Ecrit par vous !
VIDEO. Harinordoquy, Poitrenaud, vous vous souvenez du dernier Biarritz vs Toulouse en Top 14 ?
Biarritz et Toulouse se retrouvent pour la première fois en Top 14 depuis sept ans.
Ce week-end aura lieu la rencontre entre le Biarritz Olympique et le Stade Toulousain. La dernière opposition entre les deux équipes remonte à la saison 2013-2014.

Personne n'en parle mais le Stade Toulousain se rapproche d'un record historique !Personne n'en parle mais le Stade Toulousain se rapproche d'un record historique !La 5ᵉ journée de TOP 14 nous promet du beau spectacle avec de grosses affiches. Il y aura notamment la réception du Stade Toulousain pour nos amis biarrots. La dernière fois que cette rencontre avait eu lieu, c’était il y a 7 ans et les stars à l’affiche n’étaient pas les mêmes que cette année. L’équipe toulousaine n’avait pas fait le déplacement à vide, puisqu’elle était venue avec la plupart de ses cadres. Vincent Clerc, Clément Poitrenaud, Steenkamp pour ne citer qu’eux. L’équipe biarrote n’avait rien à envier au stade, puisqu’elle avait composé avec les joueurs qui ont fait les grandes années du club basque. Yachvilli était titulaire à la mêlée, Harinordoquy au poste de numéro 8 et Julien Payrelongue à l’ouverture jouait sa dernière saison au club après 14 années passées en rouge et blanc. Les deux compos comportaient aussi des pépites qui font le bonheur de notre championnat à l’heure actuelle. Gaël Fickou et Yacouba Camara, 20 ans à l’époque étaient titulaires du côté de Toulouse, tandis que le numéro 11 biarrot n’était autre que Teddy Thomas, 21 ans.

Les compositions des deux équipes :

Biarritz Olympique

1 F. Barcella, 2 JP. Genevois, 3 P. Broster, 4 E. Lund, 5 M. Marie, 6 B. Guyot, 7
T. Molcard, 8 I. Harinordoquy, 9 D. Yachvilli, 10 J. Peyrelongue, 11 T. Thomas, 12
S. Burotu, 13 C. Gimenez, 14 T. Ngwenya, 15 P. Couet-Lannes

Remplaçants : 16 A. Heguy, 17 E. van Staden, 18 E. Dos Santos, 19 J. Furno, 20 Y. Lesgourgues, 21
D. Waenga, 22 A. Brew, 23 F. Gomez Kodela

Stade Toulousain :

1 G. Steenkamp, 2 C. Ralepelle, 3 C. Johnston, 4 R. Millo-Chulski, 5 Y. Maestri, 6 Y.
Camara, 7 A. Quera, 8 G. Gallan, 9 JM. Doussain, 10 S.Bezy, 11 H. Gear, 12 C.
Poitrenaud, 13 G. Fickou, 14 V. Clerc, 15 M. Médard

Remplaçants : 16 C. Tolofua, 17 C. Baille, 18 J. Tekori, 19 L. Picamoles, 20 J. Vermaak, 21
A. Bonneval, 22 T. Matanavou, 23 E. Maka

Coté jeu, cette dernière confrontation n’avait pas fait lever les foules. En effet, elle s’était tenue en plein hiver, un 15 février. Les avants, quant à eux, avaient pu se réchauffer en enchainant mêlées et jeu à une passe. Le score avait été ouvert par le buteur biarrot Yachvilli, avant que Doussain ne remette les équipes dos à dos. À ce moment du match, un incident avait marqué la partie, les lumières du stade d’Aguiléra s’étaient coupées. Le jeu n’avait repris que quelques minutes après, le temps de réparer ce petit souci technique. Au bout de 30 minutes les deux équipes ne s’étaient toujours pas lâchées, une pénalité de plus de chaque côté. Juste avant la mi-temps, après un petit coup de pied par-dessus dans l’en-but amorcé par S.Bezy, Fickou plongeait et aplatissait le ballon. Le Stade Toulousain prenait le large, 6-13 à la pause. La deuxième mi-temps fût très pauvre en termes de jeu, une seule pénalité de Doussain avait animé ce deuxième acte. Le match se terminera sur le score de 6-16 pour les rouges et noirs, l’équipe biarrote enregistrait un 15ᵉ revers de la saison. L’exercice 2013-2014 se termina de la pire des façons pour les Basques. À l’issue de la saison, ils descendront en PRO D2 après avoir foulé les pelouses du TOP 14 pendant 18 ans.

Lien Vidéo

Merci à Jules Bertry pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

P. Couet-Lannes, de loin le meilleur joueur avec qui j'ai eu la chance d'évoluer, bien au-dessus de Lesgourgues ou Lonca qui pourtant sont toujours là. Il avait une classe naturelle, jouait tête haute et dégageait une facilité déconcertante qui lui permettait de débloquer un match à lui seul.

Dans un monde parallèle où il ne se fait pas les ligaments des deux genoux, il serait l'arrièrew du XV de France depuis près de 10 ans. Comme quoi, une grande carrière ne tient pas à grand chose.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News
News