et plus petit budget du championnat, il en va de la survie du club. En effet, sans une équipe cadet alignée, il risque la rétrogradation. Or, dernièrement, la section amateur de l’Aviron Bayonnais a recruté deux joueurs de première ligne et tenté d'en attirer un troisième.
Top 14 : le CA Brive Corrèze est-il condamné à se faire piller par les grosses écuries ?
Ce n'est pas tant le fait que Bayonne ait jeté son dévolu sur trois de ses joueurs qui déplaît au président d'Hernani, c'est même plutôt flateur de voir des éléments formés au club être solicités. Non, ce qui met Juan Rodriguez Luburu en colère, c'est la manière dont le recrutement s'est déroulé. Ce dernier aurait été prévenu par les familles des joueurs avant de recevoir une copie d'un mail adressé à la Fédération espagnole concernant l'un d'entre eux, comme le rapporte Sud Ouest. S'il a tenté d'avoir des explications auprès du président de l'association de Bayonne, Jean-Paul Champres, il n'a eu pour réponse qu'un simple SMS : "on a fait ça parce qu'on sait qu'il n'y aura pas de conséquences pour vous". Juan Rodriguez Luburu n'hésite pas à parler de "mépris" dans un communiqué publié surFacebook.


S'il ne cherche pas à retenir ses jeunes, il aurait aimé que le voisin basque fasse preuve de plus de finesse.
"Que diraient-ils à Bayonne, si on venait leur prendre toute une première ligne sans être consulté ?" Depuis, Juan Rodriguez Luburu a adressé un courrier à l'Aviron Bayonnais Rugby Amateur pour avoir des explications sous peine ne pas signer les lettres de sortie des joueurs. Pour Jean-Paul Champres, le recrutement s'est déroulé "en toute transparence sous l'égide de la Fédération d'Euskadi." Si le Hernani CRE ne récupérera pas ses joueurs, il aimerait au moins que l'Aviron fasse un geste en envoyant ses techniciens pour animer des entraînements ou bien des joueurs Espoirs en tutorat pour prêter main forte à l'équipe première. "Une sorte de formule gagnant-gagnant". Sud Ouest indique qu'une rencontre entre les deux présidents est prévue mardi.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pupuxe
    4649 points
  • il y a 7 ans

C'est pas bien ça. Non pas bien du tout.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News