TOP 14 : la belle histoire d'un supporter du FC Grenoble et d'un SDF pour le barrage face à Oyonnax

TOP 14 : la belle histoire d'un supporter du FC Grenoble et d'un SDF pour le barrage face à Oyonnax
C'est la belle histoire de la semaine au FC Grenoble.
Le Dauphiné Libéré se fait l'écho d'une belle histoire autour de la finale d'accession au Top 14.

"Top 14 Access Match" ou "barrage d'accession au Top 14", appelez-le comme vous voulez. Toujours est-il que le FC Grenoble a gagné LE match qu'il fallait ce samedi, au stade des Alpes. Voilà les Isérois de retour dans l'élite, solidement cramponné à l'ascenseur qui ne sourit pas à Oyonnax. Sèchement battu, le club de l'Ain évoluera en deuxième division la saison prochaine.

Top 14 Access Match - Les 5 points à retenir de la victoire de Grenoble sur OyonnaxLes histoires autour de cette rencontre sont forcément belles, comme celle de David Mélé, qui a mené les siens vers la victoire, lui le futur Perpignanais. Ou celles de Taufa, Taumalolo ou Hunt, qui pourraient rempiler grâce à cette montée. Mais une autre a retenu notre attention : celle racontée par Le Dauphiné sur son site. Elle concerne un abonné (Nicolas) du FCG depuis quinze ans. 

Ce dernier est en possession de quatre places : une est réservée pour lui, l'autre pour un ami d'enface. Il raconte : 

J’ai acheté ses places lundi 7 mai en me disant que ça allait se jouer à guichets fermés, je voulais être sûr de pouvoir y aller.  Au départ, des amis devaient venir avec nous. Finalement, ils n’ont pas pu, je me suis donc retrouvé avec deux places en trop. Je ne voulais pas les revendre et je ne voulais pas entrer dans le stade avec, je trouvais ça dommage, j’avais envie de faire plaisir à quelqu’un.

Il propose alors les places, sans trouver de preneurs, jusqu'à croiser un SDF qui "se tenait debout et semblait un peu rêveur devant le prix des places". Nicolas poursuit son histoire pour Le Dauphiné Libéré

Au début, il pensait que je voulais lui vendre, il me répond qu’il n’a pas d’argent. Et quand je lui ai dit que je lui offrais, les larmes lui sont montées aux yeux, il était extrêmement touché du geste. Et moi, ça m’a fait un bien fou de voir ça. Je me suis dit ce n’est pas grand-chose, c’est neuf euros la place, mais j’avais l’impression que pour lui, c’était le bout de monde. Voir les yeux de ce monsieur briller, ça m’a rendu euphorique, je me suis que ça valait le coup d’avoir insisté. J’ai passé une très belle journée.

Le fidèle supporter grenoblois de préciser ce “pas grand-chose” relayé par Le Dauphiné "doit rester dans l’anonymat".

RÉSUMÉ VIDÉO. Le rouleau compresseur de Grenoble passe sur Oyonnax pour la montée en Top 14L'histoire complète ici.