Ecrit par vous !
RUGBY. TOP 14. Essai en première main : quand ça se passe comme à l'entraînement, quel kif !
L’essai en première main de Mathieu Acebes face à Toulon en Top 14.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Samedi dernier, l'USAP a battu Toulon pour un premier succès en Top 14. Focus sur l'essai en première main inscrit par Mathieu Acebes.

En ouverture de la 4ème journée du Top 14, les Catalans ont illuminé le ciel pluvieux d’Aimé- Giral d’un superbe essai en première main. Un lancement de trois-quarts bien huilé dont raffolent les publics de Top 14, et qui n’a pas manqué d’embraser les travées à Perpignan samedi dernier. Une opportunité donc de se pencher sur ces éclairs qui peuvent changer le cours d’un match.

Une « combi » comme à l’entraînement

Rien ne portait à croire que le jeu serait favorisé à Aimé-Giral pour la réception du Rugby Club Toulonnais. Dès le coup d’envoi, la pluie battante réduisait les intentions de jeu des deux équipes, contraintes d’occuper par du jeu au pied afin d’éviter les flaques de boues naissantes. Pourtant, à la suite d’un en-avant peu réjouissant pour la continuité du jeu, le capitaine Mathieu Acebes s’en va inscrire un essai en coin pour donner l’avantage à l’USAP, qui ne le lâchera plus jusqu’au coup de sifflet final.

En sortie d’une mêlée légèrement excentrée à gauche, Lemalu relève le ballon pour son demi-de-mêlée Tom Écochard. Celui-ci porte le ballon et profite de la course rentrante de George Tilsley pour servir son ailier Duguivalu dans l’intervalle suite à la montée en pointe d'Atila Septar sur Tedder.

Dans son avancée, le Fidjien, malgré Sinzelle et Serin, transmet le ballon d’une belle chistera à Afusipa Taumoepeau, qui fixe un Toulonnais et donne à Tedder. L’ouvreur, bien aidé par la perte d'appuis de Luc, glisse une passe pour Dubois, qui négocie parfaitement le deux contre un et sert Acebes, qui aplatit en bon finisseur, malgré le retour de Wainiqolo.

Un essai en première main pour faire le plein de confiance

Si le ballon glissant n’a pas empêché ce lancement d’aller à dame, il faut souligner l’importance de tels essais pour une équipe. Pas seulement pour le score du match, mais aussi pour la confiance qu’ils permettent d’engranger. En effet, marquer un tel essai en match officiel revient à récolter les fruits des heures d’entraînement passées à répéter les gammes. Un supplément de confiance bienvenu pour des Perpignanais engagés dans leur mission pour le maintien. Avant de faire lever les foules, ces lancements de jeu ont d’abord été minutieusement pensés par les entraîneurs. Malgré des défenses toujours plus coriaces, les écuries de Top 14 se renouvellent pour parvenir à exécuter ces combinaisons. Cette saison, l’essai du Palois Jack Maddocks lors de la victoire face à Toulouse, ou encore celui inscrit par Max Spring avec le Racing 92 ce week-end, nous montrent que ces lancements en première main continuent de faire de gros dégâts !

Des trois-quarts pas rassasiés ?

L’essai de Mathieu Acebes ce samedi suscite l’enthousiasme : qu’importe les conditions météo ou l’enjeu du match, la formation catalane est en mesure de proposer du spectacle ! Le demi de mêlée Tom Écochard s’en satisfait évidemment via Rugbyrama : « Un essai en première main comme ça, ça faisait un moment que l’on n’en avait pas marqué. Sur le début de saison, on arrivait rarement à se mettre dans cette situation, ça fait donc du bien de voir le travail être validé en match. Dans les conditions de samedi, cet essai a été très important car il nous a permis de gérer ». C’est donc avec davantage de certitudes que l’USAP envisage la réception du Castres Olympique. Un succès et les Catalans pourront avancer plus sereinement dans les semaines à venir, alors qu’une défaite les replongerait dans le doute. Les hommes de David Marty auront-ils un autre lancement de génie à proposer ? Le match pourrait se jouer sur le fil et sur des détails tels que ces combinaisons. Les Tarnais sont aussi à créditer d’un superbe essai en première main, inscrit par l’ancien Perpignanais Adrea Cocagi lors de la réception du Stade Français, pour la 2e journée. Alors qui du CO ou de l’USAP saura remporter la féroce bataille des trois-quarts ? Réponse samedi après-midi à Aimé-Giral !

Martin GALINIER
Martin GALINIER
Cet article est rédigé par Martin GALINIER, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Belle série d'essais . Spring est de plus en plus étonnant

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News