Le Racing 92 en quart de finale malgré l'essai spectaculaire de McNicholl [VIDÉO]

Le Racing 92 en quart de finale malgré l'essai spectaculaire de McNicholl [VIDÉO]
Teddy Thomas peut avoir le sourire, le Racing 92 est en quart de finale de la Champions Cup.
Le Racing 92 a validé sa place en quart de finale de la Champions Cup en dominant les Scarlets avec le bonus offensif.

Les 5 minutes les plus marquantes :

  • 10e - Le Racing réaliste (5-3). Les Franciliens sont privés de ballon mais Russell sent le coup et tape à suivre pour Chavancy qui prolonge. Imhoff est le premier sur le ballon et marque en coin.
  • 37e - Les Scarlets rate le coche (15-13). Après avoir bien réagi par Evans à la 21e, les Gallois ont monopolisé le cuir mais n'ont pas su marquer avant la pause après une longue séquence. C'est Georges-Henri Colombe qui a stoppé l'offensif avec un bon grattage.
  • 45e - McNicholl surprend la défense (15-23). Suite à un ballon perdu par Lauret puis rapidement écarté, Evans accélère. Son coup de pied de recentrage est parfait pour son arrière qui jaillit devant Dulin.

Lien Vidéo

  • 52e - Le bonus pour le Racing 92 (29-26). Les Franciliens ont tout de suite réagi en marquant deux essais coup sur coup par Zebo, suite à une superbe passe au pied de Russell, et Vakatawa en force. 
  • 67e - Iribaren donne de l'air (36-26). Il a fallu attendre la fin du match pour voir le Racing prendre le large. Tout juste entré en jeu, le demi de mêlée récompense le travail de ses coéquipiers en marquant en filou au ras du ruck.

Le Top 3 du rédacteur :

  • Steff Evans : élu homme du match, l'ailier gallois a été un vrai poison pour la défense du Racing 92 grâce à sa vitesse et ses appuis. Il a terminé le match avec 86 mètres parcourus ballon en main et cinq franchissements.
  • Maxime Machenaud : s'il a explosé face à Parkes en défense, c'est surtout en attaque que le demi de mêlée a brillé avec une bonne alternance. Il a collé au ballon, très bien distribué et mené ses troupes vers la victoire.
  • Dan Jones : l'ouvreur des Scarlets a joué de manière très juste et su accélérer les ballons à l'instar de son demi de mêlée pour mettre la défense en difficulté. Sa précision au pied a aussi permis aux visiteurs de punir l'indiscipline des locaux.

Le bilan :

Le Racing 92 a fait le boulot. En remportant ce match avec le point de bonus offensif, les Franciliens ont non seulement assuré leur qualification pour les quarts de finale de la Champions Cup. Mais ils sont aussi assurés de recevoir ce match couperet. Cependant, il leur faudra être beaucoup plus précis (11 turnovers) et disciplinés (12 pénalités concédées) s'ils veulent voir la demi-finale. Si le score a enflé en seconde période, ils ont longtemps été accrochés par les Gallois. Lesquels ont dominé en termes d'occupation (63 %) et de possession (60%). On peut penser qu'ils ont manqué de puissance pour mettre à mal le Racing 92 mais lorsqu'ils ont accéléré avec des passes rapides au large, ils ont mis en difficulté la défense locale. Les Franciliens ont cependant su faire preuve de réalisme et de lucidité pour ne pas s'affoler.

Les compositions :

Racing 92 :

Scarlets :

15. Johnny McNicholl, 14. Tom Prydie, 13. Jonathan Davies (c), 12. Hadleigh Parkes, 11. Steff Evans, 10. Dan Jones, 9. Gareth Davies, 1. Rob Evans, 2. Ryan Elias, 3. Samson Lee, 4. Joshua Helps, 5. David Bulbring, 6. Ed Kennedy, 7. Dan Davis, 8. Joshua Macleod.

La fiche de la rencontre :

Racing 92 vs Scarlets 46-33 (MT : 15-16)
Evolution du score : 0-3 ; 5-3 ; 5-6 ; 5-13 ; 12-13 ; 15-13 ; 15-16 ; 15-23 ; 22-23 ; 22-26 ; 29-26 ; 36-26 ; 43-26

Racing 92 : 
6E Imhoff (10e), Chavancy (27e), Zebo (48e), Vakatawa (53e),  Iribaren (67e), Zebo (73e) ; 4T Machenaud (27e, 48e, 54e), Russell (68e, 74e) ; 2P Machenaud (34e), Russell (73e)

Scarlets : 
3E Evans (22e), McNicholl (47e, 76e) ; 3T Jones (22e, 47e), Hidalgo-Clyne (76e)  ; 4P Jones (2e, 19e, 41e, 51e)