TOP 14 : le prix de vente du Rugby Club Toulonnais a été fixé

TOP 14 : le prix de vente du Rugby Club Toulonnais a été fixé
Le prix de vente du RCT est fixé.
Le RCT est en vente, c'est officiel. Mourad Boudjellal, qui détient 51% du club, est sur le départ.

Mourad Boudjellal a perdu l'élection pour la présidence de la LNR, mais le RCT est toujours à vendre. Ce mardi, l'homme fort du RCT n'a même pas été élu au comité directeur de la Ligue, condition obligatoire pour prétendre à la succession de Paul Goze. Ce dernier reste donc en place pour les quatre prochaines années.

Elections LNR - Mourad Boudjellal battu, Paul Goze réélu

Dans le même temps, le départ de Boudjellal de la Rade se précise. Le Parisien révèle même le prix de vente de son club : 10 millions d'euros au minimum, un chiffre pouvant atteindre jusqu'à 14 millions d'euros. Après avoir injecté 7 millions d'euros de sa poche depuis son arrivée, il précise : 

Je me suis lancé dans cette aventure pour ma ville de toujours, pour que ce club revive des heures de gloire et pour faire rêver les gens. Je n'en ai jamais fait une question d'argent, je ne vais pas commencer maintenant.

Selon le journal, Boudjellal cédera ses parts "s'il trouve preneur à 5 M€ et si le dossier lui convient". Pour rappel, le Varois détient 51% des parts de la SASP, et ne sera donc pas le seul décisionnaire, ce qui explique l'échelle placée entre 10 et 14 M€. Pour le moment, le dossier monté par Lucien Simon tiendrait la corde.

TOP 14 : lassé par son rôle de président, Mourad Boudjellal va-t-il vraiment céder le RC Toulon ?

Son "discours de sortie" dévoilé

C'est un fait : le Toulonnais a bien failli quitter la présidence de son club plus tôt que prévu. Si les hommes de Diego Dominguez avaient perdu contre l'ASM il y a dix jours, Boudjellal avait même prévu ce qu'il dirait à la presse, comme il le révèle via La Provence :

j’aurais annoncé que je disparaissais jusqu’à la fin de la saison. Je ne supporte plus la douleur des matches. J’y mets de ma santé, de mon patrimoine familial. Je ne peux pas pourrir mes enfants. La réaction des joueurs contre Clermont m’a agréablement surprise et j’étais surtout heureux pour Mamuka Gorgodze. Sa venue était un choix personnel: au-delà de son côté un peu brute, je sais qu’il est très sensible. Je pense sincèrement qu’il était heureux d’apporter ça à moi et à l’ensemble du groupe.

Boudjellal de reconnaître que "cette victoire est peut-être fondatrice car on l’a obtenue dans la difficulté". Vous manquera-t-il une fois parti ?