VIDEO. Stade Toulousain - Julien Marchand, 19 ans, fait le job au talon pour son premier match en Top 14 face au Stade Français

VIDEO. Stade Toulousain - Julien Marchand, 19 ans, fait le job au talon pour son premier match en Top 14 face au Stade Français
Top 14 – Stade Toulousain – Julien Marchand fait le job.
Titularisé pour la première fois en Top 14 avec le Stade Toulousain face au Stade Français, le jeune talonneur Julien Marchand a fait le job. Après cinq revers de rang en Top 14, le Stade Toulousain devait impérativement réagir et stopper l'hémorragie à domicile face au Stade Français lors de la 8e journée. D'ordinaire pour un tel choc et face à l'obligation du résultat, Guy Novès et ses adjoints auraient titularisé des joueurs d'expérience comme Corey Flynn, Christopher Tolofua et ou encore Chiliboy Ralepelle. Mais les absences sur blessure ou suspension de ces derniers ont contraint le staff toulousain à aligner le jeune talonneur Julien Marchand (19 ans, 1,82 m pour 105 kg). Arrivé au Stade en 2010 après cinq années passées à Montréjeau, ce dernier n'avait encore jamais goûté au Top 14. « Par rapport aux Espoirs, tout change. Les contacts sont beaucoup plus durs, le jeu va à 10 000 à l'heure, il faut enchaîner immédiatement sitôt que l'on finit une action », confiait-il au Midi Olympique. Conseillé par William Servat puis épaulé sur le pré par Cyril Baille, qui faisait figure d'ancien dans la première ligne du haut des 21 ans et de ses 22 matchs joués dans l'élite, Julien Marchand a fait une prestation plus que convenable en mêlée malgré sa « peur d'être pris par [ses] émotions».

Si Cyril Baille, qui a entamé sa reconversion au talonnage cet été, a pris en charge les lancers en touche pour enlever de la pression à son coéquipier et ami, le jeune Commingeois a fait preuve de sérieux au talonnage et s'est montré disponible dans le jeu courant. S'il a coûté trois points à son équipe à la 25e en ne se dégageant pas assez vite d'un plaquage, il a su répondre à Sempere et Kubriashvili. Lequel a été pénalisé sur la première mêlée du match. « C'est remarquable, dans la difficulté, de pouvoir s'appuyer sur ce genre de gamins », commente Guy Novès dans les colonnes du Midol. Il est tout de même regrettable de devoir attendre une hécatombe chez les titulaires pour se rendre compte qu'il y a ce qu'il faut à la maison. Une fois de plus, on ne peut s'empêcher de penser que le recours aux jokers médicaux est un frein considérable à la progression de ces jeunes joueurs. Après quarante minutes solides, Julien Marchand a été remplacé par Kisi Pulu.