Vaipulu crucifie Montpellier dans les dernières minutes [VIDEO]
Le troisième-ligne castrais a offert la victoire à son équipe dans les derniers instants.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans un match important pour la course au maintien, Castres a crucifié le MHR qui n'en finit plus de dégringoler.

C'était un match d'une importance capitale dans la course pour le maintien. Montpellier, en proie à de grandes difficultés cette saison, lutte tant bien que mal pour sa survie dans l'élite du rugby français, lui habitué au haut du classement. Les Cistes recevaient dans leur antre Castres, qui de son côté se refait peu à peu la cerise depuis l'arrivée du Gersois Pierre-Henry Broncan en tant qu'entraîneur principal. Le début de match verra d'ailleurs ces derniers planter la première banderille par le biais de leur numéro 15 Julien Dumora, avant que le MHR à la suite d'un cafouillage ne prenne les commandes de la partie. L'autre arrière, Henry Immelman était le plus prompt à aplatir la gonfle derrière un dribbling de son ailier Gabriel Ngandebe

Montpellier virait en tête aux citrons, et la deuxième mi-temps s'apparentait à un duel de buteur entre Anthony Bouthier et Benjamin Urdapilleta. À 19-11, et alors qu'il restait un quart d'heure à jouer, les Montpelliérains semblaient alors lancés vers les joies d'un succès qu'ils n'ont plus connu depuis le 4 décembre dernier sur la pelouse de Clermont. Pourtant, les hommes de Philippe Saint-André vont alors baisser pavillon, enchaîner les fautes, mais surtout faire face à la furia des visiteurs plus entreprenants. Sur une pénalité de son buteur argentin, Castres va revenir à cinq petits points. Puis Bouthier va manquer une pénalité dans ses cordes, avant que Vaipulu à six minutes du trille finale de l'arbitre, dans un dernier baroud d'honneur n'offre la victoire aux siens (19-21).

Avec ce succès, Castres neuvième, s'offre une vraie bouffée d'oxygène sur les dernières places, enchaîne un troisième succès de rang et ne revient qu'à six longueurs de la sixième place. En revanche, c'est la soupe à la grimace pour Montpellier qui concède un septième revers consécutif, toutes compétitions confondues, et plonge plus que jamais dans les abysses du classement, treizième et barragiste. L'abattement était lisible sur les visages locaux. Rien ne va plus dans les rangs montpelliérains, et les trois prochaines réceptions seront capitales s'ils ne veulent pas voir le spectre d'un barrage se rapprochaient dangereusement. 

Crédit Vidéo : Top 14 Officiel

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

la clef sera l'état d'esprit. Ca doit être compliqué pour les joueurs et entrainer des tensions. Finalement, des trois matchs avec PSA le premier est le meilleur car avec ce renouvellement, il y avait un meilleur état d'esprit. Samedi, les joueurs avaient peur et on fait un match catastrophique. Moi, je ne pense pas que le club puisse descendre mais qui aurait dit que le SF serait dernier l'année passée. Alors j'espère des jours meilleurs mais je m’inquiète.

@Guilhem34

A force d'enchaîner les défaites à moins de 10 minutes de la fin, les joueurs se liquéfient quand ils doivent tenir le score, ça s'est a nouveau vérifié samedi. Quand au contenu il est toujours aussi pauvre : si devant ça tient à peu près la route, derrière c'est faible avec une animation sans surprise, très peu d'initiatives et une défense aux fraises. Aucune occasion d'essai, à part la séquence de pilonnage dans les premières minutes du match, ça fait peur. On ne pourra pas compter tout le temps sur des cafouillages adverses comme sur les deux derniers matchs. J'aimerais trouver des motifs d'espoir mais pour l'instant, vu la dynamique et le contenu, on glisse doucement mais sûrement vers la Pro D2.

Il y a 3 saisons, lors des matchs serrés, la pièce tombait presque toujours du bon côté.

Si ça avait été le cas cette saison, si on avait conservé le score contre Pau, Bordeaux, Brive ou Castres, et si on avait renversé Toulon (ou on passe 2 fois la ligne sans marquer), on aurait 35 points et on parlerait de phases finales.
Comme quoi le doute et la crispation peuvent faire des ravages même dans un effectif de cette qualité.

Maintenant, ce ne sont presque que des défaites de moins de 10 points. A part au Racing, l'équipe n'a pris aucune vraie rouste. Je pense qu'il ne manque pas grand chose pour se remettre à l'endroit. Je continue à penser que l'équipe se maintiendra.

C'est le 7 ème bonus défensif donc c'est juste flippant quand tu te dis que ça pourrait être des victoires .....
Comment perdre autant ses moyens chaque fois dans les 5 dernières minutes c'est incompréhensible

Boudjellal la semaine dernière dans sa chronique hebdomadaire avait dit que PSA était le meilleur entraîneur pour expliquer les défaites....
PSA qui déclare que Montpellier a peur de gagner ...
Mourad tu es juste génial et c'est pas du second degré

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
Vidéos
Transferts
News
News