VIDÉO. 6 Nations. Pas de miracle pour l’Écosse, l’Irlande domine et se dirige vers le Grand Chelem
Ce dimanche 12 mars, l’Écosse recevait l’Irlande sur la pelouse de Murrayfield où le suspens n’aura duré qu’une période. Score final : 7 à 22.
Ce dimanche 12 mars, l’Écosse recevait l’Irlande sur la pelouse de Murrayfield, où le suspens n’aura finalement duré qu’une période. Score final : 7 à 22.

Au lendemain d’un Angleterre - France explosif, l’Écosse sait ce qui lui reste à faire pour relancer le suspense dans ce Tournoi des 6 Nations 2023. Si le XV du Chardon gagne, ils se relancent dans la course à la victoire finale. Gonflée à bloc, la nation nord-britannique fête aussi un heureux évènement. En effet, le prodigieux arrière international Stuart Hogg fête sa 100ᵉ sélection. Pour l’occasion, il rentre accompagné de ses enfants sur la pelouse de Murrayfield ce dimanche 12 mars. L’un de ses fils lui apporte même le ballon afin qu’il donne le coup d’envoi de ce match.

VIDÉO. Une défaite cruelle, l’Italie était aux portes de l’exploit face à l’Irlande !VIDÉO. Une défaite cruelle, l’Italie était aux portes de l’exploit face à l’Irlande !

Une première période disputée

Dans les premières minutes, l’Irlande rentre très rapidement dans son match. Dès les premières minutes, ils sont tout près d’inscrire un essai. En effet, un Irlandais se jette avec le ballon dans l’en-but, mais heureusement pour les Écossais, un imbroglio au sujet du ballon joué sur la touche précédente leur épargnent 5 points de retard. L’Irlande marque ensuite une pénalité par l’intermédiaire de Jonny Sexton. Suivant cette ouverture du score irlandaise, les locaux se réveillent et enchaînent les temps de jeu. Incisifs, les hommes en bleu utilisent la puissance de leurs avants et la rapidité des arrières pour avancer. À la 17ᵉ minute, Huw Jones plonge dans l’en-but, la défense irlandaise est totalement trompée par une splendide feinte de redoublée entre Tuipulotu et Russell.

Lors de ce début de match, il y a de la casse sur le terrain. Richie Gray ne reste que quelques minutes sur le terrain. Côté irlandais, Henderson, Sheehan et Doris cède aussi leur place en l’espace d’une demi-heure. À la 27ᵉ minute, l’Irlande parvient à briser le verrou écossais. Mack Hansen plonge à l’extrême limite de l’en-but après une séquence dominante des siens. Le retour in-extremis de van der Merwe n’y fera rien et l’ailier écossais semble se faire mal sur ce plaquage. Durant les 10 minutes suivantes, le ballon va d’un camp à un autre. Les deux équipes mettent beaucoup d'intensité dans la rencontre et commettent quelques fautes de mains et dans l’alignement en touche qui permet de conserver le suspens. Les débats sont disputés et aucune équipe n’arrive à prendre le dessus. Score à la mi-temps : 7 à 8 en faveur de l’Irlande.

RUGBY. 6 Nations. Cros, Ollivon, Alldritt : les Titans du 15 de France ont ravagé Londres !RUGBY. 6 Nations. Cros, Ollivon, Alldritt : les Titans du 15 de France ont ravagé Londres !

Une suite à l'avantage de l'Irlande

En début de seconde mi-temps, les débats sont toujours disputés et l’équation des blessés se complique un peu plus pour l’Irlande. En effet, le talonneur remplaçant Kelleher est touché et ne peut plus assurer les lancers en touche. S’il reste sur le terrain quelques minutes encore, c’est le troisième ligne et meilleur joueur du monde Josh van der Flier qui assure le lancer. Ce dernier remplit d’ailleurs plutôt bien son rôle et ne rate qu’un lancer, le seul tenté en fond d’alignement. En parallèle, le pilier Cian Healy assure le rôle de talonneur en mêlée fermée et réussit également sa reconversion d’un jour.

Si peu de choses se passent au retour des vestiaires, deux essais seront inscrits coup sur coup en 5 minutes par les Verts. Dans un premier temps, James Lowe plonge dans la zone de marque après une domination irlandaise. À l’heure de jeu, les Irlandais profitent du momentum pour enfoncer le clou par l’intermédiaire de Conan. Si les écossais ne faillissent pas particulièrement en défense, ils restent très approximatifs sur leurs phases offensives. Avec des en-avants, des pertes de balles et quelques très bons grattages adverses, le jeu commence à pencher du côté des visiteurs.

Durant la fin de match, rien ne vient modifier l’ordre établi entre la 50ᵉ et la 80ᵉ minute. Malgré les nombreuses blessures irlandaises, obligeant la quasi-totalité du banc irlandais à rentrer avant l’heure de jeu, ce sont les Écossais qui paraissent à bout de force. Le long arrêt de jeu pour s’occuper du centre vert Garry Ringrose, qui s’assomme sur un plaquage, ne refroidit pas les hommes d’Andy Farrell. Ces derniers cherchent à obtenir le bonus offensif qui leur permettrait d’aborder leur ultime match face à l’Angleterre en toute sérénité. Mais la solidité écossaise et quelques erreurs irlandaises permettent au XV du Chardon d’être la seule équipe à ne pas avoir concédé de victoire à 5 points contre les hommes d’Andy Farrell. Score final : 7 à 22.

RUGBY. La France “impitoyable” et l’Angleterre dans “l’ignorance absolue”, voici la revue de presse de la fessée de TwickenhamRUGBY. La France “impitoyable” et l’Angleterre dans “l’ignorance absolue”, voici la revue de presse de la fessée de Twickenham

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    74302 points
  • il y a 11 mois

Franchement,
qui pouvait croire au miracle Écossais ?
La fameuse 60eme minute a ce jeu, c'est pas rien

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News