VIDÉO. Toulouse se fait peur face aux Harlequins, mais s’envole en finale de Champions Cup
Au Stadium de Toulouse, les rugbymen du Stade Toulousain ont arraché une place en finale de Champions Cup, au détriment des Harlequins. (France TV)
Au Stadium de Toulouse, les rugbymen du Stade Toulousain ont arraché une place en finale de Champions Cup, au détriment des Harlequins.

Antoine Dupont acclamé, Marcus Smith hué, le tout avant même l’entame. Du côté du Stadium, la fête s’annonçait splendide, avant la demi-finale de Champions Cup entre le Stade Toulousain et les Harlequins.“Il fait beau, il y a de la musique, du rugby et les gamins sont contents. Que demander de mieux ?”, nous confiait un supporter toulousain. Ce dimanche 5 mai, Toulouse avait rendez-vous avec son histoire et a transformé l’essai. Ils iront à Londres le 25 mai prochain.

Champions Cup. Le roi Flament, Costes le génie, etc. Toulouse enflamme les réseaux sociaux face aux HarlequinsChampions Cup. Le roi Flament, Costes le génie, etc. Toulouse enflamme les réseaux sociaux face aux Harlequins

Le Stade Toulousain et les Harlequins, du jeu à gogo

Dès l’entrée des joueurs, l’ambiance était au rendez-vous. Une ferveur à en pulvériser les tympans a motivé les Toulousains à ouvrir le score le plus rapidement possible. Après un bon travail de l’alignement toulousain, les Rouge et Noir ont mis la main sur le cuir dans les 22 mètres anglais. Les locaux ont ensuite envoyé au large et Matthis Lebel a plongé dans l’en-but (4ᵉ).

Tout commençait bien pour le Stade Toulousain, puis les Harlequins se sont réveillés. Après quelques belles charges, la ligne offensive anglaise arrive près de l’en-but toulousain. Marcus Smith en profite pour aller en Terre promise (14ᵉ). Un essai de Mauvaka (19ᵉ) a remis les locaux devant, puis le ping-pong offensif a repris de plus belle avec une nouvelle réalisation des Harlequins (24ᵉ). Les Toulousains ont repris du rab avant la demi-heure de jeu et Thibaud Flament y est allé, lui aussi, de son essai (27ᵉ).

VIDÉO. Ntamack envoie Lebel sur orbite, Toulouse crucifie les Harlequins dès l’entame !VIDÉO. Ntamack envoie Lebel sur orbite, Toulouse crucifie les Harlequins dès l’entame !

Les deux équipes étaient attendues pour leurs qualités offensives. Elles n’ont pas manqué d’envoyer du spectacle sur l'Île du Ramier. Dans la fin du premier acte, un doublé d’Antoine Dupont (34ᵉ et 37ᵉ) est venu donner un large avantage aux Toulousains. Les hommes d’Ugo Mola sont retournés au vestiaire sur le score de 31 à 12.

Les Anglais reviennent à la charge

Au début du deuxième acte, les visiteurs ont commencé à monter en intensité. En l’espace de 15 minutes, les Harlequins ont inscrit deux essais et sont rapprochés du Stade Toulousain au score. Friables en défenses, les Rouge et Noir ont mis du temps à revenir dans la rencontre. À la 55ᵉ minute de jeu, les Anglais étaient à seulement 5 points des locaux et Ugo Mola commençait à faire rentrer son banc XXL.

RUGBY. Antoine Dupont livre la recette magique qui fait briller Toulouse sur les gros matchesRUGBY. Antoine Dupont livre la recette magique qui fait briller Toulouse sur les gros matches

Au Stadium, les plus de 32 000 supporters toulousains commencent à faire de l’huile alors que les quelques fans londoniens venus dans le Sud-Ouest chantent. Sur les écrans géants, le temps filait. Dans les tribunes, les Toulousains sifflaient. À la 67ᵉ minute de jeu, un déblayage tête contre tête sur le chouchou Antoine Dupont a fait lever les bras des spectateurs, qui demandaient un carton pour le talonneur des Harlequins Jack Walker. Face au TMO, Andrew Brace s’exécutait. Dans la foulée, les Stadistes ont immédiatement profité de leur avantage numérique et Juan Cruz Mallia s’envolait en Terre promise (68ᵉ).

En fin de match, les deux équipes se sont neutralisées. Grâce à son matelas confortable, le Stade Toulousain a arraché un succès précieux, mais qui pose tout de même quelques questions. Comme le Leinster la veille, les hommes d’Ugo Mola n’ont pas réussi à clairement dominer leur adversaire durant toute la rencontre. Désormais, il ne reste plus qu’un match à Antoine Dupont et ses coéquipiers pour décrocher un sixième sacre européen pour le Stade Toulousain. Score final : 38-26.

RUGBY. Stade Toulousain. ''Pour l'instant, c'est pas mal, mais...'', Mola en attend encore plus de ses protégésRUGBY. Stade Toulousain. ''Pour l'instant, c'est pas mal, mais...'', Mola en attend encore plus de ses protégés

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ne jamais sous-estimer un anglais, c'est toujours là qu'ils sont les plus dangereux ! On savait que ce serait dur même si c'était un match d'avant en premier lieu, quelle ferveur au stadium même si on retrouve encore des tocards pour siffler les buteurs. D'ailleurs les Anglais y ont répondu une fois pour montrer qu'ils pouvaient imiter les imbéciles et ça a calmé son monde.
Place au Leinster avec la guerre des 9 🙂

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News