VIDEO. Stade Toulousain - Saracens : Jean-Marc Doussain met un stop à Chris Ashton

VIDEO. Stade Toulousain - Saracens : Jean-Marc Doussain met un stop à Chris Ashton
Stade Toulousain : Jean-Marc Doussain, petit mais costaud.
Stade Toulousain - Saracens : Quand Jean-Marc Doussain, demi de mêlée, met un stop au puissant ailier Chris Ashton... S'il fallait trouver deux postes incarnant le mieux l'évolution du rugby moderne, ceux d'ailier et de demi de mêlée figureraient probablement en tête de liste. Les premiers ont pendant longtemps été des attaquants longilignes et racés, véloces mais plaquant souvent comme des portes de saloon. Les seconds, eux, compensaient leurs physiques de crevettes asthmatiques par leur technique, leur sens de la stratégie et leur autorité naturelle.

Mais ça, c'était avant. Depuis, Jonah Lomu, Ben Cohen, Joost van der Westhuizen et autres Byron Kelleher sont passés par là. Désormais, plus personne n'échappe aux séquences de torture collective en salles de musculation. En voici une bonne illustration lors du match qui a opposé le Stade Toulousain aux Saracens.

D'un côté Chris Ashton, ailier et ancien treiziste, 1m80 pour 92 kilos. De l'autre, Jean-Marc Doussain, demi de mêlée, 1m74 pour... 90 kilos. Lancé comme un frelon plein champ (non, on avait dit qu'on arrêtait), Ashton échappe au plaquage de Dusautoir et ouvre une brèche dans la défense toulousaine. Mais voilà, il trouve sur son passage Jean-Marc Doussain, qui l'arrête net, sans même bouger d'un centimètre...




Un action impressionnante qui symbolise bien la performance de Doussain face aux Sarries : auteur de 15 plaquages (soit le meilleur total juste devant... Thierry Dusautoir), le demi de mêlée ou ouvreur toulousain a amplement contribué à la victoire des siens sur la pelouse de Wembley. Un talent défensif qui ne sera sûrement pas de trop pour le XV de France, qui affrontera les redoutables All Blacks et Springboks dans quelques semaines.