VIDEO. RUGBY. L'Irlande succombe à la joie et remporte le Tournoi des 6 Nations au détriment de la France
Du côté de Dublin, l’Irlande a défié l’Angleterre pour s’octroyer son premier Grand Chelem à domicile, le quatrième de leur histoire.
Du côté de Dublin, l’Irlande a défié l’Angleterre pour s’octroyer son premier Grand Chelem à domicile, le quatrième de leur histoire.

Avant ce match, les deux équipes proposaient des dynamiques complètement différentes. D’un côté, l’Irlande tient le titre prestigieux de meilleure équipe du monde. De l’autre, l’Angleterre a concédé la plus grosse défaite à domicile de son histoire face à la France. Pour remporter le Tournoi, les hommes en vert doivent récupérer au moins un point de cette rencontre. S’ils gagnent, Jonny Sexton et ses coéquipiers fêteront leur quatrième Grand Chelem du Tournoi des 6 Nations.

6 NATIONS. Après Lowe et Gibson-Park, et si l'Irlande s'offrait un autre excellent Néo-Zélandais ?6 NATIONS. Après Lowe et Gibson-Park, et si l'Irlande s'offrait un autre excellent Néo-Zélandais ?

L'Angleterre grogne, l'Irlande ronronne...

Dès le début de la partie, l’Angleterre surprend. Visiblement écorchés par la déconvenue subie face à la France, les hommes en blanc mettent beaucoup d’intensité en défense. Avec une possession largement en faveur de l’Irlande, les séquences se répètent pour les locaux. Mais malgré les combinaisons et fulgurances irlandaises, les Anglais résistent. Pourtant, les joueurs de sa Majesté ratent un plaquage sur 5 (83% de réussite aux plaquages). Leur capacité à se replacer efficacement et rapidement limite la casse d’une manière assez remarquable. Pour les Irlandais, se sont pas moins de 23 défenseurs adverses qui vont être battus. Avec presque 90 courses ballon en main à la mi-temps, les locaux pilonnent et les visiteurs serrent les dents. Jack Willis réalise une performance magistrale avec 20 plaquages en 40 minutes.

Durant cette première période, deux faits de jeu vont retenir l’attention. Dans un premier temps, la course fulgurante de van der Flier pour servir son talonneur qui file à l’essai amène le 17ᵉ essai irlandais de ce Tournoi des 6 Nations 2023. Converti par Jonny Sexton, l’ouvreur devient le meilleur réalisateur de l’histoire de la compétition à l’occasion de ce match. 

Ensuite, une action entre Freddie Steward et Hugo Keenan amène à une décision controversée. Alors que les 40 minutes de la première période sont déjà passées, l’Irlande tente d’enfoncer le clou. Avec une passe après-contact, Mack Hansen tente de servir Hugo Keenan dans l’espace, mais le ballon lui échappe et l’ailier commet un en-avant. L’arrière des Verts reprend le cuir devant et percute son vis-à-vis au niveau de la tête. Après visionnage de l’arbitrage vidéo, Jaco Peyper décide d’expulser définitivement l’Anglais. Menée, l’Angleterre va devoir finir le match à 14. Score à la mi-temps : 10 à 6.

VIDEO. Le drop assassin de Sexton, le pire souvenir de la France contre l'Irlande dans le 6 nations ?VIDEO. Le drop assassin de Sexton, le pire souvenir de la France contre l'Irlande dans le 6 nations ?

Jonny prend le large

De retour des vestiaires, les visiteurs ne se laissent pas faire. L’Angleterre est venue avec des intentions et l’Irlande, elle, peine sérieusement à monter en puissance. Au fur et à mesure, le XV de la Rose cherche à calmer le match. La foule est en feu, l’Irlande sur un nuage et les coéquipiers d’Owen Farrell ne veulent pas se noyer sous la vague verte. Malgré leur indiscipline forte, le score n’évolue qu’à la 51ᵉ… en faveur des Anglais ! En effet, Owen Farrell inscrit une nouvelle pénalité et sa formation revient à un petit point de ses rivaux du jour.

Cependant, l’Irlande a pris une habitude depuis quelques années : celle d’accélérer le jeu avec leur banc à l’heure de jeu. Avec une belle profondeur, les locaux soutiennent cette théorie et Robbie Henshaw plonge dans l’en-but pour crucifier les joueurs de Steve Borthwick à la 62ᵉ minute de jeu. Six minutes plus tard, l’hyper actif Dan Sheehan va lui aussi aggraver la différence de point. Comme pour sauver l’honneur, le XV de la Rose va y aller de son essai aussi, par l’intermédiaire de Jamie George, cinq minutes après.

Malgré tout, l’Angleterre est largement dominée et quelques gestes de frustration se sont fait voir en deuxième période. Dans cette dynamique, le Toulousain Jack Willis assène un plaquage cathédrale sur Ross Byrne et écope d’un carton jaune. À quelques minutes de la fin du match, le talonneur Rob Herring inscrit l’essai du bonus et fait chavirer tout un peuple. L’Aviva Stadium chante en chœur et communie à l’occasion de ce qui est sûrement le dernier match du Tournoi des 6 Nations de son maître à jouer, Jonny Sexton, qui sort sous une ovation générale. Le XV du Trèfle est la meilleure équipe d'Europe (et du monde) et le prouve avec ce quatrième Grand Chelem de son histoire. Score final : 29 à 16, bonus offensif pour l'Irlande.

Sexton, Dusautoir, Itoje, etc. Ces légendes qui n'ont jamais été Meilleur joueur du TournoiSexton, Dusautoir, Itoje, etc. Ces légendes qui n'ont jamais été Meilleur joueur du Tournoi

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bravo à l'Irlande , sans oublier de tirer aussi le chapeau à ses supporters et spectateurs merveilleux d'enthousiasme et de sportivité .

Derniers articles

News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News