VIDEO. MARCOS MONETA : retenez bien le nom du gamin qui a émerveillé les JO de Tokyo !
Des joueurs faciles, il arrive d'en découvrir. Mais alors ce Marcos Moneta...
Lors de ces JO, un jeune homme a retenu l'attention de tous les spectateurs du Tournoi : Marcos Moneta. Attention, sacré talent !

Il a tout juste 21 ans et a pourtant impressionné tout le monde du Sevens lors du Tournoi Olympique de Tokyo ces derniers jours. Si à la fin ce sont - encore - les Fijdi qui ont remporté l'or, Marcos Moneta s'est lui révélé à la face du monde, on peut le dire. Car en plus d'avoir terminé meilleur marqueur de la compétition avec 6 essais (excusez du peu), le jeune argentin a régalé tous les amateurs du circuit grâce à son élégance ballon en main, ses courses chaloupées et son sens du timing. Rapide, adroit, longiligne (1m81 pour 75kg), dans un style qui n'est pas sans rappeler celui d'un certain Melvyn Jaminet, le gamin a réellement impressionné, que ce soit face à la Corée du Sud ou des adversaires bien plus coriaces comme l'Irlande et même l'Afrique du Sud, où c'est probablement son doublé qui offre la victoire aux Pumas, à 6 contre 7.

Si facile qu'on a bien souvent eu l'impression qu'il écoeurait ses adversaires, malgré son physique gringalet ; les images parlent d'elles-mêmes. De notre côté, Moneta nous a clairement fait pensé à des profils que l'on connaît déjà en Argentine, derrière. En effet, son sens de l'attaque et son gabarit nous poussent - déjà - à le ranger dans la lignée des feu-follets Bautista Delguy ou Santi Cordero, oui ! Mais alors ce garçon - qui avait martyrisé les Français lors des JO de la jeunesse en 2018 - sera-t-il LA nouvelle star de l'Argentine à 7 prochainement ? Un tel joyau restera-t-il longtemps dans la discipline où tentera-t-il l'aventure européenne à XV en cas d'appel comme l'on fait récemment ses jeunes compères Mallia et Chocobares avec Toulouse ? Il nous vient en tous cas tout de suite à l'esprit qu'en 2003, le Stade Français avait poursuivi sa campagne sud-américaine en allant chercher un gamin que tout le monde ventait de l'autre côté de la planète. Il avait alors... 21 ans, et deviendrait bientôt El Mago...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bien la référence à Hernandez. Je me souviens tellement de ses premiers matchs au Stade Français. Il jouait centre et faisait 4 percées solo par match, déconcertant.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News