6 NATIONS. Après Lowe et Gibson-Park, et si l'Irlande s'offrait un autre excellent Néo-Zélandais ?
Alex Nankivell brille avec les Chiefs en Super Rugby.
Le très bon centre des Chiefs Alex Nankivell s'est engagé avec le Munster pour la saison prochaine. Jouera-t-il avec l'Irlande un jour ?

James Lowe, Jamison Gibson-Park, Mack Hansen, Bundee Aki... On ne compte plus le nombre de naturalisés qui font les beaux jours de l'Irlande. En effet, ils composent les 3/4 de la ligne arrière de la 1ère nation mondiale, rien que ça. Et forcément, lorsqu'un joueur jamais sélectionné ou qui possède des origines irlandaises débarque dans l'Eire, il est donc normal de se poser quelques questions sur son avenir. Sera-t-il sélectionné par les Verts ? C'est d'ailleurs ce que l'on se demande à propos d'Alex Nankivell. Lui ? Vous savez, c'est ce centre néo-zélandais qui prend de plus en plus d'ampleur avec les Chiefs en Super Rugby ces dernières saisons. Auteur de 7 essais l'année passée, le natif de Gisborne a justement attiré la convoitise des plus grands clubs européens et s'est engagé avec le Munster jusqu'en 2025, où il remplacera son compère Malakai Fekitoa.

VIDEO. Arrêtez tout ! L'essai le plus rapide de l'histoire du Super Rugby a été inscrit par Rameka PoihipiVIDEO. Arrêtez tout ! L'essai le plus rapide de l'histoire du Super Rugby a été inscrit par Rameka Poihipi

Mais alors Nankivell portera-t-il un jour le maillot irlandais ? On imagine qu'Andy Farrell s'est déjà penché sur le sujet, d'autant que ses réels prétendants en numéro 12 auront la trentaine passée d'ici la fin de l'année. Reste qu'il paraît peu probable de voir le Maori All Black un jour disputer le Tournoi des 6 Nations. En effet, on a eu beau cherché ses origines de fond en comble sur les chaînes locales néo-zélandaises, aucune trace d'ancêtres celtes chez les Nankivell. Résultat, si le détonateur des Chiefs souhaite un jour répresenter l'Irlande, il devra attendre 5 ans. D'ici là, le puncheur (1m88 pour 98kg) aura 31 ans bien tassés et peut-être plus la même forme qu'aujourd'hui. "Je n'y ai jamais vraiment pensé, expliquait-il pour le Stuff. Ça dépendra dans quel état de forme je serais d'ici là. Et puis je ne sais même pas si je resterai là-bas à l'issue de mes deux années de contrat pour l'instant... Mais qui sait, je ne dirais pas non si on m'appellait...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Quand le delta entre le titre et la teneur de l'article tient des profondeurs abyssales...

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos