TECHNIQUE. VIDEO. Comment le Stade Toulousain est-il parvenu à contourner la défense de fer du Leinster ?
Antoine Dupont et les siens ont souvent mis à mal le mur défensif du Leinster. Screenshot : France 2
Face au verrou irlandais incarné par Jacques Nienaber, les Toulousains ont usé d’une organisation préparée, d’une adaptation permanente et parfois d’un culot monstre pour surprendra le Leinster.

Vous en avez donc mangé et remangé depuis samedi après-midi. Il faut dire qu’on mesure encore mal l’exploit qu’ont sorti les Toulousains pour aller taper le Leinster au terme d’une finale de Champions Cup dantesque et de prolongations insensées.


Avant de tourner doucement la page de ce titre européen et rebasculer tranquillement sur notre cher et tendre Top 14, il fallait donc vous proposer quelque chose de quelque peu technique. Histoire de compléter le sentiment d’euphorie qui a généralement gagné les supporters tricolores depuis deux jours, qu’ils soient Toulousains ou pas.
RUGBY. Champions Cup. CHOC Six étoiles ! Toulouse remporte une finale héroïque face au LeinsterRUGBY. Champions Cup. CHOC Six étoiles ! Toulouse remporte une finale héroïque face au LeinsterAinsi, l’illustre Bernard Jackman, ancien entraîneur du FCG notamment et aujourd’hui membre important du panel rugbystique irlandais, a pu rassembler quelques images de comment les coéquipiers d’Antoine Dupont ont su - à plusieurs reprises - contourner la défense du Leinster.



Le mur de fer des Dublinois, réputé d’autant plus infranchissable depuis l’arrivée de l’ancienne tête pensante des Springboks Jacques Nienaber et basé sur une rush défense qui n’a jamais aussi bien portée son nom, fut pourtant parfois fragilisé, en finale.


Et ce grâce à l’organisation offensive toulousaine et son jeu à multiples options. Qui demandait néanmoins adaptation rapide à la défense et qualité technique irréprochable : tout ce qui fait la palette des attaquants de la maison rouge et noire.

A ce titre, on les vit donc trouver plusieurs solutions de décalage sur les extérieurs grâce à ce système en losange, autrefois spécialité in extenso du Leinster. Une autre fois, dès le début de partie, grâce à un leurre de Costes en première intention, bien refermé par la ligne irlandaise mais qui suffit à Meafou pour trouver une brèche grâce à son physique unique. Et qui aboutit, 1 offload et un jeu au pied plus loin, à l’essai refusé à Mallia.

VIDÉO. Attaquant en or, défenseur en diamant : Dupont a-t-il joué le meilleur match de sa vie face au Leinster ?VIDÉO. Attaquant en or, défenseur en diamant : Dupont a-t-il joué le meilleur match de sa vie face au Leinster ?Enfin, ce fut aussi la fougue toulousaine qui mis à mal le Leinster. Ce culot et cette confiance monstre qui permirent aux hommes d’Ugo Mola de surprendre à l’occasion les Boys in Blue, en jouant des ballons depuis leurs 22 mètres à égalité parfaite au score, sur turnover ou pas. Là où toutes les équipes de la planète auraient, qu’on se le dise, foutu un grand coup de pompe dans la gonfle…
VIDÉO. À l’aile, la vie est belle ! Lebel illumine la finale de Champions Cup pour ToulouseVIDÉO. À l’aile, la vie est belle ! Lebel illumine la finale de Champions Cup pour ToulouseUne audace et une adaptation - Dupont à la manœuvre évidemment - qui mirent sur le reculoir les Irish pour, in fine, offrir la situation d’essai refusé à Lebel pour un passage en touche, après avoir remonté tout le terrain. C’était reculer pour mieux sauter, puisque l’ailier stadiste marquerait ensuite en prolongation, suite à une action parfaitement léchée de 50 mètres. Couplé à l’intensité unique de cette rencontre toute la partie durant, c’est aussi peut-être en cela que cette finale fut le plus grand match couperet joué par le Stade Toulousain, dans son histoire moderne…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

L'article fleure bon la narration.

Un des enjeux de cette finale était de déterminer quelle façon de jouer pouvait gagner une finale. Le club irlandais a resserré son fusil à l'épaule. Le club français, lui, a changé son fusil d'épaule.

Cet article est à un drop mieux ajusté de la non existence.

Le rugby de mouvement, du déplacement du ballon etc ressort vaincu de cette finale. Sur le peu de fois qu'il a frémi; il est resté stérile. La fois où il est efficace, c'est en surnombre.

Le club français a laissé au vestiaire ses principes de jeu, il a gagné sur d'autres principes.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News