Clermont tremble face au Racing mais finit par s'imposer

Clermont tremble face au Racing mais finit par s'imposer

Publié le 11-09-2012 à 17h17 - Mis à jour le 11-09-2012 à 17h57 // Par

45 matchs sans défaite pour l’ASM Clermont Auvergne, plus que jamais invincible dans son antre de Marcel-Michelin. Bientôt 3ans que personne n’a réussi à faire tomber les hommes de Vern Cotter dans leur jardin. A la vue de ce constat, difficile de donner du crédit à une équipe du Racing, arrivée en Auvergne sans pression et avec une bonne partie de ses titulaires sur le banc au coup d’envoi de la rencontre (Ducalcon, Szarzewski, Machenaud, Chavancy, Vakatawa... rien que ça!).

Le début de match va d’ailleurs confirmer les craintes du président Lorenzetti. Lui qui n’a battu que 2 fois les Clermontois lors des 7 dernières confrontations, voit son équipe encaisser un superbe essai en première main, dès la 3ème minute de jeu. L’œuvre de Napolioni Nalaga qui signe là son retour devant son public.

A ce moment de la rencontre, il faut rien connaître au rugby pour ne pas se laisser dire « Les pauvres, ils vont en prendre 40 ». Ou alors il faut être Racingman. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, les Ciels et Blancs vont redoubler de courage et pousser les Asémistes à la faute. En faisant preuve de beaucoup d’abnégations, les « titulaires d’un jour » vont renverser la tendance. Une défense de fer, une guerre des rucks imposée pour ne pas laisser l’ASM dérouler ses attaques et un plan qui fonctionne à merveille.

A la pause le score est de 7-6 en faveur de clermontois en panne de certitudes. Le retour des vestiaires ne va rien arranger pour eux. Pour la première fois du match, les protégés de Gonzalo Quesada prennent les devants à la 42ème minute sur une pénalité de Benjamin Dambielle. Déjà mené au score, Clermont n’y arrive plus. Quelques minutes plus tard l’ancien briviste, Fabrice Estebanez, décide de tenter le drop sur la ligne des 50. A l’aide de la vidéo, l’arbitre valide le coup de génie de l’international français. Un geste qui n’est pas sans rappeler celui réalisé par François Steyn en 2010, lors du barrage opposant ces deux mêmes équipes. Une réalisation exeptionnelle de la part du ¾ centre francilien qu’il va pourtant gacher. Seul, à 30mètre face aux poteaux, Estebanez manque cette fois un drop facile qui aurait certainement offert la victoire à son équipe. La suite… Les auvergnats reprennent du poil de la bête et, sous l’impulsion d’un Lee Byrne décisif, vont chercher la victoire grâce à la botte de Parra, 13 – 12 score final.

Le Racing Metro tombe les armes à la main dans cette citadelle imprenable qu’est Marcel-Michelin. Estebanez aurait pu être le héros d’un jour et les Racingmen n’ont pas à rougir de leur prestation mais à domicile « ce sont toujours les Clermontois qui gagnent »…

Voici le résumé Canal + du match (un résumé qui oublie le drop magistral d'Estebanez... Dommage !)

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez


N'oubliez pas le top des articles à ne pas manquer :
Fait N°1 : Il est plus facile de laisser un commentaire que de retourner Census Johnston. Essayez !
Tprime
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 11.09.2012 à 22h02

perso j’étais au stade, c'était un match bien degueu

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.



Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.